Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite, commenter l'article...

17 octobre 1961 : témoignage exclusif Bellaciao

de : Alan Bennett
lundi 17 octobre 2011 - 17h40 - Signaler aux modérateurs
15 commentaires

Chers camarades,

Je ne pourrai pas être ce soir à Paris, mais j’aimerais partager avec vous mon témoignage de cette nuit d’horreur du 17 octobre 1961.

Je me nomme Alan Bennett, je suis britannique, et en 1961, je travaillais à l’Agence de presse Reuter, rue du Sentier à Paris. J’allais bientôt avoir 20 ans.

En quittant mon travail le soir du 17 octobre, vers 19h30 je remonte vers le boulevard Poissonnière prendre le métro pour rentrer chez moi. L’accès du boulevard est totalement bloqué, et j’y vois défiler des centaines de personnes, hommes et femmes, scandant "Paix en Algérie".

Je retourne en courant au bureaux de l’Agence Reuter, distants d’une cinquantaine de mètres, et je demande au journaliste de permanence d’alerter les correspondants, qui à cette heure-là étaient rentrés chez eux. Il me demande de couvrir l’évènement en attendant leur retour.

Je redescends, et arrivé rue du Sentier j’entends de nombreux coups de feux, d’un fusil-mitrailler m’a-t-il semblé.

Un jeune homme algérien court vers moi en boitant, du sang sur la jambe de son pantalon. Je le mets à l’abri dans le hall d’entrée de l’Agence Reuter, puis je remonte vers les grands boulevards. Des cars de policiers sont stationnés en file sur la ligne médiane, on voit tourner les gyrophares des voitures de police, et règne un immense silence. En arrivant sur le boulevard, je suis effaré du nombre de chaussures, notamment féminins, qui jonchent le trottoir, restes de la fuite paniquée des manifestants. A AUCUN MOMENT JE N’AI VU MANIFESTER LA MOINDRE AGRESSIVITÉ DE LEUR PART AVANT LA CHARGE MEURTRIÈRE DES POLICIERS.

Devant le cinéma Rex, une demie-douzaine de corps gisent sur le trottoir, des rigoles de sang finissent de couler dans le caniveau.

Voilà mon témoignage. A évoquer cette violence policière, je revois parfaitement la scène, et j’en éprouve une émotion difficilement maitrisable. Quarante ans plus tard, j’ai visionné le remarquable DVD d’Alain Tasma "Nuit Noire", et à revoir ces terribles évènements, j’ai sangloté près d’une heure sans pouvoir m’arrêter, devant mon écran de télévision.

JPEG - 20.5 ko

J’aimerais ajouter qu’en tant que citoyen du Royaume Uni, pas encore membre de l’Union Européenne, je devais régulièrement à cette époque faire renouveler ma carte de séjour à la Préfecture de Police de Paris. Devant les files d’Algériens faisant la queue, je me mettais tout naturellement en fin de queue pour attendre mon tour. Invariablement les policiers m’invitaient à passer devant les "bicots" ou les "bougnoules" comme ils les traitaient, et je vous laisse imaginer leur perplexité et leur visible mépris lorsque je refusais cet "honneur".


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
17 octobre 1961 : témoignage
17 octobre 2011 - 19h09 - Posté par Achebé

Merci pour ce précieux témoignage, si fort, si humain.



17 octobre 1961 : témoignage
17 octobre 2011 - 19h59 - Posté par zangao

Aujourd’hui ce sont les roumains........... difficile de se défaire des vieilles habitudes.


17 octobre 1961 : témoignage
18 octobre 2011 - 15h22 - Posté par

sauf que la France colonisait l’Algérie à ce moment là et depuis un siècle.


17 octobre 1961 : témoignage
17 octobre 2011 - 22h24 - Posté par lynda

merci pour votre témoignage - merci pour votre courage de dénoncer la barbarie -


17 octobre 1961 : témoignage exclusif Bellaciao
17 octobre 2011 - 22h27 - Posté par COTTY

Honneur à Alan Bennett pour son témoignage rempli d’une grande humanité, envers nos frères et soeurs Algériens qui ont sacrifié-es leurs vies, pour l’indépendance de leur pays. Que ces femmes et ces hommes rejoignent les martyrs d’une noble cause.



17 octobre 1961 : témoignage exclusif Bellaciao
18 octobre 2011 - 01h46 - Posté par le retraité

le 17 octobre 1961, j’allais avoir 14 ans.

J’étais à Paris. Mon père était gardien de la paix, c’est comme ça qu’on les appelait à l’époque les policiers.

Ce jour là, il était de service. Je ne pense pas qu’il est participé aux violences mais le lendemain il nous a raconté sa journée en disant qu’il avait été effaré par la violence des gardes mobiles.

je me souviens de ses paroles qui m’avaient fait froid dans le dos :
"pour aller à l’hôpital Lariboisière, il suffisait de suivre les traces de sang par terre"
voilà ma modeste contribution à cette page d’histoire pas très reluisante.

Le retraité



17 octobre 1961 : témoignage exclusif Bellaciao
18 octobre 2011 - 07h17 - Posté par mimi

Il a fallu tout ce temps pour qu’enfin les" médias ordinaires" parlent de cette journée,
Seul le journal l’Humanité a rendu compte de ce carnage .J’avais 15 ans et je n’étais pas lectrice de ce journal mais en voyant le titre de l’huma,je l’ai acheté et gardé.
Mais enfants ont toujours entendu parler du 17 Octobre et de charonne.Ceux qui voulaient savoir comme Alan Bennett devaient ouvrir les yeux comme aujourd’hui sur le sort des ROMS



17 octobre 1961 : témoignage exclusif Bellaciao
18 octobre 2011 - 09h52 - Posté par

Ne mélangeons pas tout SVP ! On ne peut absolument pas comparer le sort (inqualifiable, certes) fait aux Rroms aujourd’hui, et celui qui était réservé aux travailleurs algériens et à leurs familles pendant la guerre d’Algérie en France !!

On ne tue pas les Rroms en pleine rue et on ne les balance pas à la Seine. Et HEUREUSEMENT.

Le relativisme est l’ennemi de l’histoire, attention.

LL


17 octobre 1961 : témoignage exclusif Bellaciao
18 octobre 2011 - 14h14 - Posté par abeille

Merci pour ce témoignage émouvant !

Restons vigilants car Papon et la "bète " restent tapis en embuscade plus que jamais !


17 octobre 1961 : témoignage exclusif Bellaciao
18 octobre 2011 - 14h44 - Posté par Ciapa Rusa

... Certes, chère amie "La Louve", mais dussè-je peut-être faire "doublon", il paraîtrait qu’un certain préfet du Pas-de-Calais eût été lauréat du tout nouveau prix "P.A.P.O.N." à savoir "Prix Attribué Pour Obéissance Notoire" ... Bon, je "rigole"... enfin "presque" et même franchement pas du tout, à dire vrai ...


17 octobre 1961 : témoignage exclusif Bellaciao
18 octobre 2011 - 15h55 - Posté par

Tout à fait d’accord. on ne peut pas du tout comparer les roms avec les travailleurs algériens.


17 octobre 1961 : témoignage exclusif Bellaciao
19 octobre 2011 - 16h45 - Posté par Malika

Malika je suis algérienne et ce que font certains français aux roumains n’est digne du pays des trois glorieuse, il n’y a pas de sang mais ça ressemble aux rafles faites aux juifs de France et aux ratonnades faite aux algériens


17 octobre 1961 : témoignage exclusif Bellaciao
19 octobre 2011 - 12h43 - Posté par Tirouli

Quatre émissions de Daniel Mermet (Là-bas i j’y suis) les 13, 14, 17 et 18 octobre ont été consacrées au 17 octobre 1961. A réécouter sur le site.


17 octobre 1961 : témoignage exclusif Bellaciao
18 octobre 2011 - 16h00

les qualités humaines se perçoivent très tôt chez un homme, et surtout dans de pareilles circonstances. La vie vaut le coup d’être vécue car ces personnes l’anime.



17 octobre 1961 : témoignage exclusif Bellaciao
22 octobre 2011 - 16h05 - Posté par CRESTANI Antoine Gilbert

J’était soldat en algérie durant cette période( 28 mois et demi,) auparavant et avant mon départ je travaillait à l’usine de Micheville à Villerut ou la direction de l’entreprise autaurisait la police de PAPON pour interpeler les travailleurs Algériens .de nombreuses grêves ont eu lieu pour la reconnaissance et l’indépendance de l’Algérie







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 14 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite