Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Le scandale du siècle au coeur du grand patronat français


de : Liberté 62
lundi 25 août 2008 - 17h54 - Signaler aux modérateurs
10 commentaires
PNG - 51.2 ko

« A quoi servent les 600 millions d’euros des caisses noires du patronat et où vont les 2 millions d’euros distribués chaque année en liquide par l’UIMM et le MEDEF ? » C’est à répondre à ces deux questions que s’emploie Gérard Filoche, inspecteur du travail, militant syndical et politique dans son ouvrage sur Les caisses noires du patronat publié en mai dernier aux éditions Jean-Claude Gawsewitch.

Dédié à « Cathy, caissière chez Carrefour à Port-de-Bouc », son ouvrage est une prise de parole sérieuse et documentée destinée à faire la lumière sur un « scandale qui soulève le coeur ». Un livre de combat aussi : pour que s’engage au plus vite une véritable action des pouvoirs publics contre ceux qui en sont les protagonistes.

Un « scandale qui soulève le coeur »

Gérard Filoche rappelle tout d’abord le début et le contexte de l’« affaire ». Sous la pression des fonctionnaires de Tracfin, service relevant du ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie créé en 1990 « pour combattre le recyclage de l’argent sale » s’ouvre, fin septembre 2007, une « enquête préliminaire » sur des retraits de fonds suspects opéré par Denis Gautier-Sauvagnac, haut responsable de l’UIMM – Union des Indutries et des Métiers de la Métallurgie, « pivot du MEDEF ». « En fait, rappelle Gérard Filoche, ces manoeuvres étaient sous surveillance depuis de nombreuses années : Tracfin avait déjà signalé en 2004 de tels retraits en liquide au ministère des Finances, tenu à l’époque par Nicolas Sarkozy, qui aurait mis le dossier « en attente » ».

Un dossier mis « en attente »

Cette « attente » durera trois ans. Face à une rumeur et à une série de « bruits » se développant depuis les services ministériels, l’« affaire » finit cependant par éclater. Le 26 septembre, c’est Le Figaro qui allume la mèche. A partir de là, les informations commencent à percer dans la presse. Début octobre, une perquisition au domicile de Denis Gautier-Sauvagnac a lieu. « Trois jours plus tard, les policiers saisissent, sur les indications de l’IUMM, 2 millions d’euros dans un coffre loué par l’association patronale. »« « Tous les jours, on en découvre un peu plus et ça monte doucement » dit le 11 octobre un policier à l’agence Reuters » rapporte Gérard Filoche. Bientôt, les images d’une « caisse noire » de 600 000 millions d’euros, de « mallettes de 24 à 32 kg, contenant 150 000 ou 250 000 euros » qui circulent « plusieurs fois par an » et de près de « 2 millions d’euros distribués chaque année en liquide par l’IUMM et le MEDEF » s’imposent.

JPEG - 31.4 ko

Opérations de « diversion »

Comment les dirigeants du MEDEF et de l’IUMM vont-il faire pour légitimer l’existence de cette « caisse noire » issue de cotisations pas « ordinaires », sans véritable comptabilité et dont la « gestion était discrétionnaire, en liquide et en secret » ? Par diverses opérations de « diversion » explique Gérard Filoche. Tout d’abord, Denis Gautier-Sauvagnac nie les faits : « « Nous n’avons rien à voir avec , ni de près ni de loin avec des malversations qui relèvent de Tracfin » affirme à la presse M.Denis Gautier-Sauvagnac en marge d’une réunion sur la pénibilité du travail » rappelle Gérard Filoche. Contraint de les reconnaître, Denis Gautier-Sauvagnac se dédouane : « DGS admet, souligne Gérard Filoche : « Sur cette caisse, nous avons effectué des opérations de retrait en espèces, environ 2 millions d’euros par an, pour participer au financement de diverses organisations de notre vie sociale. » Mais il refuse catégoriquement de fournir l’identité des bénéficiaires de ces largesses secrètes. « Il n’y a jamais eu de corruption, de financement politique, d’achat de parlementaires, ou de signatures lors d’un accord syndical, jamais » affirme-t-il pour essayer de couper court aux recherches. » Bientôt, certains représentants historiques du MEDEF et de l’IUMM venant à la rescousse de Denis Gautier-Sauvagnac tentent de « banaliser » l’existence de cette caisse. D’abord en soulignant le fait qu’elle existe depuis longtemps et donc que Denis Gautier-Sauvagnac, « homme d’une parfaite honnêteté », n’est que l’héritier d’un « système ».

« Pour blanchir Denis Gautier-Sauvagnac, ils expliquent que tous se sont salis depuis des décennies »

« Pour blanchir Denis Gautier-Sauvagnac résume Gérard Filoche, ils expliquent que tous se sont salis depuis des décennies. Mais l’aveu n’excuse pas le crime. Son ancienneté non plus. Persévérer dans la turpitude ne l’atténue pas. On va d’ailleurs entendre des sons de cloches et des dates différentes ; certains disent que cette caisse noire dure depuis 1901, d’autres depuis 1947, d’autres depuis 1968. Curieuses dates : elles correspondent toutes à des avancées de la gauche et des luttes sociales, comme si c’était en réaction à un développement des mouvements du salariat. » Ensuite, en niant qu’elle soit de « l’argent sale » ou qu’elle résulte de « quoi que ce soit d’illégal ». Mais « c’est contradictoire souligne Gérard Filoche, : car soit c’est banal, légitime et on l’explique. Soit ce n’est pas racontable, et le silence encourage à soupçonner tous les coups fourrés, combines et corruptions les plus « glauques » ».

« Le plus sale mensonge, le plus immoral, des tenants de la caisse noire »

Autres opérations de "diversion" décrites dans le détail par Gérard Filoche : la mise en scène de la querelle des « anciens » du MEDEF et des « moderne », ou encore le conte de Clochemerle de Madame Propre et des « fieffés menteurs » avec annonce retentissante par Laurence Parisot, l’actuelle patronne du MEDEF, d’un procès qui fait « pchiiitttt » et d’un coup de pied dans la fourmilière qui se fait toujours attendre... Ou encore , pourquoi pas, d’un « complot » ourdi par le gouvernement Fillon-Sarkozy contre...Denis Gautier-Sauvagnac ! Mais le « must » est atteint par un biais où il est suggéré que cette « caisse noire », servait à « fluidifier les relations sociales ». « Vieille histoire de testament, semble ironiser Gérard Filoche, : à ma mort, je te lègue trois lettres. Tu ne les ouvres que si tu as des problèmes. Au premier problème, la première lettre dit : « Tu nie tout » Au second problème, la deuxième lettre dit : « Tu reconnais les faits, mais tu dis que ce n’est pas grave. » Au troisième problème, la lettre dit : « Tu mets tout sur le dos des syndicats. »

Alors ils essaient de tout mettre sur le dos des syndicats. Ils vont faire croire dans toute la presse que, s’ils ne peuvent pas parler, c’est par gentillesse pour les syndicats de salariés, car c’est à eux qu’ils ont donné de l’argent ! En Fait, notre patronat serait trop bon : ils seraient tous la main dans la main , copains et coquins, faux adversaires, ils s’entendraient et les patrons paieraient pour les salariés syndiqués. » Mais sous l’ironie, l’auteur des Caisses noires du patronat est ferme et démontre, preuves à l’appui, la construction du « plus sale mensonge », « des tenants de la caisse noire ». Loin d’alimenter les syndicats et donc la lutte sociale des salariés, « cette caisse noire de 600 millions d’euros, souligne Gérard Filoche, a pour fonction essentielle de mener le combat secrètement, puissamment, par la corruption, par tous les moyens, pour faire passer le programme du MEDEF. Les vraies victimes de cette caisse noire, ce sont les salariés, les smicards, les plus concernés : ce sont eux, c’est vous, c’est nous qui sommes visés. L’argent de la corruption a pour fonction, d’une part d’empêcher les travailleurs de faire grève, de résister, et, d’autre part, de faire passer des lois et des décisions qui affaiblissent leurs droits. »

« C’est le moment de dire « stop » »

« Dans un pays où il y aurait une même justice pour tous, conclue Gérard Filoche, DGS, Laurence Parisot, de Calan et quelques-uns de leurs compères seraient en prison préventive et fortement contraint de révéler l’étendue de l’immense corruption qu’ils ont alimentée pendant si longtemps. Pour l’instant, ils jouent encore, ils échappent, ils trompent, mentent, dissimulent, mais l’opinion va s’informer de plus en plus, des rebondissements sont inévitables et c’est le rôle des syndicats, de la gauche que de mener une véritable campagne en ce sens. Depuis dix ans que le MEDEF mène une vraie « guerre » contre tous les droits sociaux, les droits du travail, les salaires, la Sécurité sociale, c’est le moment de dire « stop », de démasquer ces intégristes néo-libéraux, de les contraindre à rendre des comptes. Ils ne sont pas au dessus des lois des citoyens. Ils n’imposeront pas leur agenda. Les enquêtes doivent aller jusqu’au bout et les sanctions d’autant plus fortes qu’ils sont plus responsables. »

Jérôme Skalski

Gérard filoche, Les caisses noires du patronat, collection « Coup de gueule », Jean-Claude Gawsewitch Editeur, 2008. 14,90 euros.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Le scandale du siècle au coeur du grand patronat français
25 août 2008 - 18h22 - Posté par momo11

La seule question que je me pose:Pourquoi les syndicats incriminés ne portent-ils pas plainte au moins pour la diffamation.Les syndicats auraient_ils peur de s’attaquer en justice aux patrons.Fraternellement.momo11



Le scandale du siècle au coeur du grand patronat français
25 août 2008 - 19h11 - Posté par oeil de bison

TU POSES LES BONNES QUESTIONS MOMO ATTENDONS LES REPONSES

POUR SE MARRER UN BON COUP ,ça devient tellement rare salut



Le scandale du siècle au coeur du grand patronat français
25 août 2008 - 19h41

excellente proposition de Momo 11



Le scandale du siècle au coeur du grand patronat français
25 août 2008 - 20h34 - Posté par pierre georges dit Fredo alias Colonel Fabien

Plus que jamais la pensée marxiste est nécessaire et pourtant le monde ne va pas dans ce sens.
Pour construire l’alternative lisez l’essai politique que nous publions en intégralité dans notre blog http://www.les-dizygotes.com/ "Sarkozy, Frêche : les dizygotes".

A lire sans modération pour préparer la fête de l’Huma et les congrès de l’automne et de l’hiver.



Le scandale du siècle au coeur du grand patronat français
26 août 2008 - 00h32 - Posté par la révoltée permanente

Il n’y a pas que la pensée Marxiste qui est nécessaire.
On ne va pas sans cesse retomber dans il y a " le capitalisme ou le communisme " comme seuls modèles de société.

Et l’anarchisme, cette chose utopique ?

J’aime cette citation émanant d’un communard " l’anarchie est un rêve non réalisé, mais qui peut devenir réalisable "


Le scandale du siècle au coeur du grand patronat français
25 août 2008 - 20h55

Merci Jérôme pour cet article qui fait honneur à Liberté 62
Xav



Le scandale du siècle au coeur du grand patronat français
26 août 2008 - 10h22

Porter plainte contre une campagne de presse dans un pays où la liberté de la presse existe encore (bien que, quoique...qui possède cette presse, est-elle vraiment si libre que cela ?!!!), porter plainte donc dans une procèdure judiciare en cours, cela serait vouloir nommer un juge qui instruirait une procèdure judiciaire sur un juge qui instruit une affaire judiciaire dans laquelle il n’y a encore rien d’établit !!!

Les syndicats iraient "à la ramasse" dans les grandes longueurs !!!

Il faut s’intéresser aux règles d’instruction pour mieux comprendre...et rien n’est exclus au moment où cela sera possible !!!



Le scandale du siècle au coeur du grand patronat français
26 août 2008 - 17h13 - Posté par momo11

Accès a l’instruction permettant de vérifier les propos des patrons et ainsi aller plus loin. Cela n’est pas impossible.momo11


Le scandale du siècle au coeur du grand patronat français
27 août 2008 - 21h10 - Posté par

Rappel, FO officiellement et financièrement aidé au moment de la scission avec la CGT en 1947 par l’AFL-CIO (syndicat US) en réalité la CIA ; plus tard la CFDT se détache de la CFTC trop voyante dans son attachement au Vatican et au Patronat, juste avant le programme Commun de la Gauche. Que de contrefeux déployés contre le "Communisme" tapi dans le premier syndicat de France et qui est resté le premier malgré tout.
Le scandale de l’UIFM n’en est pas un, sauf dans la mesure où le MEDEF est parvenu à acheter des lignes syndicales ; mais cela le saura-t-on un jour ? Enfin, nous ne devons pas nous voiler la face : les travailleurs représentés dans les directions syndicales, sentaient-ils l’intérêt à faire la Révolution ?
Les demi-révélations du Pouvoir ne visent-elles pas à semer le doute sur l’action syndicale, pour étouffer ce qui reste de contestation à l’échelle nationale organisée, malgré toutes les tentatives de divisions : le "tous contre tous" de Sarkozy ne suffisant pas ? JdesP


Le scandale du siècle au coeur du grand patronat français
27 août 2008 - 21h59

"cette caisse noire de 600 millions d’euros, souligne Gérard Filoche, a pour fonction essentielle de mener le combat secrètement, puissamment, par la corruption, par tous les moyens, pour faire passer le programme du MEDEF."

Bravo à Filoche qui aura besoin de soutien sous peu sans doute, tant il va se faire des amis parmi ces gentils patrons tous propres dans leurs costumes de faiseurs...

La question que pose cette phrase que j’ai retenue est la suivante : qui est le mieux à même de faire passer par voie la plus décisive les caprices du MEDEF ?..

Je crois que la réponse s’impose d’elle-même.

Nous exigeons, naturellement, de la Justice, des noms.

Soleil Sombre






Dictature sanitaire : qui manipule qui ?
samedi 26 - 17h53
de : Claude Janvier
lancement initiative citoyenne européenne pour des revenus de base - collecte de signatures
samedi 26 - 09h01
de : angela anaconda
1 commentaire
Badges, signes : brève position syndicale
vendredi 25 - 15h46
de : Christian Delarue
7 commentaires
Action-fête de soutien aux grévistes de l’Hôtel Ibis Batignolles
vendredi 25 - 14h41
de : Alain Collet
1 commentaire
COVID 19 : Des Municipalités sous l’oeil haineux de la macronnie !
jeudi 24 - 16h24
de : joclaude
1 commentaire
L’appel du vide - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 23 - 23h39
de : Hdm
Des grèves reconductibles inédites chez Labosud
mercredi 23 - 09h18
Femmes prises entre capitalo-patriarcat et hyperpatriarcat : alliances à former.
mercredi 23 - 08h37
de : Christian Delarue
7 commentaires
France : Tenue républicaine exigée par les Amish
mardi 22 - 10h37
de : Sanaga
1 commentaire
Grande fête du livre des éditions Noir et Rouge
lundi 21 - 23h28
de : Frank
BOLIVIE Perspectives avant les élections du 18 octobre
lundi 21 - 19h16
de : allain graux
APPEL AU MOIS INTERNATIONAL D’ACTIONS POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH
lundi 21 - 17h44
de : Jean Clément
COVID 19 : Cuba vient de mettre au point un vaccin !
lundi 21 - 16h40
de : joclaude
Représentation syndicale avec son badge (ou pas) et rien d’autre !
lundi 21 - 12h11
de : Christian Delarue
2 commentaires
SEXYPHOBIE AU MUSEE d’ORSAY
lundi 21 - 01h28
de : Christian Delarue
4 commentaires
Premiers de corvée, premiers oubliés ! Des sans-papiers marchent vers l’Élysée
dimanche 20 - 17h03
CHILI/VENEZUELA : une superbe historique, afin que nul n’en ignore !
dimanche 20 - 16h31
de : joclaude
CUBA : courrier au Canard Enchaîné
dimanche 20 - 16h12
de : joclaude
Amérique Latine : Démocratie contre blocus !
dimanche 20 - 15h19
de : joclaude
1 commentaire
Racket sur les retraités et les personnes en perte d’autonomie : le rapport Vachey
dimanche 20 - 15h04
de : joclaude
1 commentaire
Entre droit de critique du voile et nécessaire respect des personnes
samedi 19 - 23h25
de : Christian Delarue
2 commentaires
Le néocolonialisme d’ENGIE au Brésil
samedi 19 - 21h53
de : Mr Mondialisation
SEXYPHILIE anodine d’Instagram et SEXYPHOBIES agressives ailleurs
samedi 19 - 17h02
1 commentaire
journée internationale pour la paix : visio-conf. ce 18 septembre 2020
jeudi 17 - 23h32
Le désempuissantement populaire participe de la perte de démocratie.
jeudi 17 - 20h50
de : Christian Delarue
4 commentaires
Pourquoi beaucoup de salariés ont la tête ailleurs
jeudi 17 - 12h16
1 commentaire
Des papiers pour tous ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 08h17
de : Hdm
De la lutte des masques à la lutte des classes
jeudi 17 - 07h58
de : Bruno Guigue
2 commentaires
Si à 5 ans un gosse n’as pas eu au moins deux leucémies, c’est qu’il a raté sa vie
mercredi 16 - 23h29
de : Dr Seguelasse de Santé publique rance
SEPARATISME
mercredi 16 - 19h48
de : Nemo3637
5 commentaires
l’Etat providence... ! Pour qui ?
mercredi 16 - 16h41
de : joclaude
VENEZUELA : On ne nous dit pas tout !
mercredi 16 - 10h37
de : joclaude
1 commentaire
La nouvelle grenade de désencerclement reste une arme de guerre
lundi 14 - 07h23
1 commentaire
Les trois secteurs de résistance du peuple-classe
dimanche 13 - 14h47
de : Christian Delarue
1 commentaire
Le séisme idéologique est plus important que le virus lui-même
dimanche 13 - 05h35
de : Michaël Verbauwhede et Seppe De Meulder - Solidaire
4 commentaires
MRAP : Droit et "séparatisme islamique" (lettre ouverte)
samedi 12 - 16h29
de : Christian Delarue (mrap)
Le MRAP assure le Maire de Stains de sa solidarité
samedi 12 - 10h48
de : Christian Delarue (mrap)
Agression antisémite à Aubervilliers
samedi 12 - 10h43
de : Christian Delarue (MRAP)
Génération désenchantée
vendredi 11 - 22h11
de : paris lutte info
Oussama et CIA copains comme cochon
vendredi 11 - 21h56
de : globalResearch

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite