Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Fin des prospectus : les c…, ça ose décidément tout !


de : Michel B.
mardi 28 juillet 2020 - 11h10 - Signaler aux modérateurs
5 commentaires

Nouvelle lubie en date de l’écolo-bobo parisien : haro sur les prospectus ! C’est inesthétique, polluant et tellement… province, ou pire, banlieue ! Oui, mais non. Une fois de plus, l’écologie punitive à bon compte tape sur la France qui se lève tôt avec une belle pétition de principes à cent lieues de la réalité quotidienne de nombreux français. Le prospectus, c’est l’un des derniers outils du pouvoir d’achat populaire, un de ceux qui résistent encore au matraquage de la bien-pensance écologiste ; c’est un de ces petits trucs quotidiens de la France qui roule en diesel Crit’Air 4, avant tout parce qu’elle n’a pas le choix, elle !

Les prospectus publicitaires distribués en boîtes aux lettres sont dans le collimateur des écologistes, déguisés désormais en « citoyens tirés au sort ». Mais ça sentait déjà le roussi ! Un premier rapport intitulé « Publicité et transition écologique », a permis de tâter le terrain début juin. Pas ou peu de réactions. La fameuse « Convention citoyenne pour le climat » a ensuite enfoncé le clou dans son rapport, avec moults diversions à la clé, dont les fameux et ubuesques 110km/h sur autoroutes. Au milieu du fatras de mesurettes, le sort des prospectus est expédié en deux lignes, avec un arrêt de mort en bonne et due forme, signé au 1er janvier 2021. Fermez le ban.

Mais puisqu’on est lancé, et qu’on ne sait pas, au fond, si le rapport de la convention ne va pas finir en bas de la pile, un projet de loi est déposé le 10 juillet par les 17 députés du groupe Ecologie, Démocratie, Solidarité (EDS). Objectif affiché de la proposition de loi : « faire de la publicité un levier au service de la transition écologique et de la sobriété » et « réduire les incitations à la surconsommation ». Belle formule, mais concrètement, au milieu de ce fourbis, expédié en deux lignes, le prospectus est encore sur la sellette : il s’agirait de passer de la logique du « Stop pub », actuellement en vigueur et dont personne, pourtant, ne conteste l’efficacité, à une logique du « Oui pub », où la publicité papier serait interdite, sauf dans les cas où un autocollant autorisant cette distribution est apposé sur la boîte aux lettres. Un nouveau « marquage au front » de la misère à arborer pour les plus démunis d’entre-nous, après celui apposé sur nos véhicules ? Autant dire qu’avant que l’autocollant n’entre dans les mœurs, le prospectus aura largement le temps de mourir tranquille. Et avec lui ?

Salaud de pauvres

Le prospectus, ça pèse dans l’économie, au sens propre comme au sens figuré. C’est 800 000 tonnes de papier, pour une large part provenant de la filière du recyclage, à laquelle il contribue ensuite largement d’ailleurs. Réduire les déchets et préserver les ressources, l’objectif poursuivi est louable, et la filière doit poursuivre ses efforts. Dont acte. Mais on met sous le tapis un détail essentiel : pour un grand nombre de petites gens, ces imprimés publicitaires sont synonymes de promotions et de bonnes affaires, et représentent un outil précieux pour préserver leur maigre pouvoir d’achat.

Et ils sont nombreux ceux qui tirent dur à la fin du mois. Les chiffres ne sont pas durs à trouver : selon un sondage Ipsos d’avril 2019, près de six Français sur dix (58 %) réalisent en effet leurs achats en comptant à 10 € près. Et près d’un sur huit (14 %) calcule même à l’euro près. C’est ça la réalité des Français. La promotion arrive en tête des critères de choix en magasin (à 86 %) et quatre Français sur dix reconnaissent être « très influencés » par les promotions. Et comment sont-ils informés des promotions, ces gens-là ? Par leur IPhone ou leur IPad dernière génération ?

Contrairement aux idées reçues, ancrées en particulier chez les Parisiens dont les boîtes aux lettres sont difficiles d’accès, qui ne prennent pas leur voiture pour aller faire leurs courses et qui sont moins à la recherche des promos proposées par les différents magasins environnants, les prospectus sont appréciés par une majorité de Français. Alimentation, mode, beauté ou bricolage, les consommateurs français lisent même en moyenne sept imprimés publicitaires par semaine.

Pour optimiser son pouvoir d’achat, il s’agit en effet de consommer malin. Et l’imprimé publicitaire, souvent couplé à des coupons de réduction, est, pour beaucoup de Français, un allié indispensable pour réduire ses dépenses du quotidien. Chaque semaine, les prospectus permettent au commerce de proximité de dévoiler ses nouvelles offres… Et aux consommateurs de comparer les promotions et de bénéficier ainsi de bonnes affaires. Pour une majorité de ménages, notamment parmi les plus modestes, il s’agit donc d’un outil précieux pour gérer au mieux son budget. Mieux, il s’agit parfois du seul outil à leur disposition pour se faire.

Ces petits boulots si loin de la « start-up nation »

Pour de nombreuses personnes isolées, qui ne reçoivent que peu de courrier dans leur boîte aux lettres, les imprimés publicitaires constituent également un vecteur de lien social, un lien direct avec la vie de leur territoire. Ils constituent également le moyen de communication le plus accessible et le plus efficace pour les artisans et les petits commerçants locaux, dont les ressources ne leur permettent évidemment pas de s’offrir des spots radio ou télé ou même de sites web pour se faire connaitre. Le prospectus, c’est aussi la pub du petit commerce, celui qui ne peut pas s’offrir de campagnes Facebook, et qui n’a pas de « community manager » pour twitter à destination des « followers ». Bref, le prospectus c’est aussi le média de ceux qui se lèvent tôt et bossent de leurs mains.

Enfin, les prospectus, ce sont aussi des emplois, et beaucoup. Un métier difficile, souvent exercé à temps partiel, mais qui ne requiert ni diplôme, ni qualification, et peut être exercé à proximité du domicile. Ces emplois constituent ainsi une source de revenus indispensable pour de nombreuses personnes, en particulier des retraités, des mères isolées ou des étudiants, qui en ont besoin pour vivre décemment. Ce ne sont peut-être pas les jobs rêvés de la « start-up nation » promise par nos élites, mais ils permettent aussi de remettre sur le chemin du boulot des personnes éloignées de l’emploi. Autant dire qu’avec sa fin programmée, on se prépare à un sacré plan social au profit des GAFA !

En ignorant toutes ces réalités économiques et sociales très éloignées du microcosme parisien, la volonté de tuer le prospectus ressemble surtout à un mépris total pour la situation de nombreux Français de banlieue et de province. Loin des enjeux stratégiques de la transition énergétique, comme la rénovation thermique des bâtiments ou l’évolution vers des transports plus propres, cette « mesurette » s’avère totalement déconnectée de la vie quotidienne des Français et de leurs préoccupations de pouvoir d’achat. Un bel exemple d’écologie irresponsable et dogmatique, dont les mêmes feront les frais, une fois de plus !



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Fin des prospectus : les c…, ça ose décidément tout !
28 juillet 2020 - 18h57 - Posté par Raymond H

Depuis leurs dernières "victoires" aux élections municipales, les écolos ne se sentent plus. Ils nous la jouent père-la-morale antipopulaire ; ils nous la jouent psychorigides loin des réalités des terrains de banlieues et des campagnes populaires.
Ils nous e.......
Sans compter qu’ils jouent les Zorro tous azimuts sur tous les problèmes sociétaux (lèche aux indigéno-communautaristes, "cancel culture" importée directement des EUA, ...). Ils préparent 2022. Mais à force d’e...... le monde, comme Icare, ils vont se brûler les ailes et chuter de haut ; de très haut.



les c…, ça ose décidément tout ! et surtout le publicitaire qui a rédigé ce papier.
29 juillet 2020 - 06h53 - Posté par André

les c…, ça ose décidément tout ! et surtout le publicitaire qui a rédigé ce papier.

Qui les paye ces prospectus publicitaires ?
Ceux qui les lisent et vont acheter des produits qu’ils croient moins cher.
En réalité, les promotions sont un racket des fournisseurs, qui doivent augmenter leurs prix le reste de l’année afin de compenser.
Impossible de comparer les prix entre enseignes, donc.

« Consommer malin »  , rien que l’utilisation de ces mots trahit le laïus de celui qui a fait une de ces soit disant « école de commerce ».

Recyclage : Economisons le !
C’est merveilleux de payer l’impression ces prospectus, afin de les mettre à la poubelle.
Combien ça coûte ?
Qui paye ?
Tout le monde, dont celles et ceux pour qui la fin du mois commence le 1er du mois, même si elles/ils ne veulent pas de pub.

Le petit commerce : Il ne distribue pas de prospectus.
Qu’est ce que c’est que cet argument ?

Lecture pour les personnes âgées ?
C’est plutôt fait pour abrutir la publicité, son principe de base.

Ceci dit, pas d’inquiétudes, les vert (de gris, kaki, caca d’oie . . .) ont fait voter une loi, qui ne sera jamais appliquée, ça occupe.

Inquiétant ce qui se publie parfois sur Bellacio.

Nota Benne : Installez un bloqueur de publicité sur votre ordinateur, il surfera beaucoup plus vite. Moi je suis trés content de Adblock, c’est gratuit.



Fin des prospectus : les c…, ça ose décidément tout !
29 juillet 2020 - 08h46 - Posté par Camille

Le prospectus publicitaire c’est l’essence même du systême capitaliste :
 construction de vraies-fausses promotions (en partant du prix net et en inventant le taux de remise)
 incitation à la consommation non essentielle et pire hors respect de la saisonnalité
 mise en exergue de la création de nouveaux produits pour le toujours plus de chiffre
 et, le plus grave, artificialiser la si vénérée "loi du marché" en imposant des limites dans le temps et/ou la quantité de marchandises disponibles concernées par la "promotion".

Sur le plan du "boulot", cela commence par le forestier chargé de gérer la ressource en Betula papyrifera, passe par l’ouvrier en usine de cellulose, continue par l’infographiste et le photographe, puis viennent l’imprimeur et le logisticien et seulement en final le "un p’tit boulot sinon rien" (reportage de Là-Bas-Si-J’y-suis).

Le papier recyclé ? Vendu à minima le double du prix du papier "frais". Normal puisque le taux de profit doit être le même avec une industrie plus "chimique" ...désencrage, particules polluantes...

Tout ceci n’a rien à voir avec l’écologie politique, c’est juste le système qui nous emmène droit dans le mur : soit tu arrives à t’extraire de cette machine infernale avant le choc fatal, soit tu fais changer de cap au système pour un horizon plus serein pour l’espèce humaine.



Fin des prospectus : les c…, ça ose décidément tout !
29 juillet 2020 - 17h21 - Posté par Eric Sherner

Je suis d’accord. Comment surfer sur la pauvreté qui crée l’attraction des promotions pour refiler de la propagande capitaliste. C’est "l’opium du peuple" ; c’est à la fois le mal et la solution au mal.


Fin des prospectus : les c…, ça ose décidément tout !
1er août 2020 - 20h57 - Posté par Mots à maux

On a bien eu la loi contre l’affichage sauvage (je crois en 1979) et l’affichage "sauvage" était utilisé par bien des associations.
Les "écopolitiques" aujourd’hui s’attaquent aux prospectus, et derrière ce sont encore les tracts associatifs ou syndicaux qui vont insidieusement être visés, c’est de plus en plus des atteintes à la liberté d’expression (l’affiche, le tract sont de ces moyens).
Aujourd’hui cette forme de " militantisme vert" est loin d’être anti productiviste...
Pour eux le "velib" c’est la liberté ?...NON, pour moi la liberté c’est d’avoir son propre vélo (même pliable si pas de place) c’est de ne pas rentrer dans un système où il y a derrière des profiteurs... la voiture électrique en location c’est le même principe, et ils osent parler d’écologie ?
Et, ils vont s’attaquer aux déperditions de chaleur dans les maisons ?...enfin tout ce qui peut rapporter de l’argent à de grosses sociétés, sans même se préoccuper si les familles ont assez d’argent pour se chauffer l’hiver...sans même prendre en compte que notre pays est en faillite et que les préoccupations vertes seront bientôt dans le rouge...
Il est vrai que chez ces gens là, on ne compte pas...au sens propre comme au figuré...






Appel à soutien aujourd’hui place Sainte-Marthe !
mardi 29 - 19h00
de : jean1
En macronie on est en guerre, la mobilisation ne suit pas pour la cause Humaine ?
mardi 29 - 13h56
de : joclaude
1 commentaire
PRIX NOBEL POUR LA PAIX : La candidature de Cuba enregistrée !
lundi 28 - 22h53
de : joclaude
COVID19 : video avec le Professeur TOUSSAINT
lundi 28 - 22h42
de : joclaude
Quand l’Etat espagnol se retourne contre…le gouvernement !
lundi 28 - 18h56
de : Antoine (Montpellier)
Rage et désespoir au rassemblement en hommage à Doona à Montpellier
lundi 28 - 17h49
1 commentaire
L’autre « police des moeurs »
lundi 28 - 13h20
de : Christian Delarue
1 commentaire
Bielorussie : réponse pertinante de Loukachenko !
lundi 28 - 11h08
de : joclaude
5 commentaires
Justice sociale et climatique : « sans mouvements sociaux, il ne se passera rien »
lundi 28 - 09h15
Client-mystère : un monde sans foi ni loi ( du travail )
dimanche 27 - 18h32
de : client mystere
2 commentaires
RASSEMBLEMENT POUR EXIGER LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH ! VENDREDI 02/10/2020 à 18h00, place de Ménilmontant - Paris
dimanche 27 - 12h32
de : Jean Clément
Pedo - Stan Maillaud lanceur d’alerte condamné
dimanche 27 - 11h15
de : marcel
Dictature sanitaire : qui manipule qui ?
samedi 26 - 17h53
de : Claude Janvier
1 commentaire
lancement initiative citoyenne européenne pour des revenus de base - collecte de signatures
samedi 26 - 09h01
de : angela anaconda
1 commentaire
Badges, signes : brève position syndicale
vendredi 25 - 15h46
de : Christian Delarue
7 commentaires
Action-fête de soutien aux grévistes de l’Hôtel Ibis Batignolles
vendredi 25 - 14h41
de : Alain Collet
1 commentaire
COVID 19 : Des Municipalités sous l’oeil haineux de la macronnie !
jeudi 24 - 16h24
de : joclaude
1 commentaire
L’appel du vide - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 23 - 23h39
de : Hdm
Des grèves reconductibles inédites chez Labosud
mercredi 23 - 09h18
Femmes prises entre capitalo-patriarcat et hyperpatriarcat : alliances à former.
mercredi 23 - 08h37
de : Christian Delarue
7 commentaires
France : Tenue républicaine exigée par les Amish
mardi 22 - 10h37
de : Sanaga
1 commentaire
Grande fête du livre des éditions Noir et Rouge
lundi 21 - 23h28
de : Frank
BOLIVIE Perspectives avant les élections du 18 octobre
lundi 21 - 19h16
de : allain graux
APPEL AU MOIS INTERNATIONAL D’ACTIONS POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH
lundi 21 - 17h44
de : Jean Clément
COVID 19 : Cuba vient de mettre au point un vaccin !
lundi 21 - 16h40
de : joclaude
Représentation syndicale avec son badge (ou pas) et rien d’autre !
lundi 21 - 12h11
de : Christian Delarue
2 commentaires
SEXYPHOBIE AU MUSEE d’ORSAY
lundi 21 - 01h28
de : Christian Delarue
4 commentaires
Premiers de corvée, premiers oubliés ! Des sans-papiers marchent vers l’Élysée
dimanche 20 - 17h03
CHILI/VENEZUELA : une superbe historique, afin que nul n’en ignore !
dimanche 20 - 16h31
de : joclaude
CUBA : courrier au Canard Enchaîné
dimanche 20 - 16h12
de : joclaude
Amérique Latine : Démocratie contre blocus !
dimanche 20 - 15h19
de : joclaude
1 commentaire
Racket sur les retraités et les personnes en perte d’autonomie : le rapport Vachey
dimanche 20 - 15h04
de : joclaude
1 commentaire
Entre droit de critique du voile et nécessaire respect des personnes
samedi 19 - 23h25
de : Christian Delarue
2 commentaires
Le néocolonialisme d’ENGIE au Brésil
samedi 19 - 21h53
de : Mr Mondialisation
SEXYPHILIE anodine d’Instagram et SEXYPHOBIES agressives ailleurs
samedi 19 - 17h02
1 commentaire
journée internationale pour la paix : visio-conf. ce 18 septembre 2020
jeudi 17 - 23h32
Le désempuissantement populaire participe de la perte de démocratie.
jeudi 17 - 20h50
de : Christian Delarue
4 commentaires
Pourquoi beaucoup de salariés ont la tête ailleurs
jeudi 17 - 12h16
1 commentaire
Des papiers pour tous ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 08h17
de : Hdm
De la lutte des masques à la lutte des classes
jeudi 17 - 07h58
de : Bruno Guigue
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite