Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Sortons du traité de Lisbonne !!!

de : muncerus
dimanche 23 octobre 2011 - 17h25 - Signaler aux modérateurs
5 commentaires

Les dissensions marquées entre l’Allemagne et la France concernant le Fonds Européen de Stabilité Financière (FESF) font clairement apparaître les obstacles auxquels se heurtera la gauche si elle arrive au pouvoir en France. Pour l’heure c’est bel et bien Sarkozy qui se trouve en difficulté du fait du traité qu’il nous a imposé. Il aurait bien voulu satisfaire les banquiers et faire glisser les effets de la dette grecque sur la Banque Centrale Européenne via un FESF subtilement transformé en structure parabancaire ! Manque de chance, nos voisins européens, particulièrement sourcilleux quand il s’agit de défendre l’indépendance de la BCE, lui rappellent que le traité européen interdit ce genre de pratique. Arroseur arrosé.

Nous ne sommes évidemment pas dupes des manoeuvres sarkoziennes en faveur du secteur bancaire. Reste que la situation nous éclaire sur le genre de conflit qui émerge inéluctablement dès qu’un gouvernement envisage des choix contestés par tel ou tel autre pays européen. Et n’oublions pas le carcan qui nous enserre maintenant que notre Constitution, dans son titre XV, nous interdit toute décision non conforme au traité européen. Qu’adviendra-t-il quand un gouvernement de gauche, aussi rose soit-il, décidera enfin de s’opposer aux directives ultralibérales que l’UE ne manquera pas d’émettre à la suite de toutes celles qu’elle nous a déjà imposées ?

Il est urgent non pas de "modifier" le traité de Lisbonne mais de le sortir de la Constitution. C’est l’un des tout premiers gestes que le prochain gouvernement serait inspiré de faire.


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Sortons du traité de Lisbonne !!!
23 octobre 2011 - 19h11 - Posté par jaja

Qu’adviendra-t-il quand un gouvernement de gauche, aussi rose soit-il, décidera enfin de s’opposer aux directives ultralibérales que l’UE ne manquera pas d’émettre

les poules auront des dents ........................

les traités, les constitutions, les politicards ne sont rien face à un peuple en révolution .....................



Sortons du traité de Lisbonne !!!
23 octobre 2011 - 19h16 - Posté par Affiche rouge

Dans une pleine page du Monde (4 de couv), la FBF souligne que les banques françaises ne demandent pas à "être recapitalisées". C’est une curiosité de constater que N.S. présente cette "solution" déniée par les principales intéressées. Les banques françaises, réclament d’assumer les pertes découlant de la situation de l’État Grec.
Sans conteste, la France devra sortir du traité de Lisbonne. (en fait NS en ne le respectant pas a sorti la France depuis trois ans). Alors pourquoi les Banques ne veulent pas de recapitalisation ? Parce que ce qui est en jeux, c’est comme pour DEXIA le "découpage" entre banque de prêt et de dépôt et les activités "financières".
Cette évolution -inéluctable - les banques françaises veulent la mener à l’abri des ambitions du lobby de la "grande finance internationale" qui à l’oreille de LAGARDE et de NS. Ce à quoi l’on assiste c’est aux grandes manoeuvres (USA, QUATAR, Banques Britanniques basée à HK ...) pour conforter son emprise.
Il ne s’agit pas ici de défendre les "Banques Françaises", il s’agit d’alerter sur le fait que les "vautours" de wall-street sont à la maneuvre.



Sortons du traité de Lisbonne !!!
23 octobre 2011 - 19h56 - Posté par Ferenc

Ce n’est que du seul traité de Lisbonne, dont il faut sortir, mais bel et bien de l’Union Européenne !!!



Sortons du traité de Lisbonne !!!
23 octobre 2011 - 20h27

Souvenons nous, le principal argument pour voter non au référendum était de dire que le TCE ne permettait pas d’autre politique que celle imposée par le dit traité. Le peuple français ne s’y ait pas trompé en votant non massivement. Les Diafoirus de l’UMP et du PS étaient pour le oui, c’est donc bien que ces gens là voulaient nous imposer cette conception ultra-libérale de la politique. Ils sont maintenant acculés, d’où leurs contorsions ne respectant pas les traités pour essayer de s’en sortir.
Le 29 juin 2009 la cour constitutionnelle de Karlshure inquiète du déficit démocratique qu’elle imputait aux insuffisances de contrôle du parlement européen, à dénié au Parlement de Strasbourg toute capacité à réduire ce déficit dans la mesure où il n’est pas l’émanation d’un peuple déterminé. Cela signifie donc que le parlement allemand est fondé à exercer un droit de censure sur les décisions communautaires car c’est à lui qu’il appartient de garantir l’efficacité du droit de vote du citoyen allemand. De plus la cour a introduit dans la loi fondamentale allemande une disposition limitant le déficit budgétaire à 0.35% en 2016 et à sa suppression en 2020 privant la politique économique de tout instrument de régulation conjoncturelle et de maîtrise du cycle économique. La suite logique doit donc être la dislocation de la zone euro et la remise en cause de la monnaie unique.



Sortons du traité de Lisbonne !!!
24 octobre 2011 - 00h44 - Posté par Nemo3637

Ce que l’on comprend de plus en plus, de New-York à Lisbonne, c’est qu’il faut sortir du capitalisme. Il n’est aujourd’hui plus "réformable". Et textes de lois et consitutions n’y feront rien.







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite