Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Japon : la radioactivité 1000 fois supérieure à la normale dans une centrale

de : Daiichi
vendredi 11 mars 2011 - 23h24 - Signaler aux modérateurs

Le niveau de radioactivité est 1000 fois supérieur à la normale à l’entrée de la centrale atomique de Daiichi, dans la préfecture de Fukushima. Le gouvernement japonais avait fait état un peu plus tôt d’un risque de fuite radioactive limitée par suite d’une panne du système de refroidissement d’un réacteur de cette centrale.

Les annonces sur les substances radioactives s’échappant de la centrale de Daiichi en raison d’une fuite nucléaire, se suivent et ne se ressemblent pas. Vendredi soir (heure française), on apprenait par l’agence de presse nippone Kyodo, qui citait une commission de sécurité, que le niveau de radioactivité à l’entrée de la centrale atomique de la préfecture de Fukushima était 1000 fois supérieur à la normale. Suite à cette annonce, le Premier ministre japonais, Naoto Kan, a aussitôt demandé samedi matin aux habitants d’évacuer dans un rayon de 10 kilomètres autour de la centrale. Peu avant, le secrétaire général du gouvernement avait pourtant donné des consignes inverses :"Les habitants sont en sécurité après l’évacuation de ceux qui se trouvaient dans un rayon de 3 km tandis que ceux qui sont dans un rayon de 10 km restent à domicile, nous demandons donc à la population de rester calme", avait dit Yukio Edano, dans une conférence de presse. "Il est possible qu’une substance radioactive s’échappe du réacteur, mais on s’attend à ce que ce soit en petite quantité".

Quelques heures auparavant, le ministre de l’Industrie, Banri Kaieda, cité par les agences de presse japonaises, évoquait simplement la possibilité d’une petite fuite nucléaire, sans plus de détails sur le réacteur concerné. Aucun rejet radioactif dans l’environnement n’avait été signalé par les services de surveillance radiologique à ce stade. Et ce où que ce soit au Japon. Après avoir indiqué vendredi dans l’après-midi que la situation était "sous contrôle" , les autorités s’apprêtaient dans la nuit de vendredi à samedi à relâcher de la vapeur radioactive afin de faire retomber la pression qui s’est élevée dans un réacteur de la centrale de Fukushima, révélait l’agence Kyodo. Précisant ces informations, l’Autorité française de sûreté nucléaire (ASN) française indiquait dans la foulée que l’exploitant de Fukushima-Daini, TEPCO, avait "fait état d’une augmentation de la pression dans l’enceinte de confinement du réacteur n°2".

L’ASN précisait toutefois que le système d’injection de sécurité permettant d’assurer le refroidissement du réacteur avait été mis en route. Le relâchement de vapeur radioactive prévu pour faire retomber la pression devait se faire à l’intérieur du bâtiment réacteur sans rejet à l’extérieur, assurait l’ASN, précisant les propos du ministre japonais.

L’armée de l’air américaine est intervenue en urgence pour fournir du liquide de refroidissement à une centrale nucléaire japonaise, a annoncé la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton, sans préciser de quelle installation il s’agissait.

Plus tôt dans la journée, le gouvernement avait déclaré par précaution une situation d’urgence nucléaire et fait évacuer des 6000 riverains de la centrale nucléaire Fukushima-Daiichi. Des militaires en tenue de protection nucléaire avaient été dépêchés sur les lieux. Concernant les installations de Fukushima Daichi, l’ASN indiquait vendredi soir que l’alimentation électrique des réacteurs 1, 2 et 3 n’était plus assurée. L’ASN faisait aussi état d’un incendie rapidement maîtrisé dans la salle des machines à la centrale d’Onagawa.

Au total, cinq centrales comprenant onze réacteurs ont été affectées par le séisme sur la côte orientale de l’île d’Honshu : Fukushima Daiichi (6 réacteurs), Fukushima Daini (4 réacteurs), Onagawa, Tokai et Higashidori. Le Japon compte 55 réacteurs nucléaires en fonctionnement sur 17 sites.

Outre les sites nucléaires, des raffineries pétrolières ont dû être fermées par précaution. Un incendie a cependant été signalé dans une raffinerie et une explosion rapportée dans un complexe pétrochimique de la préfecture de Miyagi, très touchée par le tremblement de terre.

http://lci.tf1.fr/science/environne...


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite