Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Plainte en justice du Réseau et de brousse contre des antinucléaires : Stéphane Lhomme à nouveau convoqué par les gendarmes

de : Stéphane Lhomme
dimanche 17 octobre 2010 - 22h36 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires

Soutien à Stéphane Lhomme Brousse doit quitter son poste illico ....

JPEG - 108 ko



http://fr.wikipedia.org/wiki/St%C3%...

 Une de ses dernières contribution sur le journal Le Monde.fr

http://www.lemonde.fr/idees/article...

Stéphane Lhomme Militant antinucléaire et homme libre

Vendredi 15 octobre 2010

Plainte en justice du Réseau et de brousse contre des antinucléaires :

Stéphane Lhomme à nouveau convoqué par les gendarmes

Début 2010, un groupe de putschistes, emmenés par le directeur philippe brousse, a fait main basse sur le Réseau Sortir du nucléaire. Pour faire bonne mesure, ces gens ont ensuite porté plainte en justice contre des antinucléaires pourtant irréprochables : 7 ex-administrateurs (dont Didier Anger) et moi-même, Stéphane Lhomme, porte parole du Réseau de 2002 à mars 2010 (*)

Choqués par ces méthodes, de nombreux adhérents du Réseau ont exigé le retrait de la plainte. Lors de l’AG du Réseau de juin 2010, les administrateurs-putschistes et brousse ont abusé les militants en leur affirmant que la plainte avait été retirée, ce qui n’est pas le cas (il y a eu en réalité deux dépots simultanés, de la part du Réseau ET du directeur brousse).

C’est ainsi que, après avoir déjà été entendu le 17 septembre dernier, je suis à nouveau convoqué par les gendarmes le 25 octobre, à la demande du procureur de Lyon auprès duquel brousse a déposé plainte

Pour mémoire, cette plainte a été déposée sous des prétextes inouïs comme "faux et usage de faux" et "atteinte à un système automatisé de données". Pour accréditer leurs mensonges, brousse et ses amis sont allés jusqu’à prétendre que je serais entré en possession du fichier général du Réseau, qui contient parait-il 106 000 adresses.

Or, l’actualité le démontre encore aujourd’hui (voir note ci-dessous), brousse a de longue date fait main basse sur ce fichier : même les administrateurs, pourtant les seuls à être légitimes puisqu’élus par la base, n’ont pas accès à ce fichier qui est pourtant théoriquement celui du Réseau et non celui de brousse.

Pour revenir à la plainte : ce que brousse et ses amis putschistes reprochent, c’est la diffusion pourtant bien légitime, sur les listes du Réseau, d’un courrier (cf http://reseau.democratie.free.fr/VO... ) signé par les 7 administrateurs qui ont été débarqués illégalement lors du putsch en février 2010. (Leur seul tort était... de refuser de me licencier !)

Ce courrier, titré "Le Réseau "Sortir du nucléaire" est votre Réseau - Vous avez le droit de savoir" demande juste... le rétablissement de la démocratie dans le Réseau. On comprend que cette demande soit intolérable pour des putschistes...

Au lieu d’agir contre le nucléaire - par exemple, aucun d’eux n’a pris la peine de se déplacer à Carpentras pour le verdict du procès engagé suite à la fameuse fuite d’uranium du Tricastin - brousse et les putschistes continuent de jouer les auxiliaires de police en attaquant en justice les vrais militants antinucléaires.

J’ai ma conscience pour moi et je me rendrai en toute tranquillité à cette nouvelle convocation des gendarmes, mais je regrette presque le temps où j’étais arrêté par la DST, envoyée par lobby nucléaire : c’était quand même autre chose que d’être poursuivi en justice par un minable, bureaucrate nuisible et procédurier, qui ne "milite" que du fond de son bureau, et qui dévoie l’argent envoyé de bonne foi par les sympathisants et adhérents du Réseau.

Stéphane Lhomme

NOTE : la mainmise de brousse sur le fichier du Réseau

De temps en temps, quant il le décide, brousse diffuse un communiqué ou un document à tout le fichier du Réseau, avec le mail portant son nom, de façon à ce que tous les destinataires reçoivent bien une information envoyée par philippe brousse, bien que ce dernier n’ait rien produit lui-même. De cette façon, brousse se construit depuis des années une "légitimité" totalement indue. Il reçoit même parfois des félicitations... qu’il ne mérite aucunement. Depuis longtemps, il lui a été demandé de diffuser les informations avec un mail général , du genre info@sortirdunucleaire , mais il s’en garde bien : il a la main mise sur le fichier du Réseau, et il continue à s’en servir pour faire sa promotion personnelle, comme c’est le cas encore aujourd’hui avec l’envoi du communiqué titré "Sarkozy cache la prolifération nucléaire derrière le laser Mégajoule". A ce sujet, il est clair que la diffusion de ces communiqués ne vise que le maintien de la mainmise de brousse sur le Réseau, en interne. En effet, depuis mon départ, le Réseau a pour ainsi dire disparu des médias : m’éliminer était une chose, mais faire preuve de compétence en est une autre, de toute évidence hors d’atteinte pour les putschistes

NOTE bis : 13 salariés pour... plagier mes communiqués !

Notons d’ailleurs que ce communiqué "du Réseau" de ce jour est en réalité un véritable plagiat du communiqué rédigé la veille par moi-même dans le cadre du site web "Observatoire du nucléaire" que j’anime bénévolement (le chômage laisse du temps...). Comparez donc ici (http://www.observatoire-du-nucleair...) et là (http://www.sortirdunucleaire.org/ac... ). On notera quelques pauvres efforts pour ne pas mettre les éléments dans le même ordre, mais ça ne trompe personne. Question : comment se fait-il que les cotisations militantes servent à payer 13 salariés dont on se demande bien ce qu’ils font puisqu’ils finissent par recopier mes communiqués ?

(*) J’ai été licencié dans la foulée du putsch par les administrateurs installés à cet effet par brousse et les autres salariés. Ces derniers, fait unique dans l’histoire du salariat, ont fait grève pour faire licencier leur collègue (je n’étais le supérieur hiérarchique de personne !) Qui plus est, il s’agissait d’une fausse grève puisqu’ils avaient dès le début l’assurance d’être payés, ce qui a bien sûr été le cas. Cf http://salaries.jaunes.free.fr/ .

A noter : seul Jocelyn Peyret a eu la dignité de ne pas faire grève contre son propre collègue...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Plainte en justice du Réseau et de brousse contre des antinucléaires : Stéphane Lhomme à nouveau convoqué par les gendarmes
17 octobre 2010 - 22h40 - Posté par spk

C’EST INTOLÉRABLE DE LAISSER CE JAUNE DANS LES RANGS DES ANTINUCLÉAIRES

BROUSSE DOIT ÊTRE DÉBARQUÉ FISSA !



Plainte en justice du Réseau et de brousse contre des antinucléaires : Stéphane Lhomme à nouveau convoqué par les gendarmes
17 octobre 2010 - 22h44 - Posté par

OUI DEHORS BROUSSE JAUNE !!!


Plainte en justice du Réseau et de brousse contre des antinucléaires : Stéphane Lhomme à nouveau convoqué par les gendarmes
18 octobre 2010 - 10h00 - Posté par spk

Pour mémoire :

Ce que je dénonçais déjà ici en ce début d’année, ici comme ailleurs (cf affaire ex permanent de la Cf ?t de Brest) et de l’arrogance intolérable de bureaucrate à se prendre pour le timonier d’une organisation, usant de pratique de délation et d’accusation irrecevable dans notre partition à valeur déontologique et respectueuse de l’engagement des militants surtout quand il s’agit de personnalité qui a été menacée par les plus hautes instances policières de cet état ultra-nucléaire.

Porter plainte à titre personnel pour régler via la justice ses propres contradictions, il faut se séparer du mauvais soldat brousse, il y a urgence au nom du combat antinucléaire, qui y perd toute crédibilité à laisser l’hurluberlu à la tête de fichier informatique, dont il a prétention d’en être le gardien en sanctuaire...

extrait

Une crise dont l’origine et le vrai motif sont loin d’être de ceux qui nous ont été présentés jusqu’à lors. Pour étayer le propos, combien d’entre nous sont en mesure d’accepter que Monsieur Philippe Brousse se permette d’écrire au CA (le 10 janvier 2010) :

"… Je vous rappelle que, selon l’avenant à mon contrat de travail, mes fonctions de Directeur Administratif et des Ressources Humaines ne font l’objet d’aucune limitation de la part du conseil d’administration (…) Sont notamment concernées les procédures disciplinaires, parmi lesquelles ; toute procédure de licenciement …."

On dirait du Sarkozy, moi je peux licencier ! C’est tout simplement un abus de pouvoir, qui a été probablement remis en perspective par un malicieux (ou une malicieuse) stratège juriste et qui en a détecté la faille juridique sur l’avenant au contrat de travail du DRH et Administratif. De la part d’un militant rémunéré pour le combat antinucléaire, cette opération de tripatouillage juridique, pourrait être de mon point de vue assimilé à de l’abus de biens sociaux. Pour la simple et bonne raison, que le service attendu et à venir de ce salarié, n’est pas de recadrer à lui tout seul les limites de son pouvoir disciplinaire, combien même ces limites ne sont pas inscrites au contrat. Des contournements de juristes et recherches réalisées sans aucun doute pendant les heures de travail, elles payées par l’ensemble des donateurs et contributeurs au réseau Sortir du nucléaire. D’autant plus qu’à cette date du 10 janvier 2010, la crise interne était largement entamée.

Pour aller plus loin :

http://www.facebook.com/note.php?no...









accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite