Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

BlackBerry collabore avec la police pour repérer les émeutiers de Londres, les réseaux sociaux dans le collimateur des autorités ?

de : Londres
dimanche 14 août 2011 - 23h58 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

Reporters sans frontières s’inquiète de la coopération de Research in Motion (RIM), fabricant canadien de BlackBerry, avec les autorités britanniques.

La messagerie instantanée des smartphones, BlackBerry Messenger (BBM), a été pointée du doigt par les autorités britanniques pour avoir été utilisée comme moyen de communication entre les émeutiers. Son système utilisant Internet plutôt que le réseau téléphonique, et nécessitant une authentification de l’utilisateur, rend difficile le traçage des messages. RIM, remédiant à cette difficulté, a déjà livré à Scotland Yard des données personnelles sur plusieurs utilisateurs de ses smartphones, sans réelle considération pour la protection des données personnelles. "Nous sommes engagés avec les autorités afin d’aider comme nous le pourrons", a déclaré l’entreprise sur Twitter.

Quelles seront les conséquences de cette coopération sur le respect de la vie privée des utilisateurs des BlackBerry, et sur leur droit à échanger de l’information librement sans contrôle ni entrave ? Si la transmission de données est suivie d’arrestations, il conviendra de s’interroger sur la validité des preuves fournies, et la légalité de leur acquisition. Reporters sans frontières craint également une éventuelle violation de l’habeas corpus.

Loin de sous-estimer la situation actuelle au Royaume-Uni et l’urgence de rétablir l’ordre, Reporters sans frontières estime que la mise à disposition des données personnelles à la police constitue un précédent inquiétant dans un pays occidental, et pourrait avoir des conséquences importantes en terme d’exemplarité sur d’autres régimes.

L’organisation s’étonne d’un certain nombre de déclarations de responsables politiques britanniques. David Lammy, élu de Tottenham, a été jusqu’à demander à BlackBerry de réfléchir à la possibilité de suspendre son service de messagerie. Une suggestion surprenante dans un Etat de droit, mais aussi lourde de conséquences : les risques de dérives liberticides sont désormais réels.

Enfin, nous mettons en garde les autorités britanniques contre toute mesure visant à fermer ou restreindre de façon drastique l’utilisation des réseaux sociaux, notamment Facebook et Twitter.

L’organisation voit d’un très mauvais œil la déclaration qui a été faite par le Premier ministre David Cameron selon lequel les grandes chaînes de télévision ont la responsabilité de remettre leurs rush sur les émeutes à la police, ce qui tendrait à faire de la presse un auxilliaire des forces de l’ordre, mettant gravement en danger leur indépendance.

RIM a souvent été soumis aux pressions des gouvernements. L’entreprise a déjà cédé plusieurs fois aux ultimatums d’Etats répressifs demandant le filtrage de certains sites, l’accès aux données des utilisateurs du smartphone ou la censure des services cryptés. La compagnie canadienne a ainsi accédé aux demandes des Emirats arabes unis et de l’Arabie Saoudite. Reporters sans frontières s’inquiète du fait que le Royaume-Uni fasse à son tour pression sur une entreprise de télécommunication.

Les Emirat arabes unis ont déjà imposé leur droit auprès du fabricant du smartphone : depuis le 1er mai, BES, qui fait transiter les messages par des serveurs basés à l’étranger, est bloqué dans le royaume. En Arabie Saoudite, pour contourner le problème d’accès, les autorités ont préféré demander l’installation d’un serveur dans le pays, auquel elle aura accès sur mandat judiciaire.

Reporters sans frontières demande à RIM d’engager une réelle réflexion sur sa responsabilité sociale, en partenariat avec les organisations de défense des libertés. L’organisation appelle également les politiques britanniques à faire preuve de la plus grande prudence sur l’éventuel contrôle ou suspension des services des smartphones, et demande l’abandon de la politique de collecte des données privées sans ordre judiciaire préalable.

http://fr.rsf.org/royaume-uni-black...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
RSF dénonce la collaboration de BlackBerry avec la police britannique
15 août 2011 - 08h35 - Posté par marie.lina

Face à la matraque ,y a pas de liberté , rêvez pas ,le BlackBerry est un produit du néo-libéralisme ,même si c’est fun !marie.lina







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite