Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

L’armée française restera présente en Côte d’Ivoire

de : Abidjan
samedi 21 mai 2011 - 22h27 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

Nicolas Sarkozy, à son arrivée à la Fondation Houphouët-Boigny pour l’investiture d’Alassane Ouattara à la présidence ivoirienne. Le chef de l’Etat s’est ensuite rendu à Abidjan où il a assuré devant la communauté française que l’armée française maintiendrait une présence en Côte d’Ivoire pour protéger ses compatriotes expatriés.

La France s’est engagée samedi à tout faire pour aider la Côte d’Ivoire à se relever de dix ans d’instabilité et de conflits et annoncé le maintien d’un contingent militaire dans son ancienne colonie.

Venu assister à la cérémonie d’investiture du nouveau président Alassane Ouattara, Nicolas Sarkozy a indiqué que cette présence se justifiait par la protection des quelque 12.000 Français installés dans le pays.

"Mais je veux que les choses soient claires entre nous. L’armée française n’est pas là pour assurer la stabilité de quelque gouvernement que cela soit, fût-il un gouvernement ami", a-t-il dit devant la communauté française d’Abidjan.

"L’armée française n’a pas vocation, c’est une nouvelle époque, à intervenir dans les affaires des Etats africains", a ajouté le président français en soulignant que le maintien d’une force militaire avait l’agrément des autorités ivoiriennes.

Nicolas Sarkozy, qui s’exprimait dans l’enceinte du camp de Port-Bouët, le quartier général de la force française Licorne déployée en Côte d’Ivoire, a rappelé que si celle-ci a contribué à la chute de l’ancien président Laurent Gbagbo, c’est "parce que la communauté internationale nous l’a demandé".

Traçant un parallèle avec la Libye, où la France est également engagée militairement, il a indiqué que celle-ci ne pouvait fermer les yeux sur des massacres de civils et qu’il s’agissait dans les deux cas de mettre en oeuvre un principe adopté en 2005 par l’Onu, "la responsabilité de protéger".

Licorne a vu ses effectifs passer de 900 à 1.700 hommes au plus fort de la récente crise ivoirienne et Paris n’a pas caché son intention d’en réduire rapidement le dispositif.

En maintenant des unités en Côte d’Ivoire, Nicolas Sarkozy revient sur sa décision de ne conserver qu’une base militaire française permanente en Afrique de l’Ouest, le choix s’étant porté l’an passé sur Libreville de préférence à Dakar.

Il répond sans doute à un souhait du nouveau président ivoirien, en quête de soutiens extérieurs pour mener une refonte des forces de sécurité ivoiriennes traversées depuis la guerre civile de 2002-2003 par de profondes divisions Nord-Sud.

Côté économique, la France a déjà promis 400 millions d’euros de crédits pour permettre notamment à la Côte d’Ivoire de payer les salaires de ses fonctionnaires. Elle l’aidera aussi à renouer avec les institutions internationales.

Nicolas Sarkozy a indiqué qu’elle assumerait sa part dès que le pays autrefois le plus prospère d’Afrique de l’Ouest aura atteint le point d’achèvement de l’initiative en faveur des pays pauvres très endettés (IPPTE).

Celle-ci doit permettre l’effacement d’une partie, allant jusqu’à 50%, de la dette extérieure ivoirienne bilatérale, d’un montant de 12 milliards de dollars.

Paris a prévu dans ce cadre un "contrat de désendettement-développement" qui consiste à convertir des dettes en investissements dans le développement (éducation, santé, infrastructures), et ce pour deux milliards d’euros.

Nicolas Sarkozy a indiqué qu’Alassane Ouattara, qu’il a rencontré lors d’un petit déjeuner à Yamoussoukro, avait promis de se pencher sur le cas des entreprises qui ont subi des dégâts lors des manifestations anti-françaises de 2004.

Plus de 600 entreprises françaises, allant de grands groupes comme Bouygues ou Bolloré à de nombreuses PME, sont implantées en Côte d’Ivoire et la France est le premier partenaire commercial de son ancienne colonie.

Le président français a évoqué enfin le cas des quatre otages, dont deux Français, enlevés à Abidjan une semaine avant la chute de Laurent Gbagbo, qu’il veut croire "sains et saufs".

"On ne peut pas toucher à des citoyens français en toute impunité, ce ne serait pas juste", a-t-il dit.

"Ceux qui ont fait ça auront à rendre des comptes."

http://www.lexpress.fr/actualites/2...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
L’armée française restera présente en Côte d’Ivoire
22 mai 2011 - 21h12

Ben tiens... Ah puis dans le meme style, j’ai adore "la liesse populaire a Yamassoukro"... reprise en une, dans la presse a Bollo, Bouygues et Sarko and co







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite