Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

De nouvelles difficultés pour refroidir les réacteurs de Fukushima

de : Fukushima
dimanche 20 mars 2011 - 09h52 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

Les autorités japonaises font face à un dilemme : pour rétablir l’électricité, il faut interrompre l’arrosage des réacteurs 3 et 4 au risque de voir leur température augmenter.

De nouvelles difficultés ont surgi, dimanche 20 mars, dans les efforts pour refroidir les réacteurs de la centrale de Fukushima et les Japonais, de plus en plus inquiets devant la contamination de l’environnement, redoutent l’arrivée de pluies radioactives.

Le bilan du séisme et du tsunami qui ont dévasté le nord-est du Japon le 11 mars, a dépassé dimanche les 20.000 morts et disparus, dont 8.133 décès confirmés par la police.

"Nous aurons besoin d’endroits pour garder plus de 15.000 corps", a déclaré le chef de la police de la préfecture de Miyagi, l’une des plus touchées par la catastrophe.

Un échec samedi

A la centrale de Fukushima, les autorités faisaient face à un dilemme : pour rétablir l’électricité et remettre en route les systèmes de refroidissement, il faut interrompre l’arrosage des réacteurs 3 et 4, qui posent le plus de problèmes, au risque de voir leur température augmenter.

"La pression à l’intérieur de l’enceinte de confinement du réacteur 3 augmente", a déclaré en milieu de journée un responsable de l’agence de sûreté nucléaire, ajoutant que l’opérateur devrait probablement ouvrir des valves pour relâcher la pression. "Cela signifie que des substances radioactives vont s’échapper à l’extérieur".

Devant ces obstacles, l’opérateur Tokyo Electric Power (Tepco) a averti qu’il ne serait peut-être pas en mesure de rétablir l’alimentation électrique de la centrale dimanche, après avoir déjà échoué samedi.

L’agence de sûreté nucléaire gardait de son côté espoir d’y parvenir en fin de journée.

"L’électricité n’a pas encore été rétablie car il faut faire plusieurs vérifications, des zones baignant dans l’eau de mer", sans provoquer de court-circuit, avait expliqué samedi un porte-parole de l’opérateur Tokyo Electric Power (Tepco), Fumiaki Hayakawa.

Le rétablissement de l’électricité est essentiel pour relancer les pompes qui fournissent de l’eau au système de refroidissement des réacteurs.

Des secouristes irradiés

Les autorités ont intensifié depuis samedi le refroidissement des réacteurs à l’aide de camions citernes équipés de canons à eau, qui ont déversé en 13 heures un peu plus de 2.000 tonnes d’eau de mer sur le réacteur 3.

Une opération similaire, contrôlée comme la première à distance afin d’éviter l’exposition de personnes aux niveaux élevés de radiations, a été réalisée sur le réacteur 4 dimanche matin.

Sept secouristes de Fukushima ont été exposés à des niveaux de radiations supérieurs à 100 millisieverts, le seuil à partir duquel augmente le risque de développer un cancer plus tard.

Ils continuent toutefois de travailler à la centrale, a précisé Tepco, la limite annuelle admissible ayant été relevée de 50 à 250 millisieverts après l’accident.

A l’extérieur de la zone d’exclusion de 20 km autour de la centrale, des taux de radioactivité anormaux ont été relevés dans du lait et des épinards, tandis que de la région de Tokyo et dans la préfecture d’Ibaraki, plus au nord, des traces d’éléments radioactifs ont été décelés dans l’eau du robinet.

Les autorités ont multiplié les déclarations rassurantes alors que les Japonais accordent une attention extrême à la qualité de leur alimentation et à l’hygiène en général.

Garder son calme

Pour l’eau, les doses d’iode radioactif (iode 131) et de césium 137 retrouvées sont nettement inférieures au seuil légal, a souligné le ministère des Sciences, tandis que le gouvernement a demandé à la population de garder son calme.

Dimanche, avec l’arrivée d’un temps pluvieux sur la partie nord du pays, de nombreux Japonais craignaient des retombées radioactives.

"Un certain nombre de gens" à Tokyo et dans le nord du Japon ont appelé les autorités pour demander si les précipitations prévues en fin de journée sur la région de Tokyo, notamment, pouvaient être contaminées.

"Les niveaux actuels ne présentent au risque pour la santé", a affirmé le chef de cabinet adjoint du Premier ministre, Tetsuro Fukuyama, à la chaîne de télévision publique NHK.

Les autorités nippones affirment pour l’heure que les niveaux de radiation relevés ne sont pas dangereux au-delà d’une zone de 30 km autour de la centrale.

400.000 sinistrés

Dans le nord-est, la situation humanitaire demeure précaire pour les quelque 400.000 sinistrés du séisme et du tsunami, confrontés aux risques sanitaires ainsi qu’aux pénuries d’eau courante et d’électricité dans certains centres d’hébergement.

"Le gouvernement nous a jusqu’ici demandé de construire au moins 30.000 maisons préfabriquées", a indiqué un porte-parole de l’entreprise Daiwa House, Takafumi Nakao. Il est "difficile d’accélérer la construction, car les zones affectées sont assez vastes".

Selon l’ONG Save the Children, quelque 100.000 enfants ont été déplacés par ce qui est désormais la pire catastrophe naturelle ayant frappé l’archipel depuis le séisme de la région de Tokyo en 1923.

"Nous avons trouvé des enfants dans des conditions désespérées, blottis autour de lampes à pétrole ou enveloppés dans des couvertures", a raconté le porte-parole de Save the Chidren, Ian Woolverton, qui a visité plusieurs abris.

"Ils m’ont parlé de leurs angoisses, en particulier leur peur des radiations", a-t-il ajouté, précisant que plusieurs d’entre eux avaient évoqué les bombardements de Hiroshima et Nagasaki, dont ils ont appris l’histoire à l’école.

http://tempsreel.nouvelobs.com/actu...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
De nouvelles difficultés pour refroidir les réacteurs de Fukushima
20 mars 2011 - 10h15 - Posté par Jean-Yves Peillard

FUKUSHIMA : Le prix de l’arrogance nucléaire et du crime de Tchernobyl, OMS complice ( suite) .

je viens de recevoir ceci :
"A moins que des mesures radicales ne soient prises pour reduire la vulnerabilite des centrales aux tremblements de terre, le Japon pourrait vivre une vraie catastrophe nucleaire dans un futur proche"

Cet avertissement est tiré d’un article paru le 11 aout 2007 dans le quotidien International Herald Tribune/Asahi Shimbun. Son auteur est le sismologue Ishibashi Katsuhiko, professeur a l’universite de Kobe. Ishibashi Katsuhioko faisait partie du comite d’experts charge d’etablir les normes sismiques des centrales nuicleaires japonaises.Il en avait demissionne pour protester contre la position du comite. Il estimait que les recommendations fixees par le comite etaient trop laxistes.

Alors que partout dans les médias dominants et sur internet les Trolls s’activent pour faire croire que ce qui est blanc est noir ou le contraire.
(nucléaire mal nécessaire, sortie en 10 ou 20 ans, pas de problème sanitaire ou minimisé etc...)

L’AIEA sont des meurtriers et tous les Etats qui la compose. Dont la France, ce n’est plus un débat public, qu’il faut, c’est une corde ou un echafaud au choix.







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite