Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Royal : les raisons de la défaite


de : Contre Info
lundi 7 mai 2007 - 17h22 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires

La déception ressentie par la gauche est à la hauteur des espoirs nés durant cette campagne. Au delà des jugements péremptoires sur une France qui aurait basculé à droite, ou de la tentation de trouver un bouc émissaire dans la candidate qui a échoué dans sa tâche, l’observation des résultats permet de comprendre où la gauche a échoué.

JPEG - 17.7 ko

Dès 20 heures hier, les règlements de compte ont commencé. Trop à droite pour certains, pas assez à gauche pour d’autre, manquant de propositions concrètes pour beaucoup, l’échec de la candidate socialiste est l’occasion pour tous d’entonner le « je vous l’avais bien dit » des déçus de tous bords.

Si la déception est grande, faut-il pour autant céder à la tentation simpliste de conclure à un basculement historique de la France vers la droite ?

De fait, la réalité est toujours plus complexe que les conclusions amères et trop rapides, auxquelles ont peut être tenté de se laisser aller au lendemain de la défaite.

L’ampleur de la défaite

Le score de Ségolène Royal n’est pas bon, certes, mais il s’inscrit dans la fourchette des précédents scrutins présidentiels, et est supérieur à celui obtenu par Chirac contre Mitterrand II en 1988.

10 mai 1981
 Mitterrand 51,76 / Giscard 48,24
 abstention 14,15

8 mai 1988
 Mitterrand 54,02 / Chirac 45,98
 abstention 15,93

7 mai 1995
 Chirac 52,64 / Jospin 47,36
 abstention 20,34

Une France à droite ?

La ventilation du vote par statut professionnel montre que la gauche, si elle est loin d’avoir retrouvé l’entière confiance des classes populaires, y reste majoritaire, même si c’est d’une courte tête.

Le vote Sarkozy / Royal par catégorie socio-professionnelle
 Agriculteurs 67% / 33%
 Artisans Commerçants 82% /18%
 Professions libérales, Cadres Sup 52% / 48%
 Professions intermédiaires 49% / 51%
 Employés 49% / 51%
 Ouvriers 46% / 54%

Si la droite est sans surprise majoritaire ches les artisans et commerçants, libéraux et cadres supérieurs, elle n’a pas réussi à convaincre les couches populaires, contrairement à ce qu’elle proclame.

Par contre, en observant la ventilation par statut d’emploi, on constate un déficit significatif chez les salariés du privé.

Le vote Sarkozy / Royal par statut
 Salarié du privé 53% / 47%
 Salarié du public 43% /57%
 Travailleurs indépendants 77% / 23%
 Chomeurs 42% /58%
 Retraités 65% / 35%

Si l’on observe, comme on pouvait s’y attendre, que les travailleurs indépendants ont été largements séduits par les promesses d’allègement d’impôts de Sarkozy, la sous représentation du vote Royal chez les retraités confirme la réalité pointée dans un précédent article [1] qui avait alerté sur les chiffres impressionnant que recueillait le vote Sarkozy chez les séniors.

La démographie vieillissante de la France transforme la réalité sociologique du pays, et la gauche visiblement n’a pas pris la mesure de ce phénomène. A titre d’exemple, lors du face à face Royal Sarkozy, aucune mesure spécifique en faveur des retraités n’a été évoquée par la candidate de gauche en direction des 1O millions d’électeurs agés de 65 ans et plus qui représentent potentiellement près du quart de l’électorat.

La ventilation des votes par tranche d’âge confirme cette tendance :

Le vote Sarkozy / Royal par tranche d’âge
 18 à 24 ans 42% / 58%
 25 à 34 ans 57% / 43%
 35 à 44 ans 50% / 50%
 45 à 59 ans 45% / 55%
 60 à 69 ans 61% / 39%
 70 et plus 68% / 32%

Mais elle fait aussi apparaitre un « trou » significatif chez les jeunes actifs, qui pose une vraie question. Les appels à « libérer le travail » ont visiblement rencontré un fort écho dans une tranche d’âge qui éprouve aujourd’hui les plus grandes difficultés pour s’insérer dans la vie professionnelle.

Une bonne candidature ?

Les critiques sont nombreuses au lendemain de la défaite, et chacun estime connaitre « la » bonne raison expliquant l’échec.

Pour les uns, c’est le programme, manquant de mesures concrètes facilement identifiables, ou accusé d’être trop ou pas assez à gauche, selon les familles politiques.

Pour les autres c’est la candidate, qui n’a pas su convaincre, pour les troisièmes c’est la campagne, démarrée trop tardivement et qui a peiné à monter en régime, pénalisée par l’absence de relais et la solitude - voulue ou subie , les avis divergent là dessus - de la candidate.

Et pour beaucoup, la misogynie du corps électoral expliquerait, elle aussi, le résultat.

Il ne nous appartient pas de démêler la part de ces facteurs, aussi nous considérons ici une candidature, c’est à dire l’ensemble formé par la candidate, le programme et la campagne.

L’adhésion à la candidature

Le verdict est mauvais, fort mauvais. interrogés sur leurs motivations de vote, seuls 13 points séparent les électeurs de Royal qui ont choisi de voter pour elle par envie de la voir devenir présidente de ceux qui l’on fait pour faire barrage à Sarkozy, alors que ce nombre atteint presque 60% chez les électeurs de Sarkozy.

Motivation du vote Sarkozy
 Vous aviez envie qu’il soit président 77%
 Pour s’opposer à Royal 18%

Motivation du vote Royal
 Vous aviez envie qu’elle soit présidente 55%
 Pour s’opposer à Sarkozy 42%

Le constat est clair. Le vote Royal est un vote par défaut, alors que le vote Sarkozy est un vote d’adhésion. La candidature n’a pas convaincu, et l’enthousiasme manifesté à Charlety ne doit pas masquer cette réalité.

La capacité à rassembler son camp

Avant d’aller mordre sur l’électorat du centre, une bonne candidature est celle qui fait le plein des électeurs de sa famille politique. Là aussi, les résultat de la candidature Ségolène Royal sont médiocres.

Parmi les électeurs qui avaient apporté leur voix à « la gauche de la gauche » au premier tour, seuls 72% ont apporté leur voix à Ségolène Royal au second, 15% ayant préféré s’abstenir.

Les partisans d’Olivier Besancenot ont été encore plus réticents, puisqu’ils n’ont été que 69% à lui accorder leur confiance, et 20% à se réfugier dans l’abstention.

Cependant, la responsabilité de ces mauvais reports ne peut être seulement attribuée à la candidate. L’absence de vision unitaire du camp progressiste, fréquente chez les partisans de l’extrême gauche, ne prédispose pas ses électeurs à apporter leur soutien à un gouvernement de gauche.

Mais les résulats de la candidate ne sont pas non plus satisfaisant chez les électeurs qui s’identifient aux partis de la gauche de gouvernement. Elle n’a rassemblé que 90% des votants se déclarant proche du PS et 88% de ceux qui sont proches du PC.

A titre de comparaison, Nicolas Sarkozy a obtenu 98% des électeurs se déclarant proche de l’UMP.

De la même manière, elle n’a obtenu que 94% des voix chez les personnes se déclarant à gauche, et 87% de ceux qui s’affirment plutôt à gauche.

Là encore, Nicolas Sarkozy fait mieux, en rassemblant 97% des électeurs se déclarant à droite et 93% de ceux qui se disent plutôt à droite.

Enfin, 5% des électeurs se revendiquant de la droite ont voté Royal, alors qu’ils sont 9% de la famille de gauche à avoir apporté leur vote à Nicolas Sarkozy. Cette différence de 4 points dans le nombre de transfuges est un nouvel indice de l’échec de la candidate socialiste à mobiliser son camp derrière elle.

Le ratage de l’ouverture au centre

Dernier élément d’appreciation, la capacité à morde sur l’électorat du centre. Là aussi c’est l’échec, et l’offensive de charme en direction du centre n’a pas porté ses fruits.

40% des électeurs de Bayrou ont voté Sarkozy, 38% pour Royal et 15% se sont abstenus.

Une bonne gauche, une mauvaise candidature

Loin d’avoir uniformément basculé à droite et adopté les thèses ultra libérale de son candidat, une bonne part de l’électorat reste fidèle à la tradition progressiste profondément ancrée en France.

Si l’échec chez les 25/34 ans, et la déroute chez les séniors devront être analysés, compris, il ne doivent pas faire oublier toutes les catégories dans lesquelles les idéaux de la gauche gardent toute leur vigueur.

Les bons résultats du vote Royal dans la jeunesse, chez les étudiants, chez les actifs de 35 à 59 ans, chez les ouvriers, les employés, les professions intermédiaires, montrent qu’un socle fort a résisté aux sirènes sarkoziennes.

Mais ce constat de la bonne résistance de la gauche ne peut faire l’économie de cette autre réalité.

C’est bien la candidature, ce tryptique programme, candidat, campagne, qui n’a pas fonctionné, n’a pas convaincu, n’a pas su emporter l’adhésion.

Ce n’est pas la gauche qui a été sévèrement battue. C’est sa candidature.

Source Contre Info



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Royal : les raisons de la défaite
7 mai 2007 - 21h32

Ne ratons pas les législatives,sinon nous entrerions dans une manarchie absolue insupportable.



Royal : les raisons de la défaite
8 mai 2007 - 02h38

c’est très anti-ségo votre site, ainsi que votre article... manque d’objectivité peut-être....



Royal : les raisons de la défaite
8 mai 2007 - 18h01 - Posté par

sa personnalité empreintée de religiosité, son agressivité, sa vanité hautaine et son débat nul par rapport à celui de l’excellent orateur convaincant qu’est Nicolas Sarkozy font qu’elle a perdu la finale. Je pense que Dominique strauss-kahn aurait été un meilleur candidat, il y a eu erreur de casting chez les socialistes.


Royal : les raisons de la défaite
11 mai 2007 - 18h07

Segolene Royal a été une candidate formidable qui a essayé justement d’assembler et de satisfaire cette grande gauche divisée alors que la droite sarkozyste est rassemblée.
Bien sur que la gauche existe mais ces différents partis anti-libéraux peuvent eux aussi semer le trouble. Le geste de Segolene envers les centristes était nécessaire pour réunir un ensemble de votes. Alors que Besancenot, Arlette, Bové ont fait appel au vote en faveur de Segolene beaucoup se sont abstenus profitant à Sarko bien évidemment. La france est devenue egoiste et l’élection démocratique en est bien la preuve malheureusement . Sarko lui aréussi à se faire élire par des militants FN pour le pire de la république bouffée par les clichés et le profit.

La gauche réveillez vous car nous sombrons dans la droite la plus extreme. votez aux législatives

une sympathisante de segolene royal






Les femmes manifestent contre « le remaniement de la honte » (vidéo)
samedi 11 - 20h52
de : nazairien
1 commentaire
Dans tous les cas TOUS EN GRÈVE ET EN MANIFESTATION LE 17 SEPTEMBRE
samedi 11 - 12h33
de : Laurent Brun
REMANIEMENT:CE QUE VOUS N’ENTENDREZ JAMAIS, en toute démocratie, bien sûr !
samedi 11 - 10h17
de : joclaude
1 commentaire
La Sécurité sociale, l’assurance chômage et les retraites en danger !
samedi 11 - 09h12
1 commentaire
Çà suffit Mme Obono ! Un peu de sérieux !
samedi 11 - 08h17
de : Christian Delarue
2 commentaires
Je ne suis pas aussi blanc que j’en ai l’air...
vendredi 10 - 23h24
de : Christian Delarue
1 commentaire
Un p’tit coup de bourbon : Remaniement !
vendredi 10 - 15h10
de : joclaude
1 commentaire
La Cour des comptes pointe les errements et la gabegie de la filière nucléaire et de ses premiers de cordée
vendredi 10 - 05h47
de : coordi sud est via JYP
Air France : milliards de prêt, milliers de postes en moins, bonus époustouflant pour le PDG
jeudi 9 - 09h00
1 commentaire
Venezuela : Publication de la liste des organisations candidates aux élections législatives
mercredi 8 - 16h32
de : joclaude
Du 8 au 12 juillet 2020 Festival des Canotiers 2020 : le programme
mercredi 8 - 07h26
Conférence de presse de Jean-Luc Mélenchon
mardi 7 - 18h03
2 commentaires
IRAN : Israël joue-t-il avec le feu ?
mardi 7 - 17h47
de : joclaude
AVEC CASTEX çA CARBURE SEC
mardi 7 - 05h25
de : Nemo3637
1 commentaire
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 - 21h35
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Services publics pour appliquer les droits sociaux « opposables »
dimanche 5 - 11h14
de : Christian Delarue (Converg SP)
Remaniement Ministériel:le 1er Ministre n’arrive pas en novice !
samedi 4 - 21h28
de : joclaude
Coronavirus : Superbe analyse d’Ignacio Ramonet
samedi 4 - 16h31
de : joclaude
Stopper le rouleau compresseur mondialiste
samedi 4 - 15h37
de : Claude Janvier
1 commentaire
LA PRÉFECTURE DE PARIS MET DES FAMILLES À LA RUE POUR UN HÔTEL DE LUXE
samedi 4 - 11h54
de : joclaude
Nomination de Castex à Matignon
samedi 4 - 08h15
de : jo.dez
L’indépendantisme catalan à la veille d’une recomposition d’envergure
vendredi 3 - 18h20
de : Antoine (Montpellier)
Remaniement : Emmanuel Macron réinvente la macronie d’avant le Covid-19
vendredi 3 - 15h29
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 - 15h00
de : Roberto Ferrario
4 commentaires
MUNICIPALES : GAUCHE BOBO CONTRE GAUCHE PROLO
vendredi 3 - 11h21
de : joclaude
2 commentaires
SYNDICALISTE - ANTIRACISTE - ANTISEXISTE
vendredi 3 - 07h21
de : DELARUE C. & LE QUEAU S.
La Via Campesina condamne le plan d’annexion colonialiste en Palestine
vendredi 3 - 06h25
de : VIA CAMPESINA
Crise et robotisation : De l’actualité des Grundrisse de Marx !
vendredi 3 - 02h32
de : Lepotier
MON COMMUNISME
jeudi 2 - 21h55
de : Nemo3637
1 commentaire
Soignants : une « grande famille ». Vraiment ?
jeudi 2 - 15h30
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 - 11h38
de : Mickael Wamen
Le creux de la vague - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 1er - 20h54
de : Hdm
QG présente : "« Le capital se radicalise » Mickaël Wamen, Monique Pinçon-Charlot" (video)
mercredi 1er - 17h28
de : Aude Lancelin
4 commentaires
CARNAGE ORGANISÉ CONTRE RÉACTION DÉSORGANISÉE ...
mercredi 1er - 17h06
de : Mickael Wamen
Convention Citoyenne pour le climat soumis au bon vouloir de notre monarque !
mercredi 1er - 12h27
de : joclaude
Courrier à l’adresse de Philippe Martinez SG CGT.
mardi 30 - 22h38
de : Mickael Wamen
IRAK : M.Macron ne nous l’expliquera pas : NOUS SOMMES EN GUERRE !
mardi 30 - 17h51
de : joclaude
« Ségur de la santé » : les soignants maintiennent la pression
mardi 30 - 17h43
André Bouny : « Agent orange, le déni reste total »
mardi 30 - 14h23
de : jean1
Municipales 2020:ABSTENTION – Une « insurrection froide contre toutes les institutions du pays »
lundi 29 - 17h57
de : joclaude
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite