Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Quand Mélenchon efface Mélenchon

de : Jack Dion
mercredi 27 juillet 2011 - 11h05 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires

« Le "in" c’est avec l’argent public, le "off", c’est sous la coupe de l’Ump locale » : c’est l’étonnante phrase que Jean-Luc Mélenchon avait écrit sur un blog après un passage au festival d’Avignon. En confirmant son diagnostic tout en supprimant la phrase en question, le candidat du Front de gauche à la présidentielle a ajouté la mauvaise foi à l’erreur de jugement.

Du temps de l’URSS, pour effacer les personnages de l’histoire nationale jugés gênants, les staliniens les faisaient carrément disparaître des photos officielles. Jean-Luc Mélenchon, lui, applique la méthode à sa modeste personne.

Ayant tenu des propos déplacés à l’égard du festival « off » d’Avignon, qu’il avait décrit comme manipulé par l’Ump, il a décidé de biffer ses propres propos tout en écrasant d’injures le malotru – moi-même – qui avait eu le front - que dis-je, l’impudence - de les rapporter ici même, en s’étonnant que le candidat du Front de gauche puisse se laisser aller à de telles billevesées.

Résumons les épisodes précédents. Dans un blog, écrit après un passage au festival d’Avignon, Jean-Luc Mélenchon écrit : « Le "in" c’est avec l’argent public, le "off", c’est sous la coupe de l’Ump locale ». Je relève avec étonnement ce propos pour en résumer en ces termes la substantifique moelle : « Autrement dit, les 7 000 artistes du « off » représentant près de 900 compagnies qui ont transformé Avignon en ville ouverte au théâtre sont tous, à des degrés divers, les idiots utiles de Marie-Josée Roig, édile de la cité des Papes et députée Ump. » Et de préciser : « Le candidat du front de gauche ne sortira pas grandi de cette histoire. C’est d’autant plus dommage que bien des artistes du « off » ont une oreille plutôt ouverte à son égard ».

Piqué au vif, Jean-Luc Mélenchon me consacre un long passage de son dernier blog. Passons sur les injures et les sous-entendus. On n’a pas fait ses classes dans les écoles trotskistes sans en garder de beaux restes.

Sur le fond, si je puis dire, Mélenchon se dit « consterné du niveau de (cette) attaque ». Expliquant que ce qu’il a écrit « peut être lu ailleurs », il n’en considère pas moins que mon commentaire est « stupide et consternant ». Puis il ajoute : « J’ai immédiatement retiré les huit mots concernés pour me soustraire à la focalisation. Car je ne veux pas que ces quatre mots soient le point d’ancrage d’un texte qui a d’autres ambitions ».

On se gardera bien ici de contester les ambitions en question. Reste l’affaire du « off ». Si Mélenchon ne fait que relater ce qui « peut être lu ailleurs », pourquoi ne pas persister et signer ? De deux choses l’une : soit son jugement est fondé, et il doit s’en expliquer ; soit il ne l’est pas, et il doit le reconnaître.

En confirmant son diagnostic tout en l’effaçant des tablettes, le candidat du Front de gauche se déjuge par défaut, ce qui revient à ajouter la mauvaise foi à l’erreur de jugement. Cela fait beaucoup pour un seul homme.

http://www.marianne2.fr/theatre/


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Quand Mélenchon efface Mélenchon
27 juillet 2011 - 13h08 - Posté par Copas

Bon, eh bien, il a fini par enlever ses propos agressifs envers 7000 prolétaires de la culture.

C’est déjà cela.

En minimisant le truc et en agressant ceux qui lui ont fait remarquer l’aspect ignoble de son attaque, comme d’habitude il fait douter sur les motifs du virage.

C’est un classique. Que pense-t-il réellement, et surtout que compte-t-il faire réellement si le sort le mène un jour aux affaires ?

Le problème de fond est là, on ne sait si il ne souhaite pas une polémique trop rude ou si cet effacement intervient réellement par ce qu’il pense avoir dit une connerie, que ça ne correspond pas à finalement ce qu’il souhaitait dire .

Dans le 2eme cas, honorable, il suffit de dire qu’on a dit une connerie et de remercier ceux qui ont mis le doigt dessus, on se grandit en reconnaissant ses erreurs.

Mais est-ce la cas ?

Comme sur la question soulevée sur les précaires et qui a valu les salves de 4 dirigeants du PG et Mélenchon lui-même pour agonir d’insultes ceux qui s’interrogeaient, de menaces de justice et de demandes de censure, d’attaques contre un des grands sites de gauche indépendant, on se trouve là encore une fois devant une attaque contre des travailleurs précaires de la culture, traitées en quelque sorte de chair à canon dans les camps dessinés par Mélenchon, avec toujours la même haine obsessionnelle envers ceux qui pointent avec raison les conneries dites.

Si l’on peut suggérer quelque chose à Mélenchon, et à ses porte-cotons à la direction du PG ça serait de cesser d’attaquer ceux qui posent des questions ou dénoncent, à juste titre, des conneries ou des positions mal-propres.

On se grandit en reconnaissant ses erreurs, pas en fusillant ceux qui les montrent du doigt.

Mais sont-ce des erreurs ou un chemin d’une orientation brutale institutionnelle, traitant de chair à canon les plus exploités , qui affleure des fois à l’entendement public ?



Quand Mélenchon efface Mélenchon
27 juillet 2011 - 14h37 - Posté par Roberto Ferrario

Salut Copas, non MeuMeu ne regrete pas ni fait autocritique au fait Melenchon a dit bel et bien que : « Le "in" c’est avec l’argent public, le "off", c’est sous la coupe de l’Ump locale »... Personnellement je me suis occupe toute ma vie, entre autre, du "monde culturelle" et plus encore de la culture dite "off" c’est plus que une phrase scandaleuse, mais dénote un concept hyper élitiste et bourgeois que frôle la vision d’extrême droite sur la culture... On crashe sur le fait que l’argent publique soit utilise (inutilement ?) pour favoriser la culture et on crashe encore plus sur qui essaye d’être autonome en autofinancement le dénigrant de collusion avec l’UMP... Me semble de lire des phrases du Front National... je survole le fait que Jack Dion... si je ne me trompe pas... a ecrit pendant des long temps sur l’Humanité même si maintenait, ancien membre du PCF est passé au PS peux avoir des arrière pensé sur MeuMeu... rient peux exclure cet vision de Melanchon de la culture et en particulier des artistes les plus exclut des salons intégré de la "CULTURE" du système...


Quand Mélenchon efface Mélenchon
27 juillet 2011 - 15h05 - Posté par

Ah bon ? Effacer en loucedé c’est reconnaître son erreur ? ouahhhh


Quand Mélenchon efface Mélenchon
28 juillet 2011 - 10h23 - Posté par richard PALAO

ce nouvel article de JACK DION ex PCF et journaliste reconverti dans le populisme "marianesque" est-il bien nécessaire ? MELENCHON veut de la pub , on lui en donne , alors que sa position sur la culture est identique à toutes ses positions : un verbiage agressif pseudo prolo qui attaque toute la classe politique dans le style TOUS POURRI SAUF MOI , pour masquer le vide des propositions ou leur approche réactionnaire sous couvert de républicanisme .

De plus JACK DION devenu social-démocrate est-il le mieux placé pour jouer les procureurs de MELENCHON , alors que si ses amis DU PS remportent les présidentielles ce sera la cure d austérité dans tout les domaines y comris dans celui de la culture qu’il préten défendre aujourdhui .







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test 13 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite