Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Stéphane Lhomme appelle le Conseil fédéral d’EELV à rejeter l’accord PS/EELV

de : Stéphane Lhomme
mardi 15 novembre 2011 - 23h45 - Signaler aux modérateurs
7 commentaires

 La fermeture de 24 réacteurs nucléaires n’est pas une concession du PS : conçus pour durer 30 ans, ces réacteurs auront de 43 ans à 48 ans en 2025, encore heureux qu’ils soient fermés à cette date !

 D’autre part, EELV ne doit pas aider François Hollande à infliger l’austérité aux citoyens de France

Les dirigeants du PS et d’EELV ont conclu un accord qui écarte la sortie du nucléaire, qui ne comprend pas l’arrêt du chantier du réacteur EPR, mais qui semble "offrir" aux écologistes en contrepartie la fermeture de 24 réacteurs nucléaires d’ici 2025.

Il s’agit là de "concessions" en trompe l’œil car, en 2025, les 24 réacteurs les plus vieux du parc nucléaire français, conçus pour une durée de vie de 30 ans, auront été mis en service depuis 43 à 48 ans (*) : encore heureux qu’ils soient fermés en d’ici 2025 !

Il apparaît donc que le dit "accord" proposé par les dirigeants d’EELV et du PS :

 ne revient qu’à entériner la fermeture inévitable de très vieux réacteurs

 ouvre la porte au remplacement de ces réacteurs par des EPR

 entérine le fonctionnement des 58 réacteurs actuels jusqu’à plus de 40 ans ou 45 ans.

Par ailleurs, la question du nucléaire n’est pas le seul enjeu majeur et les écologistes feraient bien de réfléchir à la suite des évènements : si François Hollande est élu Président de la République, il est avéré qu’il infligera à la population française les mesures les plus restrictives et antisociales, et ce afin de "rassurer les marchés" (qui ne le seront jamais et exigerons toujours plus de sacrifices).

Ce n’est pas à la population de rembourser des dettes dont elle n’est pas responsable et de se sacrifier pour rétablir les profits des banques et des multinationales. Et les écologistes n’ont pas à participer à un gouvernement anti-écologiste et antisocial.

A ceux qui défendent cet "accord" parce qu’ "il faut bien battre Nicolas Sarkozy", il faut rappeler que, lors du second tour de la Présidentielle, les électeurs auront la possibilité de remplacer l’actuel Président par quelqu’un d’autre.

Il n’y a donc manifestement aucune raison pour EELV de se renier en faisant avec le PS une alliance... contre-nature. Cela reviendrait d’ailleurs à torpiller la campagne menée courageusement par Eva Joly qui défend bec et ongles, elle, les valeurs écologistes.

Stéphane Lhomme engage EELV à proposer une alliance au Front de Gauche (cf sur http://stephane-lhomme.blogspot.com )

(*) En 2025, les 24 plus vieux réacteurs auront été mis en service depuis 43 à 48 ans :

48 ans pour Fessenheim 1 et 2 ;

47 ans pour Bugey 2 et 3 ;

46 ans pour Bugey 4 et 5 ;

45 ans pour Tricastin 1 et 2, Dampierre 1 et 2, Gravelines 1, 2 et 3 ;

44 ans pour Gravelines 4, Tricastin 3 et 4, Dampierre 3 et 4, Saint-Laurent 1 et 2, Blayais 1 ;

43 ans pour Blayais 2 et Chinon 1 et 2.

Personne ne peut prétendre que la fermeture de ces réacteurs à des âges si avancés, sans oublier la continuation de l’exploitation des 34 autres réacteurs et la probable mise en service de l’EPR, constitue une victoire, bien au contraire.


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Stéphane Lhomme appelle le Conseil fédéral d’EELV à rejeter l’accord PS/EELV
16 novembre 2011 - 10h49

ça c’est assez rigolo parce que si les constats sur l’accord EELV - PS n’avaient échappé à personne, l’alternative proposée est orginale :

 Pour sortir du nucléaire un accord avec la direction du PCF et mélanchon, c’est assez osé.

 Tous ça pour faire émerger un autre candidat qui pourrait se retrouver à la tête d’institutions... Qui ont assez peu de perspectives de survivre telles qu’elles sont à la violence de la crise imposée par le capital (cf la grèce en ce momment).

Bref nonobstant tout le respect qu’on peut avoir pour le boulot de stéphane, ce communiqué oublie l’essentiel : si l’on doit rassembler dans le champ politique dans la période c’est bien ce qui permettrait de participer à reconstruire une organisation politique de classe et ça ne pourra se faire que sous la pression d’un mouvement social pour l’instant en quête d’organisation.



Stéphane Lhomme appelle le Conseil fédéral d’EELV à rejeter l’accord PS/EELV
16 novembre 2011 - 15h44 - Posté par jeannot

L’article de Stéphane Lhomme commence très bien,mais la conclusion (alliance avec le Front de Gauche) est complètement irréaliste quand on sait que le PCF est largement hégémonique dans ce Front et qu’il est pour le moins timoré sur la rupture avec le nucléaire.



Stéphane Lhomme appelle le Conseil fédéral d’EELV à rejeter l’accord PS/EELV
16 novembre 2011 - 15h51 - Posté par René HAMM

Bonjour,

Je partage l’essentiel des propos énoncés par Stéphane Lhomme. "L’accord", conclu hier, ne constitue qu’une amorce des plus timides vers un désengagement du nucléaire civil. Certes, les négociations ont abouti à l’arrêt "immédiat" de la doyenne des centrales hexagonales à Fessenheim. Cette mesure réjouirait toutes celles et ceux qui militent depuis des lustres en faveur de cette revendication, en particulier le Comité de sauvegarde de Fessenheim et de la plaine du Rhin, le plus ancien groupe antinucléaire français, fondé le 17 août 1970, un mois, jour pour jour, après l’annonce quant à la construction de deux réacteurs sur le ban de la localité précitée. En dépit de l’intensification des actions sur le terrain (par exemple, les 175 000 tracts diffusés dans de nombreuses communes haut-rhinoises à l’automne 1970 et la manifestation du 25 mai 1975 qui avait réuni 15 000 personnes), le CSFR ne parvint pas à empêcher la fin des travaux, ni le raccordement au réseau de la première tranche, le 7 mars 1977.
Petit rappel historique. La coalition Union des démocrates pour la République/Républicains indépendants/Centre Démocratie et Progrès précipita officiellement, le 5 mars 1974, sous l’égide du Premier ministre Pierre Messmer, notre pays dans la filière atomique. Mais c’est le Parti socialiste, imposant « la chape du secret », qui a fait de la France le territoire le plus nucléarisé de la planète. À l’été 1981, l’électricité issue de la fission représentait 38% du mix. Le candidat François Mitterrand avait non seulement promis un moratoire et un vaste débat démocratique « non biaisé », mais de surcroît une réorientation en profondeur des choix énergétiques. Le président et son gouvernement ne stoppèrent aucun des projets décidés par leurs prédécesseurs, rajoutant même de nouveaux sites d’implantation. Les milliers de personnes qui avaient prêté foi aux formulations inscrites dans les « 110 propositions » durent se contenter du feu rouge pour Plogoff et de la non-extension du camp militaire sur le Causse du Larzac. L’arrêt, qui tombe sous le sens, des deux réacteurs sur le Rhin servirait surtout de geste symbolique afin d’asseoir, comme jadis, une sorte « d’état de grâce » pour quelques semaines. Or, si, il y a trente ans, l’exécutif « de gauche » avait, conformément aux engagements en amont, amorcé la nécessaire reconversion, nous n’épiloguerions plus sur les prémices de l’abandon d’une technologie aussi onéreuse que dangereuse. L’ex candidat à la primaire des Verts a raison de préciser que le PS poursuivra peu ou prou la politique des Sarkozy, Fillon, Copé. Hormis Arnaud Montebourg, vite rentré dans le rang, je n’avais entendu aucun(-e) candidat(-e) à l’investiture prôner un changement de logique économique, un renversement des paradigmes ultra-libéraux en vigueur. En revanche, je ne considère nullement comme "contre-nature" la transaction arrêtée par les deux alliés. Au fil de leur évolution (involution ?), les écologistes partidaires ont jeté aux orties l’essentiel de leurs principes fondateurs. Quid des options en matière de défense (dissuasion, opérations militaires "out of area"...), du commerce des armements ? Le très hypothétique rapprochement avec Jean-Luc Mélenchon, que des déclamations empreintes d’un patriotisme échevelé ne rebutent pas, ne permettrait aucune avancée en ces occurrences.
Les "réalistes", la grande majorité des membres et sympathisant(-e)s d’EELV, se satisferont du minimum. Les "fondamentalistes" estiment fort pertinemment qu’entre François Hollande et la droite, les nuances relèvent du "détail".

René HAMM
Bischoffsheim (Bas-Rhin)



Stéphane Lhomme appelle le Conseil fédéral d’EELV à rejeter l’accord PS/EELV
16 novembre 2011 - 17h17

Un tel accord, déjà expurgé du plus délicat (la pérennité du mox) en sous-main, me fait plutôt penser à un petit gâteau ou un petit bonbon pour calmer les petits zenfants.

C’est un air de pipeau savamment orchestré malgré les trous mal formés de l’instrument : il faut déjà avoir les oreilles habituées aux fausses notes pour admettre qu’il n’y en a aucune qui soit juste.

Non seulement un tel "accord" peut être remis en cause (il n’y a aucun contrat qui vaille en politique en matière de responsabilité, même d’une comité supérieur de parti) à tout moment et pour la moindre des futilités, mais de plus, il ne s’agit vraiment que d’une soupe faite d’ingrédients disparates, de laquelle les deux parties sont prêts à manger : elle n’a aucun goût bien évidemment, de modification tangible sur la réalité : ce monde pourri par les pollutions qui pourrissent tout.

Les Verts sont des politiques : élections à des postes dont un seul mandat vous donne la retraite, poste de daube et de baratin, de verbiage et de postillons convaincants... comme tout ce qui fait la politique.



Stéphane Lhomme appelle le Conseil fédéral d’EELV à rejeter l’accord PS/EELV
17 novembre 2011 - 16h56 - Posté par vériane

je tombe de l’armoire, moi qui rêve d’une alliance écologie radicale et gauche radicale je vois LHOMME courir après les fous du nucléaire du PCF , vraiment tout est désespérant dans ce bas monde !



Stéphane Lhomme appelle le Conseil fédéral d’EELV à rejeter l’accord PS/EELV
17 novembre 2011 - 17h16 - Posté par pmls

Continuez, continuez, on va peut-être y arriver. _ :)



Stéphane Lhomme appelle le Conseil fédéral d’EELV à rejeter l’accord PS/EELV
17 novembre 2011 - 19h14 - Posté par A.C

Chaque jour, un gag !

j’voudrais pas rire de tout , mais ayant été candidatdu PC en Médoc, tête de turc des p’tits hommes verts de la galaxie JOUON ASFERPEUR dans les années 70-80 , (quand se construisait la centrale du Blayais), et , avec quelques militants techniciens CGT,m’étant attaché étudier sérieusement les "thèses" de S.LHOMME, champion du ridicule obscurantisme avec sa fameuse asso"TchernoBlaye",

..............je suis plié de rire !

Les écologistes doivent immédiatement proposer des négociations au Fdg et au NPA, dans le but de créer un grand Front de la Gauche et de l’Ecologie (ou de la Gauche et de l’écologie, ou de la Gauche écologiste, etc. Peu importe)

OUI..peu importe, Stef’ !

En politique comme aux JO l’essentiel est de participer !

 :))

Tout çac’est " réglement de comptes à OK.CORRAL VERT.."

Je comprends pourquoi ils sont pour les éoliennes !

Ce parti...... c’est que du vent !

(Je précise cependant que j’ai, contrairement à d’autres alliés du pacte PS -EEV , marqué publiquement mon soutien au militant SL quand la justice sarkozienne l’a poursuivi)

 Remarquez quand en Aquitaine, on droit à la fille BOVE comme étendard aux Européennes charmante anticommuniste dont Papa n’a pas à.."rougir"...

 ...Et qu’en plus,aujourd’hui Vice-présidente du Conseil REGIONAL chargée de la Politique de l’habitat et du logement social , tu retrouves cette copine-, sympa par ailleurs- Martine Alcorta, qui figurait sur la liste VERT..en Gironde au Premier tour.., après avoir ....longtemps été le chef de file"apparentée coco, , porte parole du groupe PC à BEGLES (mairie de Mamère) , puis adhérente au PCF, immédiatement élue au Conseil National de ce Parti..avant de se casser,- sous les crachats dégueulasses de ceux qui l’encensaient la veille..- pour rejoindre les ex adversaires anticocos de l’avant veille, veille, finissant...(enfin pour l’instant)... en réussissant à ce que les tractations secrètes -pas pour tout le monde chutt- entre , Ps VERTS et FDG ..se concluent par la mise à l’écart de R.GILARDI, l’ex chef de file du PCF en AQUITAINE et sacré lutteur Président duMODEF ,

........... pour que la girondine verte prenne sa place dans ce départment,le LOT et Garonne au second tour....alors , je dis :

..... ;faut plus s’étonner de rien de ce qui peut secouer la Galaxie ecolo !

Ni des allergies que les urnes provoquent dans la jeunesse !

Rassurez vous :

P’tits hommes verts qui poussent sous les Roses et qui cherchent, même avec du rouge..baisé..à ne pas être marrons quand le Grand Frère François daignera distribuer deux trois circonscriptions..y compris celles ou un "communiste" pécéien aurait ses chances( la Princesse Voynet de Montreuil et le Duc de Seine Saint denis, Claude de Bartolone savent faire..),

....AMIS E-colos de vacances du pouvoir, faux culs shémas..(tactiques), très souvent, traqueurs de produits toxiques dans le caviar qui s’entasse dans nos cuisines d’HLM,

Ô MES CAMARADES,

............ si vous saviez combien, malgré ma conne- ivence avec le cheminot serial - massacreur de sanglier cévenols,LR, en 4x4 pourri...,....JE VOUS AIME....

 :))

A.C

Merci, BC de m’aider à bien tenir à jour le bétisier de laGôôche plurielle et si singulière à la fois !






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite