Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Invitation de l’Elysée avant le G20 : Bernard Thibault répond à Nicolas Sarkozy

de : ‹(•¿•)›
jeudi 27 octobre 2011 - 18h35 - Signaler aux modérateurs
6 commentaires

Déclaration de Bernard Thibault, Secrétaire général de la CGT

Le G20 qui se déroulera à Cannes les 3 et 4 novembre prochains sous présidence française, se tiendra au plus fort d’une nouvelle étape de dégradation des indicateurs économiques et sociaux.

Comme nous le répétons depuis l’automne 2008, il ne peut y avoir de sortie de crise sans politique de relance fondée sur les salaires et l’emploi, sans activer et renforcer les systèmes de protection sociale.

Au lieu de ces choix, la plupart des gouvernements européens et l’Union Européenne elle-même se sont engagés dans de violentes politiques de rigueur et d’austérité visant à réduire à marche forcée les déficits, en gageant les systèmes nationaux de solidarité et en dérégulant leurs services publics.

Dans de nombreux pays, la facture colossale générée par le sauvetage des banques est aujourd’hui adressée aux plus fragiles et aux plus pauvres tandis que les fauteurs de crise sont largement épargnés.

A la veille d’un G20 qui placera de nouveau le soutien au secteur bancaire et financier au cœur de ses préoccupations, on mesure les dégâts sociaux de telles options et l’inefficacité de mesures qui au lieu de juguler la crise, l’ont aggravée.

Pour tenter de compenser la faiblesse prévisible des engagements sociaux qui résulteront du G20, au regard des revendications syndicales et des exigences des peuples, le Président de la république va mettre les petits plats dans les grands pour les syndicats du G20 qu’il invite à déjeuner le 2 novembre, la veille du sommet des chefs d’état.

L’insistance mise par les services de l’Elysée à la présence des premiers dirigeants syndicaux français dans une délégation mondiale atteste de la volonté d’instrumentaliser par l’image un soi disant dialogue social inexistant dans la conduite de sa politique nationale.

Je ne me prêterai pas à cet exercice en laissant à la délégation syndicale de la CSI le soin de porter les revendications communes à l’ensemble du mouvement syndical international et que nous partageons.

Pour la CGT, les questions sociales dans le cadre du G20 ne peuvent être traitées dans le cadre d’une confrontation franco-française.

Montreuil, le 25 octobre 2011


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Invitation de l’Elysée avant le G20 : Bernard Thibault répond à Nicolas Sarkozy
27 octobre 2011 - 20h04 - Posté par AC

Pour tenter de compenser la faiblesse prévisible des engagements sociaux qui résulteront du G20, au regard des revendications syndicales et des exigences des peuples, le Président de la république va mettre les petits plats dans les grands pour les syndicats du G20 qu’il invite à déjeuner le 2 novembre, la veille du sommet des chefs d’état

Sarko devrait pourtant savoir que nos dirigeants syndicaux ne vont pas..à la soupe, voyons !

Ils sont certes cons.. vaincus d’un besoin de solidarité européenne , la CES existe et le camarade Monks a su expliquer tout ça à notre Nanard de Montreuil

Mais bouffer au râtelier élyséen...avec une p’tite cuillère en argent..ça semblerait..
.......................................LOUCHE ! !

(Italiques pour atrophiés du bulbe)

 :)

A.C



Invitation de l’Elysée avant le G20 : Bernard Thibault répond à Nicolas Sarkozy
27 octobre 2011 - 20h33 - Posté par jaja

excellent

face à l’incurie syndicale, il ne reste vraiment plus que la dérision

car la seule position syndicale possible serait le refus de rencontre ce larbin des capitalistes


Invitation de l’Elysée avant le G20 : Bernard Thibault répond à Nicolas Sarkozy
28 octobre 2011 - 10h57 - Posté par

Pondre un communiqué précisant " j’y vais pas ",signifie qu’habituellement " j’y vais ".

Sacré nanard,il en oublie que le 8 novembre il y a l’euro-grève des cheminots à l’appel de ETF.(branche ferroviaire de la Fédération des Transports Européens)

G...20...raisons(mini)de penser qu’après le "élysée moi" du 49ème congrès,la reconversion CES au 50ème est en marche.

Au fait,espèce d’abominable bordelais,comment tu sais qu’il y a de la soupe et pas de sanglier au déjeuner du rase-mottes ?

C’est.....LOUCHE....

LR


Invitation de l’Elysée avant le G20 : Bernard Thibault répond à Nicolas Sarkozy
27 octobre 2011 - 20h35 - Posté par Zeca

la facture colossale générée par le sauvetage des banques est aujourd’hui adressée aux plus fragiles et aux plus pauvres tandis que les fauteurs de crise sont largement épargnés.

Pompé sur l’ordi de Martine, ou sur l’ail-pad de Nadine ?



Invitation de l’Elysée avant le G20 : Bernard Thibault répond à Nicolas Sarkozy
28 octobre 2011 - 13h46 - Posté par richard PALAO

se rendre à L ELYSEE , ce n est pas le problème : TOUS LES SECRETAIRES GENERAUX DE LA CGT L’ONT FAIT , de FRACHON à SEGUY en passant par VIANNET KRAZUKY, et qui n ’ont jamais été accusés de pactiser avec le pouvoir pour celà ...

La question est donc : aller à l’ELYSEE pour quoi faire ?

La seule réponse valable , ( je fais court ) est : pour défendre les intérêts des travailleurs ...

Ce genre d ’entrevue étant médiatisée il faut en profiter pour faire passer des messages forts , des messages de lutte ...de plus ce genre d ’entretiens devraient se dérouler dans la plus grande transparence , devant les travailleurs :

préalablement à la réunion, les thèmes devraient être rendus publics ainsi que les propositions de la CGT à l’ issue de l’ entretien un compte rendu devrait être effectué et des appels à l ’action devrait être lancé pour tous les points de blocage , les travailleurs devraient être consultés sur les modalités d ’action , car les réunions au sommet n ’aboutissent jamais si les travailleurs restent spectateurs ...

il faut que nos responsables nationauxcomprennent de gré ou de force que lorsqu’ils se rendent à l ELYSEE , ce n ’est pas pour passer un moment agréable , soigner leur image , ou pour discuter de l’air du temps , mais pour représenter le monde du travail et son cortège de chomage , de bas salaire , de misère ...



Invitation de l’Elysée avant le G20 : Bernard Thibault répond à Nicolas Sarkozy
29 octobre 2011 - 10h26 - Posté par Copas

Il n’y a pas que cela.

L’assemblée d’une bande de prédateurs du monde au service de la bourgeoisie sous une noria policière inédite est en soi un problème que le mouvement d’émancipation des travailleurs doit soulever.

Cette bande de délinquants va se réunir sous la protection de 12 000 policiers, gendarmes, forces spéciales, servcies spéciaux, etc.

Un des plus grand centres de tri postal français sera déporté à Toulon, parce que les paranoiaques de la préfecture ont peur de postiers près de l’aéroport.

Les frontières et la région sont en état de siège.

Dans les quartiers les plus proches de ceux où dormiront les délinquants d’état de la planète la population est obligée d’avoir des ausweiss spéciaux pour rentrer chez eux, vaquer à leurs occupations ordinaires.

Les travailleurs sont empechés d’exercer leurs droits les plus élémentaires.

Quand on parle de ce G20 au nom du mouvement ouvrier on ne peut s’abstraire de cet aspect.

Thibault a raison de ne pas aller jouer au paillasson de Sarko, il y a des tas de raisons de ne pas aller se soumettre au président des riches , dont celle de la question de l’état de siège sur toute une région qui est important.

Par ailleurs il y a quelque chose qui montre qu’il n’est pas sur que la direction de la CGT ai bien compris
les raisons de la crise.

Comme nous le répétons depuis l’automne 2008, il ne peut y avoir de sortie de crise sans politique de relance fondée sur les salaires et l’emploi, sans activer et renforcer les systèmes de protection sociale.

La crise du capitalisme est une crise classique. La bourgeoisie sent instinctivement que pour en sortir il lui faut diminuer la part des travailleurs dans les fruits de leurs productions de richesse. Elle s’emploie activement à réhausser violemment les taux de profit par tous les moyens possibles et sur tous les terrains.

Le mécanisme meme de ces recettes est violemment recessif et signifie clairement que l’insuffisance des taux de profits qui ont produit la crise et les recettes mises en oeuvre pour les rétablir ne permettent pas une sortie mécanique de la crise.

Bien au contraire, les recettes de rétablissement des taux de profits passent par des risques de phénomènes recessifs violents, par lesquels le gateau risque d’etre beaucoup moins important pour la bourgeoisie. Bref si la part des richesses créées happées par la classe dominante est plus importante , elle peut etre moins importante en valeur.

Dans ce rétablissement des taux de profit des pans entiers de la bourgeoisie seront liquidés, sectoriellement, géographiquement, etc.

La dernière crise de ce type ne fut résolue que par la violence de la restauration des taux de profit dans le cours meme de la militarisation des usines, l’écrasement des salaires, l’allongement des horaires de travail, etc.

Defendre les salaires et l’emploi, les protections sociales, renforcer tout cela ne relève pas de l’objectif de sortir de la crise dans le cadre du système mais bien de la défense d’une classe simplement, de ses intérets, basiquement et sans prétextes de bienséance en faveur du système.

La seule issue humaine et possible de la grande crise du capitalisme passe par se débarasser de la classe parasite, surtout les 1% qui dévorent la planete au nom de leurs intérets.

Les autres solutions, dans le cadre du système, passent toiutes par le rétablissement des taux de profit de la bourgeoisie dans un grand chaos qui peut précipiter l’humanité dans une situation terrible.







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
TRICASTIN la catastrophe aujourd’hui ou demain
dimanche 19 septembre
de coordination sud est
pub marine nationale
dimanche 19 septembre
de publicis
Qui sont les animateurs de Reinfocovid ?
dimanche 19 septembre
de jean1
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite