Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Comment Mélenchon a raté son festival d’Avignon

de : Jack Dion
mardi 19 juillet 2011 - 23h28 - Signaler aux modérateurs
10 commentaires

Jean-Luc Mélenchon n’a passé que quelques heures à Avignon. Entre deux débats, d’après ce qu’il a raconte sur son blog, il a cependant eu le temps de voir deux pièces de théâtre, l’une du « In » et l’autre du « Off ».

Comment Mélenchon a raté son festival d’Avignon

De ce court séjour, ponctué de nombreuses rencontres, le candidat du Front de gauche a ramené cet enseignement définitif, consigné de sa main : « Le « in » c’est avec l’argent public, le « off », c’est sous la coupe de l’Ump locale ». Autrement dit, les 7 000 artistes du « off » représentant près de 900 compagnies qui ont transformé Avignon en ville ouverte au théâtre sont tous, à des degrés divers, les idiots utiles de Marie-Josée Roig, édile de la cité des Papes et députée Ump.

On a rarement étalé pareille méconnaissance du festival d’Avignon en général et du « off » en particulier. Ce n’est pas parce que la ville d’Avignon accueille ces artistes de l’ombre, privés des honneurs de la Cour d’honneur, que ces derniers sont pour autant les prisonniers de qui que ce soit, et a fortiori de la municipalité locale. C’est avoir une bien piètre idée des artistes qui suent sang et eau pour venir proposer leurs œuvres que de les croire dépendants de la ville où ils se sont imposés au prix d’un dévouement hors normes.

Au nom de quelle conception de l’art peut-on considérer que des artistes venant s’afficher en un lieu public doivent obligatoirement montrer patte blanche et se transformer en agents électoraux des élus du crû ? Dirait-on du festival de musique classique de Saint-Denis qu’il est « sous la coupe du PC local » ? Ou que le festival de cinéma de La Rochelle est « sous la coupe du PS local » ? Ou que le festival d’automne de théâtre, à Paris, est « sous la coupe » de Bertrand Delanoë et de ses amis politiques ? Et les artistes qui se produiront à la fête de l’Humanité, en septembre prochain, à la grande joie de Jean-Luc Mélenchon (du moins l’imagine-t-on), ils seront « sous la coupe » de qui : du PC, du Front de gauche ou des deux ?

Voilà qui est affligeant et inquiétant. Affligeant parce que Jean-Luc Mélenchon parle d’un sujet qu’il ne connaît pas.

En soi, ce n’est pas grave. De la part d’un candidat à la magistrature suprême, c’est plus gênant. Inquiétant parce que sa prise de position témoigne d’une conception instrumentalisante de la culture que l’on croyait hors de saison après certaines expériences pour le moins traumatisantes. Bien des spectacles d’Avignon, y compris dans le « off » analysent le phénomène et rappellent que la culture est d’abord une école de la liberté. La prochaine fois, il faudra y inviter Jean-Luc Mélenchon, d’autant que ce dernier se pique de « révolution citoyenne ».

En attendant, le candidat du front de gauche ne sortira pas grandi de cette histoire. C’est d’autant plus dommage que bien des artistes du « off » ont une oreille plutôt ouverte à son égard. En termes politiques, cela s’appelle un spectacle raté.

http://www.marianne2.fr/theatre/Com...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Comment Mélenchon a raté son festival d’Avignon
19 juillet 2011 - 23h35 - Posté par La Louve

Voilà qui est affligeant et inquiétant. Affligeant parce que Jean-Luc Mélenchon parle d’un sujet qu’il ne connaît pas.

Non ? Mais ça c’est dingue.. C’est teeellleeemmment pas son genre. Il sait TOUT Juan-Lucho. Il est grand, il est omniscient.

Bande de saltimbanques jaloux va ;)

Mouahahah.

 ;)



Comment Mélenchon a raté son festival d’Avignon
19 juillet 2011 - 23h38 - Posté par La Louve

Ah ben oui, il a dit ça.

Beh dis donc.

Du festival d’Avignon je n’en ai presque rien vu. Juste deux pièces l’une « in » l’autre « off ». Le « in » c’est avec l’argent public, le « off » c’est sous la coupe de l’UMP locale. Mon emploi du temps, plein comme un œuf, me conduisait d’une réunion à un forum. Et, entre les deux, des dizaines de rencontres impromptues au hasard des rues qui m’en apprirent tout autant. Je n’y étais pas pour y être vu, comme si cela me manquait, mais parce que j’y ai été invité par « Libération » pour son forum. Le reste de mon séjour fut construit autour de ce rendez vous car j’ai horreur de ne pas donner aussi à mes amis quand je vais donner aux autres. D’où le beau succès de notre réunion politique, la plus importante, et de loin, de ce festival. Mon fil conducteur personnel, je veux dire le lien entre ce que je voyais, disais et entendais, n’était pas dans l’instant. Car moi, mon sujet, pardon de vous déranger, c’est la révolution citoyenne. C’est pourquoi je vais essayer de dire ici deux mots à son sujet et à propos de politique culturelle.

http://www.jean-luc-melenchon.fr/20...



Comment Mélenchon a raté son festival d’Avignon
20 juillet 2011 - 07h54 - Posté par Copas

Melenchon commence à nous courir sur le merluchon, maintenant il s’en prend aux artistes en une mauvaise querelle.

On n’a pas entendu ces conneries pour le défilé sur les Champs Élysées, pourtant là c’était franchement "in", en diable umpiste et rien à voir avec une quelconque révolution même limitée à "citoyenne".

D’ailleurs Sarko l’a bien compris, tellement qu’il en étire interminablement le filon depuis devant des cercueils de pauvres gosses revenus d’Afghanistan parti caillassé du peuple afghan.

Le 14 juillet n’a rien à voir avec l’armée française . C’est à la suite de la grande guerre impérialiste de 14-18 que le 14 juillet devient étalage militariste. Un choix hein ? Tout un programme...

Melenchon là pourtant génuflexait devant les culottes de peau, donc "in", good, ya bon, t’auras du boudin, qu’un sang impur abreuve nos sillons, que les Afghans et les Libyens tremblent si ils essayent de nous envahir...

Avignon, et ça fait longtemps, est un des moments formidables de créativité en France qui ne se résume par au "in" de poulardes subventionnées mais représente un moment d’explosion populaire exceptionnelle, sans lequel le "in" seul ravalerait la cité des papes à un simple décor en carton pâte, un festival honorable, mais de second ordre.

Et cet aspect fait craquer les coutures de la vieille cité .

Ce caractère populaire fait chier Mélenchon , sa garde rapprochée bobo ne supporte pas les communs et il annonce quelque part une conception assez sordide de la fameuse révolution citoyenne, une révolution sans citoyens, la violence programmée de l’état (qui abreuvera les sillons avec le sang des tabassés du pas "in" dispersés ), le refus de reconnaitre tout ce qui ne passe pas par les tuyaux de l’état dont Mélenchon se voit chef des robinets , etc

Mélenchon commence à nous les briser menus

Sa volonté de se faire mousser, quel qu’en soit le prix, fait mal à la culture, fait mal aux artistes qui n’ont pas l’imprimatur de l’état . Et il y a bien plus d’artistes qui n’ont pas de subventions que d’artistes qui en ont. La différence est colossale.

Et il ne me viendrait pas à l’idée d’opposer les uns aux autres qui essayent de vivre leurs passions, sans grand chose à mettre dans l’assiette pour l’immense majorité.

Là, l’indigne les attaque en confondant tout.

Mélenchon ne veut que du poulet de grain (souvent faméliques par ailleurs pour la plupart), en bandes velpo, et défilant au pas discipliné, en uniforme, à Paris. Là ça lui fait frémir les glandes.

La révolution citoyenne a encore frappé, vêtue de la culotte de peau du défilé militaire "in" du 14 juillet, elle aboie maintenant contre l’armée des lumières de la culture.

Question de choix Mélenchon, mais au travers bien des interventions spontanées ainsi on voit bien quelle est sa conception des choses, et ce qui sera privilégié si il est un jour face à la bonne souplette gouvernementale : se couler dans les culottes de peau de l’état et cogner sur ce qui reste.

De révolution, rien

De citoyens, nada

Du bon vieux socialisme par en haut, bien saignant, bien brutal

Question subsidiaire :

les Parisiens du 14 juillet 1789, avec des fourches, leur ventre creux, et leur courage pour uniforme, étaient-ils "in" ou "off" ?

Subventionnés par Louis XVI comme figurants ?



Comment Mélenchon a raté son festival d’Avignon
20 juillet 2011 - 10h31 - Posté par kounet

Je connais très peu de prolos qui fréquentent Avignon , disons-le .


Comment Mélenchon a raté son festival d’Avignon
20 juillet 2011 - 10h50 - Posté par Oime

pourtant y’en a !!! (et heureusement...)


Comment Mélenchon a raté son festival d’Avignon
20 juillet 2011 - 14h07 - Posté par

Je connais très peu de prolos qui fréquentent Avignon , disons-le .

Tu plaisantes ?

Ou alors pour toi un prolo c’est un mec en bleu de travail avec du cambouis sur les mains ? Ou un mec qui vit dans la misère ?

Un prolétaire est quelqu’un qui gagne sa vie en vendant sa force de travail, pas en plaçant son capital. Un instit, une infirmière, un facteur etc sont des prolétaires, au même titre qu’un ouvrier du bâtiment.

Assimiler prolétaire et ouvrier date, si je ne me trompe, de Staline qui a utilisé l’ouvriérisme pour assoir son pouvoir et diviser... le prolétariat.

Et mon copain Jean-Paul, un peu anar, beaucoup ouvrier agricole gardois, qui se fait un peu d’Avignon chaque année, c’est pas un prolo ?

Chico


Comment Mélenchon a raté son festival d’Avignon
21 juillet 2011 - 18h02 - Posté par Copas

Je connais très peu de prolos qui fréquentent Avignon , disons-le .

Ceux qu’attaque Mélenchon sont des prolétaires .

Et c’est à eux en grande partie qu’il s’attaque.


Comment Mélenchon a raté son festival d’Avignon
20 juillet 2011 - 10h30 - Posté par richard PALAO

un ex-PCF qui s’attaque à un ex-PS , ça sent un peu le règlement de compte , ceci dit JACK DION a raison :

MELENCHON veut absolument faire le BUZZ et être au centre de l’actualité, ce qui lui fait donner son avis sur tout même s’il ne connait pas le sujet et c’est visiblement le cas pour ce qui concerne la culture ...

Mais ce dit MELENCHON à t-il autant d’importance qu’il faille à chaque fois le commenter alors que c’est ce qu’il recherche et qu’ avec ses petits 7% au maxi il n a aucune chance de diriger le pays ni dE PESER SUR LE PS POUR FAIRE UNE POLITIQUE DE GAUCHE comme le prétend le PCF .

JACK DION aurait mieux fait de dénoncer la cacophonie qui règne au PS qui lui peut diriger le pays : à ce même festival d’ AVIGNON ; MARTINE AUBRY nous sort des promesses démago : augmentation de 50 % du budget de la culture alors qu’ au même endroit HOLLANDE freine des quatres fers au nom du déficit !!! Ce que dit le programme du PS ils s en foutent , leur préoccupation c’est d’apparaître comme le meilleur présidentiable et il en est ainsi sur tous les problèmes , je citerais pour l’exemple , la retraite , l euro , le plein emploi , le partage des richesses, ou chaque candidat à la primaire nous sort ses solutions ...AVEC LE PS C EST LE DOUBLE LANGAGE PERMANENT GARANTIT



Comment Mélenchon a raté son festival d’Avignon
20 juillet 2011 - 10h57 - Posté par salve007

Quand on pense que cet ignare a été plébicité par PC, PG, GU, ça laisse rêveur !!!!

Tout sûr, la révolution se fera sans lui !

Déjà quand il parle de révolution citoyenne, ça enlève quelque chose à la révolution !!!!!

J’espère qu’il a payé ses places pour in et off !

Allez ha ! ça nous promet quelques rigolades, un peu jaunes quand même !

Salve 007



Comment Mélenchon a raté son festival d’Avignon
21 juillet 2011 - 14h48 - Posté par chatnoir

C’est pourtant un comédien tres aprécié des bobos parisiens !






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite