Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Les causes de la défaite de la gauche à la source de la victoire de Sarkozy


de : g chevrier
samedi 26 mai 2007 - 16h13 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 82.9 ko

Le « non » de gauche n’a pas profité aux organisations de la gauche antilibérale lors de cette élection. Le choix laissé aux électeurs de gauche face au danger d’un Le Pen au second tour, argumentant le vote utile de façon outrancière a rabattu, certes, une partie des voix du « Non » de gauche vers Ségolène dès le premier tour, mais bien plus, c’est Sarkozy qui a su capter les voix des « non » de droite et de gauche par un discours faisant retour sur la nation, sur le sentiment d’appartenance des Français à un grand pays dont ils peuvent être fiers.

Il a, à différents égards, remis la nation au devant de la scène et avec elle la République : Il a donné l‘illusion d’un changement de cap de la droite qu’il incarne sur l’Europe, à travers l’idée de l’utiliser pour qu’elle protége la France des effets anarchiques de la mondialisation alors qu’elle est à son service ; Il a joué sur le besoin d’une revalorisation de l’image des Français, de la fierté de l’être, fréquemment malmenée derrière le thème envahissant de la repentance et de la mise en concurrence des mémoires, cheval de Troie du communautarisme ; Il a développé un discours très pragmatique sur le rapport entre nation et immigration, avançant l’idée que la France ne pouvait accueillir toute la misère du monde, une idée qui n’est pas sans fondement largement partagée par les milieux populaires, qu’il a détourné pour justifier cette politique trompeuse de l’immigration choisie ainsi mise totalement au service de l’économie libérale. ; Il a su aussi redonner confiance dans une France capable de maîtriser son destin, pourtant décidé largement à Bruxelles, à l’OMC au G8 ou à la Banque Mondiale, en proposant le retour au « plein emploi ». Autrement dit, en affirmant que ce problème pouvait être résolu au niveau de la France, ce qui est faux en dehors d’une remise en cause de fond du libéralisme, prenant ainsi à contre pied les économistes et politiques de tous bords appointant au système qui ne cessaient de dire depuis des années qu’il fallait en faire le deuil… S’il a coupé l’herbe sous le pied au FN, il a aussi pris le contre-pied de la gauche et spécialement antilibérale, sur des sujets comme l’immigration, véritable problème de société nié par un politiquement correcte de gauche interdisant de le mettre en débat. Pour donner du crédit à son statut de candidat défendant l’idée de la nation et de république, il est allé jusqu’à s’agréer fallacieusement les pensées de Jaurès, sur ce terrain abandonné par l’ex-gauche plurielle et honnie par l’extrême gauche.

Cette orientation, ces choix de campagne du candidat Sarkozy, n’ont pas été fait au hasard mais se sont appuyés sur une situation où le courant antilibéral et altermondialiste, le mieux à même en principe à lui porter les coups les plus dures et à rassembler potentiellement ceux du « non » de gauche, ne voyaient que dans l’internationalisme une solution aux problèmes, selon l’idée que les résistances ne seraient plus nationales mais le fait de résistances de minorités diverses, ethniques, culturelles, religieuses, remplaçant la solidarité des peuples dans le cadre de la lutte des classes par un mouvement social sans frontières et segmenté. Une conception reléguant l’idée de nation au sentiment nauséabond du nationalisme et encourageant ces minorités à réclamer dans le désordre de l’histoire des comptes, entre autres, aux Français et à la république d’aujourd’hui n’ayant aucune responsabilité sur des méfaits, tels l’esclavage et le colonialisme, dont des rois, des Empereurs et des majorités politiques au service de l’impérialisme français, en d’autres temps, se sont rendus coupables.

Une attitude de mise en procès de la France et des Français, justifiant entre autres, à l’aune des bons sentiments, de mettre au centre des revendications de cette gauche antilibérale la régularisation de tous les sans-papiers, le fait de les reloger en priorité (rappelons-nous l’affaire du squat de Cachan), que la société française leur fasse toute leur place y compris avec le droit de vote à toutes les élections (de la LCR au PCF), avec en toile de fond finalement la libre installation des immigrés en France. Un victimage justifiant l’oubli des millions de personnes qui vivent en France de façon régulière, Français ou pas, et pour qui on ne se mobilise guère avec le même enthousiasme sur des grandes questions économiques et sociales, en dehors des discours médiatiques. Cet internationalisme s’appuyant sur les minorités et croyant par-là contrer le libéralisme, se voyait ainsi appliqué en France, opposant certaines fractions de la population les unes aux autres au nom des revendications identitaires, culturelles et religieuses, divisant le peuple, sa capacité à réagir. Tout ceci participait de l’oubli que c’est toujours lorsqu’il a su s’unir que le peuple a pu arracher de grands acquis sociaux, ainsi que peser, entre autres, en faveur des indépendances contre le colonialisme. Tout ce qui a pu être conquis pour le grand nombre l’a été au nom de toute la nation, ce qui a contribué à la forger comme république laïque et sociale unique en son genre, accueillante, pouvant bénéficier à tous ceux qui y viennent dans des conditions propres à ce qu’ils puissent y vivre.

C’était aussi, en reléguant la nation, reléguer ainsi le fruit de l’histoire d’un peuple courageux et rendre litigieux tout sentiment se rapportant à son appartenance. Sarkozy a su s’emparer de cela pour mettre en lieu et place de cette culpabilité du peuple cultivée par cette frange de la gauche, la fierté d’être français, y compris pour ce que cela signifiait tout particulièrement pour ceux du « non » de gauche, pour ceux qui se sentaient les héritiers de cette nation là et qu’ils avaient défendu à travers leur « non ». Toute la gauche antilibérale a été de ce point de vue hors jeu et aveugle, hors de toute analyse sérieuse des enjeux, enfermée dans une vision uniquement sociale et humanitaire des problèmes et incapable par là même de les porter au niveau des réponses d’un projet politique cohérent et responsable. Elle n’a pas su ou pas voulu, dépasser un sentimentalisme bon teint qui donne peut-être bonne conscience à certains mais ne résout rien, bien au contraire, en alimentant une confusion qui sert l’adversaire. Le pire dans tout cela, c’est que le capitalisme mondialisé, sans frontière et sans nationalité, faiseur de l’empire de « l’argent-roi », rêve justement d’un monde segmenté en minorités annihilant toute résistance des peuples par cette division, favorisant l’effacement des nations qui seules sont capables à l’échelle nécessaire de jouer un rôle de contrepouvoirs dans ce contexte, telles qu’elles le font en Amérique latine en s’unissant en ce moment même pour y faire face. Précisément, c’est cette division en minorité, en communautés, qui marque la société américaine, qui a permis au conservatisme américain de ne rencontrer qu’une faible résistance à sa politique, et aucun mouvement social à l’échelle même d’un seul de ses Etats contre son ultra-libéralisme depuis des décennies.



Imprimer cet article





Les femmes manifestent contre « le remaniement de la honte » (vidéo)
samedi 11 - 20h52
de : nazairien
1 commentaire
Dans tous les cas TOUS EN GRÈVE ET EN MANIFESTATION LE 17 SEPTEMBRE
samedi 11 - 12h33
de : Laurent Brun
REMANIEMENT:CE QUE VOUS N’ENTENDREZ JAMAIS, en toute démocratie, bien sûr !
samedi 11 - 10h17
de : joclaude
1 commentaire
La Sécurité sociale, l’assurance chômage et les retraites en danger !
samedi 11 - 09h12
1 commentaire
Çà suffit Mme Obono ! Un peu de sérieux !
samedi 11 - 08h17
de : Christian Delarue
2 commentaires
Je ne suis pas aussi blanc que j’en ai l’air...
vendredi 10 - 23h24
de : Christian Delarue
1 commentaire
Un p’tit coup de bourbon : Remaniement !
vendredi 10 - 15h10
de : joclaude
1 commentaire
La Cour des comptes pointe les errements et la gabegie de la filière nucléaire et de ses premiers de cordée
vendredi 10 - 05h47
de : coordi sud est via JYP
Air France : milliards de prêt, milliers de postes en moins, bonus époustouflant pour le PDG
jeudi 9 - 09h00
1 commentaire
Venezuela : Publication de la liste des organisations candidates aux élections législatives
mercredi 8 - 16h32
de : joclaude
Du 8 au 12 juillet 2020 Festival des Canotiers 2020 : le programme
mercredi 8 - 07h26
Conférence de presse de Jean-Luc Mélenchon
mardi 7 - 18h03
2 commentaires
IRAN : Israël joue-t-il avec le feu ?
mardi 7 - 17h47
de : joclaude
AVEC CASTEX çA CARBURE SEC
mardi 7 - 05h25
de : Nemo3637
1 commentaire
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 - 21h35
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Services publics pour appliquer les droits sociaux « opposables »
dimanche 5 - 11h14
de : Christian Delarue (Converg SP)
Remaniement Ministériel:le 1er Ministre n’arrive pas en novice !
samedi 4 - 21h28
de : joclaude
Coronavirus : Superbe analyse d’Ignacio Ramonet
samedi 4 - 16h31
de : joclaude
Stopper le rouleau compresseur mondialiste
samedi 4 - 15h37
de : Claude Janvier
1 commentaire
LA PRÉFECTURE DE PARIS MET DES FAMILLES À LA RUE POUR UN HÔTEL DE LUXE
samedi 4 - 11h54
de : joclaude
Nomination de Castex à Matignon
samedi 4 - 08h15
de : jo.dez
L’indépendantisme catalan à la veille d’une recomposition d’envergure
vendredi 3 - 18h20
de : Antoine (Montpellier)
Remaniement : Emmanuel Macron réinvente la macronie d’avant le Covid-19
vendredi 3 - 15h29
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 - 15h00
de : Roberto Ferrario
4 commentaires
MUNICIPALES : GAUCHE BOBO CONTRE GAUCHE PROLO
vendredi 3 - 11h21
de : joclaude
2 commentaires
SYNDICALISTE - ANTIRACISTE - ANTISEXISTE
vendredi 3 - 07h21
de : DELARUE C. & LE QUEAU S.
La Via Campesina condamne le plan d’annexion colonialiste en Palestine
vendredi 3 - 06h25
de : VIA CAMPESINA
Crise et robotisation : De l’actualité des Grundrisse de Marx !
vendredi 3 - 02h32
de : Lepotier
MON COMMUNISME
jeudi 2 - 21h55
de : Nemo3637
1 commentaire
Soignants : une « grande famille ». Vraiment ?
jeudi 2 - 15h30
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 - 11h38
de : Mickael Wamen
Le creux de la vague - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 1er - 20h54
de : Hdm
QG présente : "« Le capital se radicalise » Mickaël Wamen, Monique Pinçon-Charlot" (video)
mercredi 1er - 17h28
de : Aude Lancelin
4 commentaires
CARNAGE ORGANISÉ CONTRE RÉACTION DÉSORGANISÉE ...
mercredi 1er - 17h06
de : Mickael Wamen
Convention Citoyenne pour le climat soumis au bon vouloir de notre monarque !
mercredi 1er - 12h27
de : joclaude
Courrier à l’adresse de Philippe Martinez SG CGT.
mardi 30 - 22h38
de : Mickael Wamen
IRAK : M.Macron ne nous l’expliquera pas : NOUS SOMMES EN GUERRE !
mardi 30 - 17h51
de : joclaude
« Ségur de la santé » : les soignants maintiennent la pression
mardi 30 - 17h43
André Bouny : « Agent orange, le déni reste total »
mardi 30 - 14h23
de : jean1
Municipales 2020:ABSTENTION – Une « insurrection froide contre toutes les institutions du pays »
lundi 29 - 17h57
de : joclaude
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite