Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Nord : pourquoi Sarkozy a mordu sur l’électorat populaire de Pierre-Henri Lab


de : Ulrich Savary
dimanche 27 mai 2007 - 12h57 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

REPORTAGE . Pour la première fois depuis quarante-deux ans un candidat de droite a été majoritaire au second tour dans ce département. La gauche est menacée dans cinq circonscriptions.

C’est peut-être un symbole. En tout cas, c’est un événement. Le 6 mai dernier, les électeurs du Nord ont voté majoritairement pour Nicolas Sarkozy. Avec 51,75 % des suffrages, il a devancé Ségolène Royal.

Dans ce département, depuis la Libération, une seule fois un candidat de droite l’a emporté face à la gauche au second tour d’une élection présidentielle. C’était en 1965, Charles de Gaulle avait alors battu François Mitterrand. Le premier tour, le 22 avril dernier, fut déjà une sérieuse alerte pour la gauche. Avec 27,92 % des voix, le candidat de l’UMP est arrivé en tête alors que les candidats de gauche n’ont rassemblé que 38,95 % des suffrages exprimés et que la participation atteignait 80,83 % des inscrits. Nicolas Sarkozy l’a emporté parce qu’il a rassemblé audelà de l’électorat naturel de la droite. Au premier tour, il améliore ainsi de 141 000 voix le total réalisé par Jacques Chirac, Alain Madelin et Christine Boutin en 2002. Une progression que la perte de 65 000 suffrages enregistrée par Jean-Marie Le Pen par rapport à ce que Bruno Mégret et lui avaient recueilli au premier tour de la précédente élection ne suffit pas à expliquer. Au second tour, le candidat UMP a confirmé sa percée. Non seulement il triomphe dans les communes cossues gérées par la droite comme Bondues et Mouvaux, où il rafle respectivement 82,52 % et 75,51 % des suffrages mais, en plus, il se paie le luxe de devancer la gauche dans plusieurs de ses fiefs. En tête dans seize circonscriptions sur vingt-quatre, il est majoritaire dans celles des députés socialistes Michel Delebarre, Jean Delobel, Marcel Dehoux et Yves Durand. Ainsi que dans celle du président du groupe communiste à l’Assemblée nationale, Alain Bocquet. Des municipalités socialistes n’échappent pas à la vague bleue. Le candidat UMP obtient 52,3 % à Dunkerque, 51,5 % à Tourcoing, et l’emporte même de dixneuf voix dans le fief historique de Wattrelos. Fait encore plus remarquable : alors que Ségolène Royal établit ses meilleurs scores dans les villes à direction communiste, deux d’entre elles, Vieux-Condé et Seclin, placent Nicolas Sarkozy en tête. À Seclin, le candidat de droite a obtenu 51,65 % des voix. Un résultat que la mairie explique pour l’essentiel par les changements intervenus dans la composition sociologique d’une population à l’origine très populaire. Depuis quelques années, la ville accueille un flot grandissant de nouveaux habitants originaires du centre de la métropole lilloise. Ces nouveaux arrivés, issus des classes moyennes et en quête de l’achat d’un logement, ont souvent choisi Seclin parce que la ville subit un peu moins que d’autres l’inflation des prix de l’immobilier. Nicolas Sarkozy fait une percée dans les fiefs de la gauche L’évolution du vote dans les quartiers où ils s’installent montre qu’ils votent sans doute un peu plus à droite qu’eux. L’analyse du scrutin, bureau par bureau, fait apparaître que Ségolène Royal est en effet en tête dans tous les quartiers populaires comme celui de la Mouchonnière où elle a recueilli 59,95 % des suffrages. Laetitia, vingt-cinq ans, aide-scolaire à l’école primaire Dutoit, est seclinoise depuis deux ans. Avec son compagnon, elle habite le centre-ville. La jeune femme, « électrice de droite depuis toujours », a voté pour Nicolas Sarkozy. « Son discours sur les assistés m’a plu. Il y a trop de gens qui vivent des allocations financées par notre travail. C’est toujours ça en moins sur notre paie, explique-t-elle. Mon copain gagne 1 100 euros par mois, moi, 600 euros pour vingt heures de travail par semaine. Notre préoccupation numéro un, c’est le pouvoir d’achat. Nicolas Sarkozy est le seul à avoir fait une proposition pour nous permettre de gagner plus », poursuit-elle. Jérôme, quarante- sept ans, divorcé avec un enfant à charge, a voté également pour Nicolas Sarkozy. Il juge le candidat UMP « plus apte, plus précis dans ses propositions ». Il a été particulièrement séduit par sa volonté affichée « de ramener l’ordre et la discipline ». Maître-nageur de profession, il dit constater quotidiennement « la disparition de la discipline et la montée des incivilités ». Georgette, quarante-trois ans, est aide-soignante. Jusqu’à cette élection présidentielle, elle votait pour le Front national. « Cette fois-ci, j’ai voté pour Sarkozy. Il dit la même chose que Le Pen mais il est moins sulfureux. Ça passe mieux. Et surtout, il gagne les élections », explique cette mère de famille de quatre enfants. Comme Laetitia et Jérôme, elle a voté « non » à la constitution européenne. Elle exprime les mêmes craintes vis-à-vis de la mondialisation. Sa priorité, c’est « la fermeture des frontières pour empêcher les délocalisations mais aussi parce que la France, qui a déjà du mal à donner du travail aux siens, ne peut pas accueillir toute la misère du monde ». Patrick, trente-six ans, avait jusqu’à présent toujours voté à gauche. « Tantôt socialiste, tantôt communiste. » Mais cette fois-ci, l’employé de La Poste a voté à droite car « le discours de Ségolène Royal était trop flou et que, surtout, elle n’avait pas d’autre projet que de critiquer Sarkozy, explique-t-il. La gauche fait trop de social. Elle aide toujours les mêmes. » Marié, père d’un enfant, il gagne, comme son épouse, 1500euros par mois et estime que « la gauche ne fait rien pour les classes moyennes, alors que Nicolas Sarkozy propose des choses concrètes comme, par exemple, favoriser l’accès à la propriété ». Le début du mandat de Nicolas Sarkozy est jugé plutôt positivement. Laetitia, Jérôme, Georgette et Patrick ne sont pas choqués par la croisière du nouveau résident de l’Élysée sur le yacht de l’homme d’affaires Vincent Bolloré. « Il a bien le droit de prendre des vacances », répondent-ils. Les premières gestes du nouveau président recueillent également leur approbation. « L’ouverture du gouvernement à des ministres de gauche comme les rencontres avec les syndicats alors qu’il n’a pas encore pris ses fonctions démontrent qu’il n’est pas “le méchant loup”, l’homme dangereux que la gauche a dépeint », s’avance Patrick. Le statut de numéro 2 de Nicolas Sarkozy des gouvernements de Jean-Pierre Raffarin et de Dominique de Villepin ne leur pose pas plus question. Même si Patrick et Jérôme jugent négatif le bilan des cinq dernières années, ils n’en tiennent pas pour responsable le nouveau président. « C’est Chirac qui décidait et pas lui », justifient-ils. Cette même raison explique aussi, selon eux, que le candidat n’ait pas mis en oeuvre ces cinq dernières années « la politique nouvelle » et « la rupture » dont il s’est fait le chantre tout au long de la campagne. Tous les quatre n’ont pas arrêté leur choix pour les législatives du mois de juin. Laetitia et Patrick pensent néanmoins qu’ils iront voter pour le candidat que présentera l’UMP dans leur circonscription car « il faut donner à Nicolas Sarkozy les moyens de réaliser ses projets ». Jérôme et Georgette sont plus hésitants et pourraient peut-être, au bout du compte, porter leur suffrage sur le maire communiste, Bernard Debreu. « C’est un bon maire. Il est de notre côté », explique Georgette, qui souligne « la qualité de l’action sociale de la municipalité ». Jérôme estime que « la ville est bien gérée » et que « la mairie fait beaucoup pour le développement économique et social ». Il se dit aussi « satisfait des équipements municipaux ». Laetitia et Patrick jugent aussi « positive » l’action de leur maire et affirment que, s’il se représente aux prochaines municipales, ils voteront pour lui. La montée de l’individualisme Dans une salle du comité d’entreprise d’Arcelor-Mitall Mardyck, près de Dunkerque, les militants CGT achèvent l’assemblée générale mensuelle de leur syndicat autour d’un barbecue. Quand on les interroge sur la victoire de Nicolas Sarkozy et plus précisément sur le fait que le candidat UMP a recueilli une majorité de voix dans la ville de Dunkerque et la circonscription détenue par le socialiste Michel Delebarre, les syndicalistes se montrent inquiets du succès rencontré par le « candidat du MEDEF » auprès de leurs collègues de travail. « Je connais des ouvriers qui, dans la boîte, votent CGT, et ont choisi Sarkozy », déplore Dominique. Une contradiction que l’ouvrier explique par « l’incapacité de la gauche à proposer un programme crédible et les changements qu’attendent les salariés, en particulier en matière d’augmentation du pouvoir d’achat ». « Quand la paie n’augmente que faiblement, on se résout à faire des heures supplémentaires, à “travailler plus pour gagner plus”. Il faut bien honorer les crédits de la voiture ou de l’appartement. » Une attitude qui inquiète Philippe, le délégué syndical central. « Travailler plus, c’est permettre au patron d’atteindre ses objectifs de gain de productivité », analyse- t-il. Au bout du compte, « ceux qui font des heures supplémentaires jouent contre l’emploi et l’embauche des jeunes ». Et de rappeler que « la direction du groupe ne veut remplacer qu’un départ en retraite sur trois alors que 1 400 des 4 000 salariés des sites de Dunkerque et de Mardyck mettront fin à leur carrière professionnelle d’ici à 2013 ». « La solidarité de classe est en train de disparaître. Le système pousse ceux qui ont un emploi à en priver ceux qui en recherchent un », constate Dany Wallyn, secrétaire du syndicat. Comme Dominique, il estime que « l’incapacité de la gauche à proposer des solutions politiques collectives et satisfaisantes aux problèmes que rencontrent les salariés, en particulier en termes de pouvoir d’achat, pousse à la recherche de solutions individuelles ». « Cette montée de l’individualisme explique le succès de Sarkozy, y compris parmi des populations qui ne lui sont pas naturellement acquises », avance celui qui est aussi conseiller régional communiste du Nord-Pas-de-Calais. « La gauche n’a pas su combattre l’individualisme et n’a pas su démontrer que s’en sortir seul est une illusion, que les ouvriers n’ont jamais rien gagné sans se rassembler », lance Renaud, syndiqué retraité. « Pour beaucoup, la vie se résume ainsi : après moi le déluge », s’énerve-t-il. Et de lâcher, amer : « Sarkozy a réussi à opposer les pauvres aux pauvres. »

Article paru dans l’édition du 25 mai 2007.

http://humanite.presse.fr/

http://ulrichsavary.gauchepopulaire.fr/



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Nord : pourquoi Sarkozy a mordu sur l’électorat populaire de Pierre-Henri Lab
27 mai 2007 - 21h30

je pense que comme certains ont vu des voitures brulees, cela a ete aussi contre nous.(les jeunes detruisent ce qu´on a mis des annees a economiser) LES GAUCHISTES ONT AUSSI A SE POSER LA QUESTION DE LA VIOLENCE, ou comment combattre la droite le capitalisme etc... comme l´etre humain est egoiste , sarko a bien employe cela, maintenant pour l´achat il aide les plus riches...Prenon un exemple : chez psa , la tv demande a un employe pourquoi il a vote sarko : et la personne parle elle a peu d´argent donc heures supplementaires _ les petites gens ne voient pas qu´il faut avoir plus d´argent par heure , ou la question DE MIEUX PARTAGER ARGENT - TRAVAIL - LE TEMPS (par exemple , avoir une "alloc par adulte" (GRUNDEINKOMMEN allemand) afin de depasser un peu le capitalisme et d´avoir une meilleure securite pour l´avenir et sociale), il faut repenser la gauche en europe , salut j f dieux






Les femmes manifestent contre « le remaniement de la honte » (vidéo)
samedi 11 - 20h52
de : nazairien
1 commentaire
Dans tous les cas TOUS EN GRÈVE ET EN MANIFESTATION LE 17 SEPTEMBRE
samedi 11 - 12h33
de : Laurent Brun
REMANIEMENT:CE QUE VOUS N’ENTENDREZ JAMAIS, en toute démocratie, bien sûr !
samedi 11 - 10h17
de : joclaude
1 commentaire
La Sécurité sociale, l’assurance chômage et les retraites en danger !
samedi 11 - 09h12
1 commentaire
Çà suffit Mme Obono ! Un peu de sérieux !
samedi 11 - 08h17
de : Christian Delarue
2 commentaires
Je ne suis pas aussi blanc que j’en ai l’air...
vendredi 10 - 23h24
de : Christian Delarue
1 commentaire
Un p’tit coup de bourbon : Remaniement !
vendredi 10 - 15h10
de : joclaude
1 commentaire
La Cour des comptes pointe les errements et la gabegie de la filière nucléaire et de ses premiers de cordée
vendredi 10 - 05h47
de : coordi sud est via JYP
Air France : milliards de prêt, milliers de postes en moins, bonus époustouflant pour le PDG
jeudi 9 - 09h00
1 commentaire
Venezuela : Publication de la liste des organisations candidates aux élections législatives
mercredi 8 - 16h32
de : joclaude
Du 8 au 12 juillet 2020 Festival des Canotiers 2020 : le programme
mercredi 8 - 07h26
Conférence de presse de Jean-Luc Mélenchon
mardi 7 - 18h03
2 commentaires
IRAN : Israël joue-t-il avec le feu ?
mardi 7 - 17h47
de : joclaude
AVEC CASTEX çA CARBURE SEC
mardi 7 - 05h25
de : Nemo3637
1 commentaire
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 - 21h35
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Services publics pour appliquer les droits sociaux « opposables »
dimanche 5 - 11h14
de : Christian Delarue (Converg SP)
Remaniement Ministériel:le 1er Ministre n’arrive pas en novice !
samedi 4 - 21h28
de : joclaude
Coronavirus : Superbe analyse d’Ignacio Ramonet
samedi 4 - 16h31
de : joclaude
Stopper le rouleau compresseur mondialiste
samedi 4 - 15h37
de : Claude Janvier
1 commentaire
LA PRÉFECTURE DE PARIS MET DES FAMILLES À LA RUE POUR UN HÔTEL DE LUXE
samedi 4 - 11h54
de : joclaude
Nomination de Castex à Matignon
samedi 4 - 08h15
de : jo.dez
L’indépendantisme catalan à la veille d’une recomposition d’envergure
vendredi 3 - 18h20
de : Antoine (Montpellier)
Remaniement : Emmanuel Macron réinvente la macronie d’avant le Covid-19
vendredi 3 - 15h29
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 - 15h00
de : Roberto Ferrario
4 commentaires
MUNICIPALES : GAUCHE BOBO CONTRE GAUCHE PROLO
vendredi 3 - 11h21
de : joclaude
2 commentaires
SYNDICALISTE - ANTIRACISTE - ANTISEXISTE
vendredi 3 - 07h21
de : DELARUE C. & LE QUEAU S.
La Via Campesina condamne le plan d’annexion colonialiste en Palestine
vendredi 3 - 06h25
de : VIA CAMPESINA
Crise et robotisation : De l’actualité des Grundrisse de Marx !
vendredi 3 - 02h32
de : Lepotier
MON COMMUNISME
jeudi 2 - 21h55
de : Nemo3637
1 commentaire
Soignants : une « grande famille ». Vraiment ?
jeudi 2 - 15h30
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 - 11h38
de : Mickael Wamen
Le creux de la vague - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 1er - 20h54
de : Hdm
QG présente : "« Le capital se radicalise » Mickaël Wamen, Monique Pinçon-Charlot" (video)
mercredi 1er - 17h28
de : Aude Lancelin
4 commentaires
CARNAGE ORGANISÉ CONTRE RÉACTION DÉSORGANISÉE ...
mercredi 1er - 17h06
de : Mickael Wamen
Convention Citoyenne pour le climat soumis au bon vouloir de notre monarque !
mercredi 1er - 12h27
de : joclaude
Courrier à l’adresse de Philippe Martinez SG CGT.
mardi 30 - 22h38
de : Mickael Wamen
IRAK : M.Macron ne nous l’expliquera pas : NOUS SOMMES EN GUERRE !
mardi 30 - 17h51
de : joclaude
« Ségur de la santé » : les soignants maintiennent la pression
mardi 30 - 17h43
André Bouny : « Agent orange, le déni reste total »
mardi 30 - 14h23
de : jean1
Municipales 2020:ABSTENTION – Une « insurrection froide contre toutes les institutions du pays »
lundi 29 - 17h57
de : joclaude
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite