Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Le cas Bachelot

de : red1917
mercredi 30 mars 2011 - 14h09 - Signaler aux modérateurs
5 commentaires
JPEG - 30.6 ko

Madame Bachelot vous êtes un cas.

Dommage que j’ai pas fais médecine.

Avec les futures lois sur la psychiatrie, serez-vous encore en liberté en 2012 ? Seul un étudiant sorti d’une université d’elite dans cette matière pourra se prononcer.

Vous voyez des cochons Mexicains enrhumés partout, et vous faites acheter par le contribuable des vaccins perimés alors que dans le même temps le Mediator envoyait à la morgue des victimes coupables de n’être pas de votre monde.

Vous avez encore décidé de frapper un grand coup. Normal, vous êtes de droite, vous adorez frapper de grands coups, ça vous amuse.

Alors bon, raisonnement logique d’intellectuel de droite.

Ribery se tape des putes de luxe, c’est un joueur de l’équipe de France du genre "mauvais genre et en plus pas catho".

a. Reflexion. Il faut interdire les joueurs de mauvais genre qui se tape des putes de luxe pendant le mondial. ça fait "mauvais genre".

b. Problème. Si Ribery est interdit de pute de luxe, que feront les honnêtes chefs d’entreprises de genre "Medef libérés cathos qui se connectent parfois sur des sites suisses spécialisés pour ne plus s’ennuyer dans leurs hotels de luxe" ?

c. Solution ! : On interdit le client de putes de rue.

Logique de droite, implacable.

Ah je sais plus quoi dire.

Vous êtes, vous êtes, je sais pas dire le mot...

Différente.

Les filles de rue n’ont déjà plus beaucoup d’échappatoire. Entre le danger concret de se faire violer pour 0 Euro en raison de leur irrégularité chronique, le besoin qu’elles ont d’exercer sous le regard méprisant de sales puritains méchants et insensibles, l’obligation qu’elles ont d’êtres anonymes et seules, elles n’ont pas vraiment besoin que les derniers fruits même très dégueus qu’elles peuvent glaner soient signalés comme non consommables.

Oui vous êtes différentes de ces filles qui ne sont pas regardables.

Elle n’ont aucunes d’entre elles la trogne réjouie de la bourgeoise honnête, comme vous altesse habillée élégamment avec du tissu très cher qui se pavane sur les plateaux télé avec des anectodes charmantes et les gens qui font clap clap clap sur ordre du type hors caméra.

Elles, elles existent, elles existaient, et elles existeront.

Elles sont les eboueuses du sperme.

Cetaines ont un très joli visage, avez-vous remarqué, madame Bachelot, ceci sans critique mesquine de votre magnifique plastique télégénique ?

Dégueulasse vous dîtes ?

Vous êtes très bien coiffée, Madame de Bachelot, et vous sentez très bon. Mais mon avis personel est que ces demoiselles font un travail qui mérite largement un salaire, au vu de sa pénibilité. Elles ne sont pas payées à ne rien foutre, elles. Elles sont des citoyennes. A ce titre, elles devraient jouir des droits fondamentaux de la révolution française.

A savoir :

LIBERTE : D’exercer ou non. De ne pas être fliquées, raquettées, surveillées, menacées, violées, méprisées, obligées de travailler par de sales fachos qui eux sont en situation régulière. Le droit à un autre travail si elles le désire, sans contrainte extérieure et avec un aide du gouvernement pour la reconversion.

EGALITE : Elles sont des travailleuses. Que leur travail vous plaise ou non, elles doivent jouir du régime de sécurité social. Elle devraient aussi pouvoir intervenir publiquement pour infléchir l’opinion sur leur cas.

FRATERNITE : n’en parlons même pas, je vois lulu la nantaise se moquer.

En France, la prostitution est autorisée, mais le racolage et le proxénétisme y sont interdits, y compris le racolage passif (depuis 2003).

Traduction en clair : si le racolage passif est interdit, cela veut dire interdit d’être dans la rue.

Conclusion : interdiction d’exercer sur la voie publique.

Conséquence logique : il n’y a pas de prostituées dans les rues, puisque c’est interdit.

Madame Bachelot.

Vous êtes diplomée, donc vous avez un minimum de connaissance concernant les raisonnements logiques.

Donc question : Comment interdire quelque chose qui n’est déjà pas autorisé ?

En fait, il y a matière à grosse marade en cas de procès. Le client se fait chopper, mais il proteste ; Mais je peux pas être contrôlé avec une pute ! elles n’ont déjà pas le droit d’être là !

Donc que fait la police, eternelle question, à part prendre une part des passes illégales ?


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Le cas Bachelot
30 mars 2011 - 14h22 - Posté par SVPat

La Bachelot, elle recherche peut être à refourguer ses masques pur ne pas voir les Filles de joies chères à Tonton Georges ?



Le cas Bachelot
30 mars 2011 - 15h26 - Posté par lunatu

La prostitution est le l’ultime refuge des timides, des déprimées, des moches, des handicapés, des abandonnés de tout ordre, des délaissés par leurs femmes, des divorcés, des solitaires, des misanthropes ou de tout ceux qui pour des raisons respectables n’ont pas l’envie ou les moyens de s’engager dans une relation durable ou passagère.

Cette proposition de loi révèle une grande ignorance. Qu’il existe des prostituées libres, heureuses et qui gagnent beaucoup d’argent.

De plus, à travers un jeu de mots on parle de « vendre son corps » alors qu’il s’agit d’un service dont il n’y a pas forcement pénétration.

Mais ce n’est pas une dame qui n’a ni l’intérêt ni les moyens de s’intéresser à sa propre sexualité (pour ne pas dire la vraie expression) qui peut le comprendre, soit-elle ministre.

De plus, du fait de la pénurie des clients, les prostituées seront obligées de baisser leurs prix. Tu parles d’une protection !



Le cas Bachelot
30 mars 2011 - 22h00

Une question terre à terre : Si les clients des prostituées sont "punis", ils vont se faire rare ; donc les revenus des prostituées vont baisser... Comment vont-elles alors faire pour vivre avec des revenus inférieurs ?.. elles vont s’appauvrir inévitablement... elles vont agrandir un peu plus la population pauvre qui est déjà terrible... Ne sommes nous là dans une logique globale d’appauvrissement de la population ?



Le cas Bachelot
30 mars 2011 - 23h29 - Posté par Adrien’

Oui.
D’appauvrissement, de répression et d’exploitation... Mais l’exploitation honnête des capitalistes, bien sûr.


Le cas Bachelot
18 avril 2011 - 00h39 - Posté par Guillaume

Declarations de Roselyne Bachelot "Je veux le dire sans ambiguïté : contrairement à ce que d’aucuns voudraient nous faire croire, il n’existe pas de prostitution libre, choisie ou consentie".

En gros elle nous explique que les prostitués sont des attardées mentales qui sont incapables de faire des choix et donner leur consentement.
Et les prostituées qui declarent faire ce travail sont des menteuses !
Et par consequent c’est à l’état de decider ce qui est bon pour nous !
Interdire les relations sexuels tarifés entre adultes consentats !

Philippe Goujon (UMP) a dit "partager" la position de Mme Bachelot tout en plaidant pour le maintien de la disposition de la loi de 2003 sur le racolage passif, qui a eu "une extrême efficacité à Paris", notamment pour "assurer la quiétude des riverains".

Voila ce qui interesse l’UMP c’est la quietude des riverains.

A force de tout interdire on va mourrir d’ennui en France.






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite
France : menace claire de coup d’État militaire imminent
lundi 26 avril
de Roberto Ferrario
Ainsi se termine la déclaration d’un groupe des militaires des Force des Armées françaises : “Par contre, si rien n’est entrepris, le laxisme continuera à se répandre inexorablement dans la société, provoquant au final une explosion et l’intervention de nos camarades d’active dans une mission périlleuse de protection de nos valeurs civilisationnelles et de sauvegarde de nos compatriotes sur le territoire national. On le voit, il n’est plus temps de (...)
Lire la suite