Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Quoi de neuf sur le front du pouvoir d’achat ?

de : Slovar
jeudi 5 juin 2008 - 16h14 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

de Slovar

La Banque centrale européenne (BCE) a nettement relevé jeudi ses prévisions d’inflation pour la zone euro en 2008 et en 2009, sur fond de prix élevés du pétrole et des produits alimentaires.

La BCE table sur un taux d’inflation moyen de 3,4% cette année et de 2,4% en 2009, selon ses prévisions trimestrielles actualisées. En mars, elle tablait sur une progression des prix à la consommation de 2,9% cette année et de 2,1% l’an prochain.

Au passage L’OCDE a maintenu sa prévision de croissance pour la France à 1,8% en 2008 et table sur une progression du PIB de seulement 1,5% en 2009, a-t-elle annoncé mercredi dans son rapport sur les perspectives économiques.

Le gouvernement français table de son côté sur une croissance comprise entre 1,7% et 2% en 2008 et entre 1,75% et 2,25% en 2009.

En résumé : Augmentation des prix et baisse de la croissance = Pouvoir d’achat en berne.

JPEG - 53.2 ko

Et pourtant, lors de son récent déplacement dans l’Oise, le Président de la République avait rappelé son attachement au développement des mécanismes permettant aux salariés de percevoir les fruits de leur travail, lorsque celui-ci aura participé au renforcement de la compétitivité de leur entreprise.

Lors de son discours portant sur la réforme de l’intéressement et de la participation, il avait détaillé le contenu du projet de loi qui sera présenté au Conseil des ministres avant l’été, et rappelé son intention de le faire adopter au plus tard à l’automne par le Parlement, afin d’être applicable dès 2009.

Quelque mesures phares

Généraliser et encourager l’intéressement : "Si les salariés français sont persuadés qu’en travaillant plus, ils reçoivent une juste récompense, alors nos entreprises seront plus compétitives. Il ne faut pas opposer intéressement et compétitivité, au contraire", a expliqué le chef de l’Etat.

Si la participation est obligatoire dans les entreprises de plus de 50 salariés (et représente en moyenne 1.440 euros par salarié concerné), l’intéressement est en revanche facultatif (montant moyen de 1.440 euros par salarié). En outre, son quantum n’est pas fixé et il repose sur des critères librement négociés entre la direction et les représentants des salariés. S’agissant des entreprises de moins de 50 salariés, dans lesquelles travaillent plus de 40% des Français, on constate que moins d’un travailleur sur dix dispose d’un accord d’intéressement.

Dans ces conditions, la réforme va encourager les entreprises à distribuer plus à leurs salariés, mais aussi associer les salariés des petites et très petites entreprises aux mécanismes de partage du profit, tout en permettant aux salariés de librement choisir de l’affectation de la somme qui leur sera allouée. Par contre, le chef d’Etat annonce que si les PME ne rentrent pas de plein-pied dans l’intéressement, alors le Gouvernement envisagera de mettre en place un "dispositif spécifique et obligatoire pour les PME qui n’auraient pas passé d’accord d’intéressement".

Première conséquence : Les salaires n’augmenteront plus puisque les mesures concernant l’intéressement bénéficieront d’avantages fiscaux (voir ci-dessous)

"Le projet de loi permettra aux entreprises qui n’avaient pas d’accord d’intéressement et qui en négocieront un de bénéficier d’un crédit d’impôt de 20% sur la totalité des primes qui seront versées aux salariés ... / ... "

Mais alors, quid de l’évolution des salaires ?

Afin que les décisions du Gouvernement en matière de SMIC, ne biaisent pas la négociation salariale, la décision sur le salaire minimum sera dorénavant éclairée par une commission d’experts qui devra faire chaque année des propositions de revalorisation du SMIC en fonction des circonstances économiques. "Cela sera une décision économique et non plus une décision politique", prévient Nicolas Sarkozy. Si le gouvernement décide de ne pas suivre cette recommandation, il devra s’en expliquer.

Auprès de qui ? Nous prendrait-on pour des enfants en bas âge ?

"Il est quand même choquant que tous les ans un conseil d’administration décide des stock-options ou de la rémunération des dirigeants, mais qu’on ne se préoccupe pas des employés qui sont au bas de l’échelle. Discuter, cela ne veut pas dire conclure. Mais si on ne discute pas, on a peu de chances de trouver un accord", expliquait le chef de l’Etat.

En avez vous Monsieur le Président parlé à Madame PARISOT ou à MM BOUYGUES ou BOLLORE ? Enfin, s’il s’agit de discuter, après tout, ça ne fait de mal à personne ... sauf aux salariés qui attendront.

Morosité avez vous dit ?

Ce n’est pourtant pas ce qu’explique le magazine FORBES au sujet du pouvoir d’achat de quelques 298 citoyens européens :

"Le plus riche des Européens est suédois. Le magazine américain rappelle qu’Ingvar Kamprad, à la tête d’une fortune estimée à 31 milliards de dollars, a commencé l’aventure Ikea en vendant « à bicyclette des montres et des stylos ». Le magnat de l’aluminium russe Oleg Deripaska apparaît en deuxième position, avec un patrimoine de 28 milliards de dollars. « Forbes » s’étonne de « l’impressionnante cohorte de Russes fortunés » qui le suit dans le classement, qu’il explique par la « course effrénée vers la richesse » ouverte par la chute du communisme. Sur les 25 Européens les plus riches, 12 sont en effet russes. Au total, la Russie compte 87 milliardaires, qui représentent une fortune de 471 milliards de dollars.

Bien plus discrète que la Russie, l’Allemagne est pourtant le deuxième pays européen du classement, avec 59 milliardaires pesant 284 milliards de dollars. Les plus riches Allemands sont les frères Albrecht (27 et 23 milliards de dollars), qui ont fait de l’épicerie léguée par leur mère après la guerre le géant du discount Aldi.

Le premier Français du classement est Bernard Arnault, à la tête d’une fortune de 25,5 milliards de dollars qui le place en quatrième position. A l’heure où les entreprises européennes s’inquiètent d’une baisse de la consommation, « Forbes » estime que le patron de LVMH - groupe propriétaire des « Echos » - n’a pas de souci à se faire et qu’il continuera à vendre sans problème des « sacs à main à 3.000 dollars » aux 298 Européens du classement, qui, quelle que soit la conjoncture, « ne réduiront pas leurs dépenses" - Source les Echos

Bon, vous avez compris ? Un sac LMVH ça se mérite. Travailler plus, Travailler plus, Travailler plus, Travailler plus, Travailler plus, Travailler plus .....

Slovar les Nouvelles

http://slovar.blogspot.com

Crédit montage

Bigoufakes


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Quoi de neuf sur le front du pouvoir d’achat ?
5 juin 2008 - 17h20

"

Il est quand même choquant que tous les ans un conseil d’administration décide des stock-options ou de la rémunération des dirigeants, mais qu’on ne se préoccupe pas des employés qui sont au bas de l’échelle.

Et si pour une fois on voulait bien considérer que les employés sont à mettre au même niveau que les dirigeants ? Leurs points communs ? des humains, et les dirigeants ne vont pas sans les salariés !







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
14e festival des Canotiers mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021
lundi 5 juillet
L’association Ménil Mon Temps présente le 14e festival Les Canotiers, « cinéma et concerts en plein air », qui se déroulera du mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021 sur le parvis de l’église de Ménilmontant. Au programme : Des concerts (20h30) : Mer 7 : Dominique Grange et Mymytchell, avec Jonathan Malnoury (guitare) et Alexis Lambert (accordéon). Jeu 8 : Cheikh Sidi Bemol (solo). Ven 9 : TyArd, [Duo Électro-Pop]. Dim 11 : M.A.J, [Duo Électro-Folk’n’Roll]. (...)
Lire la suite
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite