Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

ADIEU LAMA !


de : himalove
mardi 19 août 2008 - 10h28 - Signaler aux modérateurs
5 commentaires

Tenzin Gyatso n’aime pas la parabole.

Celle de la tigresse affamée qui croise le chemin de l’Éveillé.

L’ascète, pris de compassion, offre sa carcasse à l’animal…

Le XIVe dalaï-lama n’échangerait jamais sa peau contre la liberté d’une nation.

Le prosélytisme de son église est tourné vers l’Occident et les biens matériels.

C’est pourquoi au pays de naissance de Gautama, il ne fait plus recette.

Pire, certains peuples de culture tibétaine préfèrent rejoindre les rangs de l’Armée populaire de libération.

Preuve de la mort du dieu au Népal, c’est le camarade Prachanda qui est devenu le Premier ministre de la république.

Mais notre agent à Katmandou, Mathieu Ricard, ne dit mot de cette formidable révolution, et préfère parler d’une poignée de réfugiés, hurlant devant l’ambassade chinoise...

Pour les Népalais, le dalaï-lama est une marionnette, fripée et malodorante, dont les fils, si vous avez le regard assez perçant, vous mènerez droit à Washington.

Pour arracher le voile de l’Ignorance, au sujet de cette secte ou plutôt cette mafia, je republie mon texte, paru sur Bellaciao, récemment.

Il a été réécrit, relu et corrigé.

BREF COUP D’ŒIL SUR UN NID DE VAUTOURS

« Obéissez à vos porcs qui existent, moi, je me soumets à des dieux qui n’existent pas. » René Char

Il y a 100 000 réfugiés tibétains vivant en Inde.

Depuis 1959, la communauté tibétaine en exil essaye de reconstruire sur le versant sud des himalayas les monastères détruits, par la Révolution culturelle, ainsi que les palais d’été du dalaï-lama, dans chaque village indien où vivent des réfugiés tibétains.

La chose n’est pas aisée et suscite la résistance des populations locales.

À Dharamsala, plus précisément Macleodganj, Tenzin Gyatso a fait construire un Potala et un Norbulingta plus modestes que ceux de Lhassa sur un terrain prêté par Nehru au début des années 60.

Chose que beaucoup de journalistes ignorent : le réfugié tibétain, aussi riche soit-il, en Inde, ne peut être propriétaires des sols…

Macleodganj est une station climatique, au nord-ouest de l’Inde, inventée par les Anglais à la fin du XIXe siècle où vivent quelques milliers d’habitants dont un nombre important d’exilés de souche tibétaine.

Ce terrain « prêté » par le gouvernement indien est sujet aux tremblements de Terre.

C’est dire qu’on n’aime pas beaucoup les « bhotia » dans la région…

Ce village himalayen, cerné de sapins, de marchands du temple et de cantonnements militaires est néanmoins une « capitale ».

Elle a à sa tête un satrape que tout le monde connaît.

Le dalaï-lama y a établi une assemblée, un pouvoir exécutif, le Kashag, et une commission de justice grandiloquente, qui mime un semblant de séparation des pouvoirs.

Mais le dalaï-lama tel le père Ubu demeure le maître incontesté des moulins à prière…

Le preuve : son trône, couvert de faux joyaux, est installé, symboliquement, au milieu de l’Assemblée au-dessus des sièges des députés ; et le Premier ministre, le professeur Samdhong Rempoché porte la toge monacale.

La première qualité de ce gouvernement fantoche est de signifier l’impossibilité d’une citoyenneté indienne aux réfugiés et leurs descendances ; et la non-séparation de l’église et l’État.

Le « gouvernement démocratique » de Dharamsala est une sorte de village Potemkine où l’on délivre des papiers de couleur jaune qui ne servent à rien ; les sujets du DL ne peuvent ni se rendre en Europe avec ses documents ni prétendre à de quelconques droits sur le sol indien.

Pourquoi donc iraient-ils voter ?

Invités sur la terre indienne, depuis 1959 et interdits de politique depuis, selon un traité secret signé entre « Kundum » et le pandit Nehru, ils peuvent à tout instant faire l’objet d’une expulsion.

C’est pourquoi ils n’ont - hormis le dalaï-lama et le Youth Tibetan Congres - , aucun leader sérieux, aucun parti politique qui puissent œuvrer à leur émancipation.

Seuls les riches, c’est-à-dire les nobles et leurs relatifs, peuvent se payer des passeports onusiens, indiens, népalais ou chinois ; et ont droit à une liberté politique qu’ils n’usent pas beaucoup.

Les tibétains pauvres qui survivent dans les colonies de Macleod, Majnu Katila ou Manali, appartiennent corps et âme à « l’Océan de sagesse » et à sa bureaucratie de pacotille.

Les enfants qui viennent du Tibet s’ils appartiennent à une autre secte religieuse, Bonpo, Nigmalpa, Sakya, Katyupa, doivent faire allégeance à la figure du Satrape et suivre à la lettre ses prescriptions.

Les adolescents doivent cracher sur les images bannies du panthéon.

La folie directive du dalaï-lama va jusqu’à proscrire publiquement l’homosexualité et certaines figures érotiques du Kama soutra ; et l’association des femmes tibétaines, à Macleodganj, fait la chasse aux filles dont la vie serait jugée dissolue…

 « Nombre de tibétains évadés du Tibet sont, en fait, des touristes venus voir des proches ; ils se font enregistrer par les bureaux des réfugiés, reçoivent les 500 roupies qu’on donne au nouvel arrivant et refont le chemin inverse… » raconte Tsering, un habitué du système.

Un tibétologue chinois Bi Hua crache avec mépris, un brin xénophobe : « Il s’agit juste d’une autre église médiévale d’Europe déguisée en démocratie occidentale. »

LE DALAÏ-LAMA, UN LOUP EN ROBE DE SAINT

Pour un psychanalyste ethnologue, « le dalaï-lama, dans ce village des contreforts de l’Himalaya, serait le surmoi d’une communauté attardée de quelques milliers d’âmes dont le mode de penser se serait arrêté, quelque part, entre le XII et XIIIes siècles ».

Les nobles rempochés qui composent la cour du dieu-roi, quant à eux, semblent fort impressionnés par le grand « timonier » et la révolution culturelle.

Le musée du génocide, construit il y a quelques années, qui prétend que les chinois ont tué plus d’un million de tibétains, depuis 1950, représente Tenzin Gyatso comme une sorte de Mao tsé toung, infaillible, dont la moindre pensée respire la grâce et la justesse.

Il y a là, pour l’observateur attentif, un curieux mélange de superstitions moyenâgeuses, de révision de l’histoire et de fascination pour la Chine rouge.

Tellement sûre et conquérante, cette Chine médaillée olympique, que la minorité tibétaine, en exil, se sent obliger de comparer le dalaï-lama au grand timonier.

En fait, les relations entre la Chine et Dharamsala n’ont jamais été rompues ; la plupart des commerçants tibétains, à Macleodganj, ont fait fortunes avec des produits estampillés « made in China ».

Même les drapeaux de prière sont fabriqués là-bas…

UNE COUR DES MIRACLES QUI COPIE LE PANDA CHINOIS

Le culte de la personnalité est tellement poussé à Dharamsala que les sujets de Sa majesté prétendent que la sueur et l’odeur de Tenzin Gyatso ont des vertus miraculeuses.

La chose n’est pas extraordinaire sur le continent indien ; on récupérait le crottin et l’urine des Maharadjas, autrefois, pour en faire des philtres et des parfums…

La croyance a donné naissance à une industrie lucrative : selon un apothicaire, crasseux et coiffé d’un bonnet zanskari, le dalaï-lama passerait sa journée à souffler sur des pilules, faites d’herbes himalayennes et de poussières « divines », à avaler au dernier quart de la lune montante.

En France, le marabout Tenzin Gyatso serait accusé d’exercice illégal de la médecine, de trafic de substances illicites, de faux, usage de faux, abus de confiance et manipulation de personnes vulnérables.

En Inde, il est le Bouddha vivant, c’est-à-dire celui qui guérit par la parole…

Des gourous de la sorte, il y en a plein les ashrams, ici, Rama Soami, là, Saï Baba, avatars d’Osho et d’Aurobindo, bénéficiant d’une liberté absolue.

LA FOLIE EN INDE EST UN ÉTAT NORMAL ET PROFITABLE

Les cancéreux en phase terminale et les grabataires à cinq minutes de la tombe viennent du bout du monde, par charter, acheter leurs produits miracles.

La spiritualité tibétaine s’est fait une spécialité du rinçage des cerveaux, des médecines parallèles et de l’accompagnement des riches mourants.

Le lama qui illustre le mieux le phénomène, c’est l’escroc, Sogyal Rempoché et son Best seller, « Le Livre tibétain de la vie et de la mort ».

Dans les années 1980-1990, le lama a connu la fortune et la célébrité aux États-Unis. Hélas pour lui, la roue du karma a brutalement tourné.

Des disciples de sexe féminin l’ont dénoncé, en 1994, à la police ; pendant 19 ans, le lama persuadait ses auditrices d’avoir des relations particulières avec lui pour atteindre l’illumination !

Le Maître « tantrique » étant riche, il a pu éviter un procès en payant très cher ses victimes.

Mais revenons au soi-disant gouvernement tibétain en exil, modèle de démocratie.

Au sein du gouvernement, le président de l’assemblée et les Kalons (ministres) du Kashag sont soumis au « balaï-lama ».

À la fois saint et patron, c’est lui qui fixe les résolutions du Kashag et de l’Assemblée ; et nomme les officiels aux postes gouvernementaux.

Le dalaï-lama est le maître des calendriers, le grand consultant des oracles, celui qui choisit les tulkus et le patron des Bouddhas.

Car, toutes les crapules qui l’entourent comme son frère aîné, Thubten Norbu, ancien chef d’antenne de la CIA, sont des bouddhas vivants.

LE FRIC EST LE CIMENT DE LEUR ÉGLISE

Les lamas ne croient pas à l’égalité des chances et des sexes à la naissance, surtout dans un pays du tiers-monde.

Il y a quelques années Tenzin Gyatso a nommé l’acteur américain Steven Seagal, tulku, parce qu’il avait versé des millions de dollars à la Cause…

La non-séparation du spirituel et du temporel (c’est-à-dire le non-partage de l’argent familial) est inscrite dans la constitution.

En fait, c’est le seul terrain qui fédère la famille.

Le frère cadet du dalaï-lama Gyalo Thondup est à la fois chef de la sécurité, de la diplomatie et des finances ; un autre frère cadet, Lobsang Samdain, est ministre de la Santé.

La sœur cadette Jezuin Bai’ma (Jetsum Pema) dirige le département de l’Éducation.

Le beau-frère a été ministre de l’Intérieur pendant dix-huit ans…

De nombreux parents de Tenzin Gyatso ont occupé des postes importants dans son gouvernement.

L’histoire de cette famille féodale, agrippée au pouvoir de l’argent, depuis les années 1940, est pleine de coups de poignards, de trahisons et de lettres empoisonnées, qui raviraient Alexandra David-Neel

L’histoire de l’évasion rocambolesque du Tibet en l’an 2000 du XVIIe Karmapa, par exemple, choisi curieusement par le DL et le gouvernement chinois, illustrerait bien la saga de cette « triade ».

Cette évasion était une nécessité pour la survie de la secte ; des rempochés comme le gérant Sharma, proche des intérêts indiens, avait choisi un autre tulku pour succéder au très riche XVIe karmapa, protecteur du monastère de Rumtek, au Sikhim.

Il fallait empêcher que ce Karmapa, élu par l’Inde, soit intronisé…

Cette histoire pourrait faire l’objet d’un thriller passionnant et enrichir un producteur de Bollywood.

Hélas, cela n’intéresse même pas un scénariste de série B d’Hong Kong.

Pourquoi une telle protection ?

La république populaire de Chine et l’Union indienne protègeraient-elles ensembles cette mafia ?

Himalove


*Selon Patrick French, l’ancien directeur du mouvement Free Tibet : le chiffre d’un million et demi de victimes tibétaines, donné par le gouvernement en exil, est une supercherie.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
ADIEU LAMA !
19 août 2008 - 18h15 - Posté par himalove

J`ai vecu et me rends souvent en Inde. La derniere fois que j`etais a Dharamsala, c`etait le 19 mars 2008, soit en pleine "insurrection"...

J`ai du reste ecrit et poster, pour Bellaciao, l`article "Carnaval a Dharamsala" de Macleodganj.

Depuis dix ans, je ne cesse d`accumuler des informations sur la region, entre autres, sur la communaute tibetaine en exil, dans laquelle je compte quelques amis (es).

On pourrait detailler chaque info que je donne et je pourrais donner precisement le lieu ou je l`ai glanee, la ou les personnes que j`ai rencontres (es), etc.

Ne voulant pas exposer, publiquement, mes informateurs et toutes mes infos, je demanderais aux personnes qui souhaitent en savoir plus de m`ecrire personnellement a mon adresse e-mail :

himalove@yahoo.com

Je me ferai un plaisir de donner references, coordonnees et locations pour recouper le renseignement.

Le monde tibetain est un monde passionnant.

Je pourrais eventuellement les accompagner sur place pour verifier.

Himalove



ADIEU LAMA !
20 août 2008 - 22h34 - Posté par Claude Deloume

Merci Himalove !

Je ne comprends pas pourquoi mon post vous posant des questions auxquelles vous répondez là a été supprimé. Il ne visait pas à vous porter grief, au contraire...et au moins, il permettait - me semble-t-il - de comprendre pourquoi vient ici votre mise au point.

Cordialement.


ADIEU LAMA !
20 août 2008 - 22h44 - Posté par

Je ne comprends pas pourquoi mon post

Claude, aucun de vos posts n’a été supprimé !

votre commentaire à Himalove est sur un autre article !! (j’ai pas le temps de le chercher...)

Bellaciao


ADIEU LAMA !
19 août 2008 - 18h33 - Posté par himalove

Vous avez raison : il y a encore des fautes d`orthographe dans cette seconde mouture et je le regrette...

Une faute d`orthographe est une incivilite a l`egard du lecteur.

Mais je demanderais a mes lecteurs un peu d`indulgence. Je ne suis pas un journaliste professionnel, qui a a sa disposition un correcteur et un secretaire de redaction pour eponger ses fautes d`orthographe et souligner ses erreurs de syntaxe.

Je suis seul et travaille "gratuitement".

Himalove



ADIEU LAMA !
19 août 2008 - 23h36 - Posté par Ariane

Excellent article !
Le soi-disant "saint homme" n’est qu’une marionnette dans les mains des
américains, dont la seule utilité est la déstabilisation de la Chine.
D’où croyez-vous que son "gouvernement en exil" tire tous, la majeure partie tout au moins, ses frais de fonctionnement et d’incessants voyages de par le monde ?






Les femmes manifestent contre « le remaniement de la honte » (vidéo)
samedi 11 - 20h52
de : nazairien
1 commentaire
Dans tous les cas TOUS EN GRÈVE ET EN MANIFESTATION LE 17 SEPTEMBRE
samedi 11 - 12h33
de : Laurent Brun
REMANIEMENT:CE QUE VOUS N’ENTENDREZ JAMAIS, en toute démocratie, bien sûr !
samedi 11 - 10h17
de : joclaude
1 commentaire
La Sécurité sociale, l’assurance chômage et les retraites en danger !
samedi 11 - 09h12
1 commentaire
Çà suffit Mme Obono ! Un peu de sérieux !
samedi 11 - 08h17
de : Christian Delarue
3 commentaires
Je ne suis pas aussi blanc que j’en ai l’air...
vendredi 10 - 23h24
de : Christian Delarue
1 commentaire
Un p’tit coup de bourbon : Remaniement !
vendredi 10 - 15h10
de : joclaude
1 commentaire
La Cour des comptes pointe les errements et la gabegie de la filière nucléaire et de ses premiers de cordée
vendredi 10 - 05h47
de : coordi sud est via JYP
Air France : milliards de prêt, milliers de postes en moins, bonus époustouflant pour le PDG
jeudi 9 - 09h00
1 commentaire
Venezuela : Publication de la liste des organisations candidates aux élections législatives
mercredi 8 - 16h32
de : joclaude
Du 8 au 12 juillet 2020 Festival des Canotiers 2020 : le programme
mercredi 8 - 07h26
Conférence de presse de Jean-Luc Mélenchon
mardi 7 - 18h03
2 commentaires
IRAN : Israël joue-t-il avec le feu ?
mardi 7 - 17h47
de : joclaude
AVEC CASTEX çA CARBURE SEC
mardi 7 - 05h25
de : Nemo3637
1 commentaire
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 - 21h35
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Services publics pour appliquer les droits sociaux « opposables »
dimanche 5 - 11h14
de : Christian Delarue (Converg SP)
Remaniement Ministériel:le 1er Ministre n’arrive pas en novice !
samedi 4 - 21h28
de : joclaude
Coronavirus : Superbe analyse d’Ignacio Ramonet
samedi 4 - 16h31
de : joclaude
Stopper le rouleau compresseur mondialiste
samedi 4 - 15h37
de : Claude Janvier
1 commentaire
LA PRÉFECTURE DE PARIS MET DES FAMILLES À LA RUE POUR UN HÔTEL DE LUXE
samedi 4 - 11h54
de : joclaude
Nomination de Castex à Matignon
samedi 4 - 08h15
de : jo.dez
L’indépendantisme catalan à la veille d’une recomposition d’envergure
vendredi 3 - 18h20
de : Antoine (Montpellier)
Remaniement : Emmanuel Macron réinvente la macronie d’avant le Covid-19
vendredi 3 - 15h29
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 - 15h00
de : Roberto Ferrario
4 commentaires
MUNICIPALES : GAUCHE BOBO CONTRE GAUCHE PROLO
vendredi 3 - 11h21
de : joclaude
2 commentaires
SYNDICALISTE - ANTIRACISTE - ANTISEXISTE
vendredi 3 - 07h21
de : DELARUE C. & LE QUEAU S.
La Via Campesina condamne le plan d’annexion colonialiste en Palestine
vendredi 3 - 06h25
de : VIA CAMPESINA
Crise et robotisation : De l’actualité des Grundrisse de Marx !
vendredi 3 - 02h32
de : Lepotier
MON COMMUNISME
jeudi 2 - 21h55
de : Nemo3637
1 commentaire
Soignants : une « grande famille ». Vraiment ?
jeudi 2 - 15h30
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 - 11h38
de : Mickael Wamen
Le creux de la vague - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 1er - 20h54
de : Hdm
QG présente : "« Le capital se radicalise » Mickaël Wamen, Monique Pinçon-Charlot" (video)
mercredi 1er - 17h28
de : Aude Lancelin
4 commentaires
CARNAGE ORGANISÉ CONTRE RÉACTION DÉSORGANISÉE ...
mercredi 1er - 17h06
de : Mickael Wamen
Convention Citoyenne pour le climat soumis au bon vouloir de notre monarque !
mercredi 1er - 12h27
de : joclaude
Courrier à l’adresse de Philippe Martinez SG CGT.
mardi 30 - 22h38
de : Mickael Wamen
IRAK : M.Macron ne nous l’expliquera pas : NOUS SOMMES EN GUERRE !
mardi 30 - 17h51
de : joclaude
« Ségur de la santé » : les soignants maintiennent la pression
mardi 30 - 17h43
André Bouny : « Agent orange, le déni reste total »
mardi 30 - 14h23
de : jean1
Municipales 2020:ABSTENTION – Une « insurrection froide contre toutes les institutions du pays »
lundi 29 - 17h57
de : joclaude
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite