Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

"Oui au traité européen" : le retour tumultueux de l’Italien Toni Negri dans les amphis parisiens

de : Caroline Monnot
lundi 17 janvier 2005 - 06h34 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires
JPEG - 9 ko

Le site Internet altermondialiste Bellaciao a mis en ligne une petite brochure qualifiant le négrisme de "contre-révolution de gauche".

de Caroline Monnot

Figure de la gauche révolutionnaire italienne des années 1970, accusé d’être l’instigateur de la "révolte" des années de plomb, réfugié en France de 1983 à 1997 pour échapper à la prison, avant de franchir à nouveau les Alpes pour y purger sa peine, le philosophe Toni Negri a retrouvé depuis peu le chemin des amphithéâtres parisiens, ce qui ne va pas sans provoquer quelques soubresauts.

Depuis octobre, il intervient une fois par mois au Collège international de philosophie dans le cadre d’un séminaire consacré au concept politique d’"Empire postmoderne". Par ailleurs, il copilote, avec le laboratoire d’économie du CNRS Matisse, un autre séminaire intitulé "Transformations du travail et crise de l’économie politique" à l’université de Paris-I.

Parallèlement, l’ex-dirigeant d’Autonomie ouvrière, devenu la référence intellectuelle d’une partie du mouvement altermondialiste italien, devait intervenir samedi 15 janvier dans le cadre d’un débat sur la démocratie organisé par le conseil scientifique d’Attac.

"Paris est la ville dans laquelle j’ai le plus vécue avec Padoue. J’y ai beaucoup d’amis. J’y ai passé plus de temps qu’à Milan, Rome, Venise", explique l’intellectuel.

Pourtant, le personnage et sa pensée théorique continuent de susciter d’âpres controverses, voire de mini-incidents. A deux reprises, ses séances au Collège international de philosophie ont été interrompues par de petits groupes autonomes. Sans lien avec les précédents, le site Internet altermondialiste Bellaciao a mis en ligne une petite brochure qualifiant le négrisme de "contre-révolution de gauche". Bref, la polémique fait rage. Ce qui ne déplaît pas tant que cela à l’ex-professeur de Padoue.

Toni Negri estime en effet que les nouveaux mouvements révolutionnaires doivent accompagner les métamorphoses du monde et formule une critique du néolibéralisme qui, d’une certaine manière, plaide pour son épanouissement. "Il faut combattre sur le terrain qui nous est imposé. Ce n’est pas de ma faute si la gauche a perdu ses batailles. C’est le monde qui est comme cela", répond-il quand on l’interroge sur ce paradoxe.

Il ajoute à titre d’exemple : "Le marché du travail s’est modifié avec la flexibilité et la mobilité" avant d’affirmer que "les gens désirent cela". Il y voit une évolution qui, poussée à son terme, sera le moyen de mettre un terme au lien de subordination du salariat. Et moque au passage "un certain conservatisme" de l’extrême gauche française, avec laquelle le débat est désormais féroce. Car une nouvelle fracture vient de s’ajouter aux précédentes : l’intellectuel italien s’est prononcé pour le traité constitutionnel européen au nom d’un nouveau fédéralisme et du dépassement de l’Etat-nation.

http://www.lemonde.fr/web/article/0...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
> "Oui au traité européen" : le retour tumultueux de l’Italien Toni Negri dans les amphis parisiens
17 janvier 2005 - 17h48

Negri va à la soupe.

Le phénomène est classique, et bien connu.

ATTAC n’a rien de mieux à faire aujourd’hui que de donner une tribune à cet individu ?

Il me semblait qu’il y avait une campagne pour le NON à mener.

Quand ATTAC cessera de débattre avec les alliés du patronat et des curés, (Cf Ramadan) les luttes s’en porteront tout de même mieux.



> "Oui au traité européen" : le retour tumultueux de l’Italien Toni Negri dans les amphis parisiens
19 janvier 2005 - 01h53 - Posté par

Je viens de prendre connaissance de la position de Negri concernant son OUI au traité européen.
J’avoue avoir du mal à saisir son positionnement ? Toujours est-il que ATTAC ferait bien mieux de ne pas inviter des intervenants favorables au OUI. Je rappelle que le NON au vote interne a recueilli une très, très laaarge majorité, idem pour mener une campagne montrant la détermination d’ATTAC à inciter les citoyens à voter NON. Il y a assez des médias et des stars du journalisme audio , télévisuel, presse écrite pour montrer au citoyen lambda qu’il ne peut faire autrement que voter oui, le pauvre. Heureusement qu’il y a les interventions des intermittents et associations de chômeurs pour donner à entendre un discours radicalement différent (sur France inter ce matin). Allez, ciao et à bientôt. AL19






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite