Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Denis Robert blanchi pour avoir dit que Clearstream blanchissait

de : Gnafron
samedi 5 février 2011 - 16h06 - Signaler aux modérateurs
12 commentaires

Par Julien Martin | Rue89

Rue89 publie la triple décision de justice qui innocente le journaliste, poursuivi depuis dix ans par la société du Luxembourg.

JPEG - 156.7 ko

« Enfin, la justice me rend justice ! Après dix ans tout juste… » Denis Robert est « apaisé » par les trois arrêts de Cour de cassation rendus jeudi et que Rue89 s’est procurés. Trois arrêts qui annulent définitivement les condamnations du journaliste poursuivi par Clearstream. Et obligent même la chambre de compensation luxembourgeoise à lui rembourser ses frais de justice.

Dans le documentaire « Les Dissimulateurs » diffusé en 2001 sur Canal + et les deux livres « Révélations » et « La Boîte noire » publiés en 2001 et 2002 aux éditions Les Arènes, Denis Robert accusait Clearstream de blanchir de l’argent sale. Ce qui lui avait valu trois plaintes en diffamation.

En première instance, le TGI de Paris avait débouté Clearstream pour « La Boîte noire » le 1er octobre 2003, mais lui avait donné gain de cause le 29 mars 2004 pour les deux autres enquêtes.

La cour d’appel de Paris allait cependant condamner l’ancien journaliste de Libération dans les trois affaires, le 16 octobre 2008, à payer un total de 4 500 euros de dommages et intérêts, ainsi que plusieurs milliers d’euros de frais de justice.

« Intérêt général » et « sérieux de l’enquête »

C’est donc un net retournement d’appréciation qu’a opéré jeudi la justice, à travers la triple décision de la Cour de cassation. La plus haute juridiction de l’ordre judiciaire français est claire :

« L’intérêt général du sujet traité et le sérieux constaté de l’enquête, conduite par un journaliste d’investigation, autorisaient les propos et les imputations litigieux. »

Non seulement elle considère qu’il n’y pas diffamation au sens de l’article 29 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse, mais elle s’appuie en outre sur la législation européenne pour blanchir Denis Robert :

« Le reportage incriminé, traitant de sujets d’intérêt général relatifs aux mécanismes dévoyés et incontrôlés de la finance internationale et à leur implication dans la circulation mondiale de l’argent sale, ne dépassait pas les limites de la liberté d’expression au sens de l’article 10 de la Convention de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales. »

« C’est une victoire pour moi, mais aussi une jurisprudence pour tous les journalistes », décrypte l’intéressé. Les trois arrêts indiquent que, dans les enquêtes longues et difficiles, il peut y avoir quelques imprécisions, voire des « formulations outrancières », qu’il ne convient pas de condamner si le travail a été réalisé de bonne foi, avec sérieux et dans l’intérêt général.

« Je peux ressortir mes livres »

Le journaliste était fondé à qualifier la société luxembourgeoise de « meilleure lessiveuse du monde », de « dérive du système financier international » ou encore, comme l’écrit la Cour de cassation, de souligner « l’accointance de l’Eglise de Scientologie avec la société Clearstream ».

Pour achever de donner raison à Denis Robert, la Cour de cassation va jusqu’à condamner Clearstream à payer les dépens (les frais liés aux instances, actes et procédures d’exécution) et à lui verser en plus 9 000 euros au titre de l’article 700 du code de procédure civile (qui concerne tous les frais de justice non compris dans les dépens, comme les honoraires d’avocat).

« Ma parole est libre désormais », se réjouit Denis Robert. « Si j’ai envie, je peux ressortir mes livres. » Le journaliste a l’esprit aujourd’hui « ailleurs qu’à Clearstream », il n’a « pas envie de ressasser », mais entend quand même demander plus ample réparation à la chambre de compensation.

Si les décisions de la Cour de cassation sont définitives, il reviendra à la cour d’appel de Lyon, lors d’une dernière audience à venir, de fixer le montant du dédommagement du préjudice, qu’il estime « énorme », ainsi que de déterminer dans quels journaux il en sera fait la publicité.

 Téléchargez l’arrêt pour « Les Dissimulateurs »

 Téléchargez l’arrêt pour « Révélations »

 Téléchargez l’arrêt pour « La Boîte noire »

Photo : le passeport de Denis Robert publié sur son blog (DR).

http://www.rue89.com/2011/02/05/den...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Denis Robert blanchi pour avoir dit que Clearstream blanchissait
5 février 2011 - 17h21 - Posté par un lecteur

Bravo Denis !



Denis Robert blanchi pour avoir dit que Clearstream blanchissait
5 février 2011 - 17h28 - Posté par Zangao

Une enquête qui a été très bien camouflée par "l’affaire" Sarko vs Villepin !



Denis Robert blanchi pour avoir dit que Clearstream blanchissait
5 février 2011 - 18h07

Voilà une bonne nouvelle . Courage et savoure cette victoire énorme !

Merci pour ce rayon de soleil dans ce monde de voyous.



Denis Robert blanchi pour avoir dit que Clearstream blanchissait
5 février 2011 - 18h16 - Posté par

Grosse victoire contre l’argent sale et le système mafieux de Clearstream.

BRAVO POUR TON COURAGE DENIS


Denis Robert blanchi pour avoir dit que Clearstream blanchissait
5 février 2011 - 18h34 - Posté par kounet

Bravo Denis ! Fais-toi rembourser tout !



Denis Robert blanchi pour avoir dit que Clearstream blanchissait
5 février 2011 - 19h38

Eh oui, la seconde affaire Sarko-Villepin n’avait pour but que d’enfumer la véritable affaire de la célèbre chambre de compensation luxembourgeoise à usage des plus fortunés, affaire mise à jour par un véritable journaliste d’investigation dont le seul défaut était d’être un combattant isolé contre le système financier qui aujourd’hui ruine les populations des sociétés occidentales. Les juges commencent à comprendre ce que les-dites populations sont encore loin d’avoir compris.



Denis Robert blanchi pour avoir dit que Clearstream blanchissait
5 février 2011 - 20h02 - Posté par Zangao

Effectivement, j’ai toujours pensé que la saga Sarko/Villepin n’était qu’une op d’enfumage. Ce qui était dévoilé par D.Robert sur le fonctionnement de cette blanchisserie éclaboussait de trop la classe politique .
Que les gens sont candides ..........


Denis Robert blanchi pour avoir dit que Clearstream blanchissait
5 février 2011 - 23h07 - Posté par

Blanchi après avoir été brisé. C’est ainsi que fonctionne leur "démocratie". Briser, etouffer une affaire qui n’aura aucune conséquence sur le pouvoir,puis pour donner bonne mesure, laisser une illusion spectaculaire qui rassure le spectateur le blanchiment d’un homme qui en ressort brisé


Denis Robert blanchi pour avoir dit que Clearstream blanchissait
6 février 2011 - 01h41

Ce qui est surprenant(?) dans ceci est l’intérêt et le soutien que lui ont apportés ses collègues(?) .

Pas nombreux à l’avoir défendu et quel courage d’avoir tenu bon tout seul ( ou avec si peu de gens) !

Chapeau Denis Robert.



Denis Robert blanchi pour avoir dit que Clearstream blanchissait
6 février 2011 - 17h21 - Posté par

Cher 88, vous avez des étonnements que je trouve surprenants... Avez-vous déjà été l’objet d’une mesure de licenciement ? Je vous assure que dans ce cas il ne faut compter sur aucune solidarité si personne n’y a un intérêt pressant... Si la solidarité avait à ce point fonctionné que vous ne vous en étonniez pas, nous ne serions pas dans un régime omnipotent...
Quand la solidarité fonctionne, comme avec resf, elle n’a qu’une efficacité limitée. Si resf sauve A. elle condamne B. parce que le gouvernement a décidé d’un chiffre et il s’y tient. La solidarité n’est efficace qu’à condition de compter le plus grand nombre, ce qui peut seul, faute de moyens de pouvoir et d’argent, inverser le rapport d’oppression


Denis Robert blanchi pour avoir dit que Clearstream blanchissait
6 février 2011 - 17h05

pour fêter sa victoire, un clip de Denis Robert dans "voleur de foules"

http://www.wikio.fr/video/denis-rob...



Denis Robert blanchi pour avoir dit que Clearstream blanchissait
8 décembre 2013 - 17h42 - Posté par tor

en attendant ils l’ont posé beaucoup des problèmes pendant dix ans....de quoi favoriser l’autocensure ....putain de société néo-libérale...bravo Denis quand même ;)







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite