Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Thales : petits meurtres entre amis, ou la politique des bâtons dans les roues


de : Bertrand F
lundi 9 septembre 2019 - 11h26 - Signaler aux modérateurs

Nº1 français et nº8 mondial de l’industrie de la Défense, Thales se doit d’être à la hauteur de ses responsabilités sur un marché où d’autres entreprises françaises ont aussi un – beau – rôle à jouer. Mais trop souvent, Thales n’en fait qu’à sa tête. Explications.

Dans son bureau de la tour Carpe Diem à la Défense, le PDG de Thales a toutes les raisons de regarder avec fierté la trajectoire de son groupe. Depuis son accession tout en haut de la pyramide Thales en décembre 2015, Patrice Caine n’a jamais fait mystère de ses projets pour Thales. Arrivé dans le groupe en 2002 quatre ans après la fusion des branches militaires d’Alcatel, de Dassault Electronique et de Thomson CSF, Caine a gravi les échelons, sûr de sa destinée alors que la fin des années 2000 a vu se succéder pas moins de quatre PDG en six ans. Dans sa famille, l’échec professionnel n’existe pas. Son frère aîné Stéphane lui a montré la voie : les deux frères ont fait leurs armes dans la fonction publique, dans l’équipe Jospin à la fin des années 90. Stéphane est parti chez Veolia, Patrice chez Thales. Cet état d’esprit de battant, Patrice Caine l’a insufflé à chaque étage de son groupe, dans chaque branche d’activité. Et sur les cinq continents.

Parfois partenaires, parfois concurrents

Mais toute médaille a son revers. Car Thales se veut aujourd’hui omnipotent, dans les domaines militaire et civil, quitte à marcher sur les platebandes de ses partenaires les plus proches. Mais avant de rentrer dans le détail des manœuvres commerciales du groupe, un rapide tour d’horizon des acteurs de l’industrie française de l’armement s’impose. Qui fait quoi ? Qui contrôle qui ? Car les liens du type « Je t’aime moi non plus » entre certains d’entre eux sont essentiels à comprendre. Pour faire simple, l’industrie hexagonale réunit : • Pour l’armée de terre : Nexter (88e groupe mondial, selon le SIPRI, Institut international de recherche sur la paix de Stockholm) et Arquus (ex-Renault Trucks Defense) • Pour la marine : Naval Group (19e groupe mondial) • Pour l’armée de l’air : Dassault Aviation (50e groupe mondial) • Pour la fabrication de missiles : MBDA (consortium européen) • Pour l’électronique : Thales (8e groupe mondial) • Pour les motorisations (avions, hélicoptères, fusées) : Safran (33e groupe mondial)

Tous ces acteurs se retrouvent fréquemment sur les mêmes appels d’offres, soit parce qu’ils sont partenaires au sein de consortiums (le Rafale réunit par exemple Dassault, Thales et MBDA), soit parce qu’ils sont en concurrence directe. Le meilleur exemple pour cela reste le marché des drones furtifs : Thales est partenaire de Dassault sur la conception du drone Neuron, tout en s’alliant avec le Britannique Elbit Systems pour la conception d’un drone concurrent, le Watchkeeper. Thales joue sur tous les tableaux.

Dernière chose, essentielle, à garder à l’esprit entre les deux poids lourds français du secteur : Dassault Aviation contrôle 24,3% du capital de Thales. A noter que Thales contrôle quant à lui 35% du capital de Naval Group. Le décor est planté.

Chez Thales, l’appétit vient en mangeant

Quatre ans après sa prise de pouvoir, les résultats sont là : Patrice Caine a boosté son groupe, lui apportant la stabilité managériale dont celui-ci avait besoin. Les carnets de commande sont pleins, les objectifs annoncés par l’équipe précédente en 2013 – le programme Ambition 10 – sont déjà presque atteints. Tous les voyants sont au vert. Et même un peu trop.

En effet, Thales se retrouve fréquemment en concurrence avec ses partenaires français. Comme l’Etat français ne joue pas le rôle de régulateur qu’il devrait jouer, le PDG de Thales ne se gêne pas : tout est bon pour prendre des parts de marché, ou exiger des clauses d’exclusivité, tout en faisant semblant de jouer le bon élève pour garder son « quasi-monopole » et les subsides de la DGA qui vont avec. Bien que Patrice Caine se refuse - pour l’instant - à revendiquer un quelconque leadership sur les programmes, il se verrait bien en effet « maître d’œuvre » des futurs systèmes de « combat collaboratif connecté », selon le journal l’Opinion*. Thales a ainsi dû mettre par exemple le pied dans la porte du SCAF, acronyme du futur avion de chasse européen, et Patrice Caine n’a guère apprécié la désinvolture de l’Etat et des autres industriels concernés sur ce dossier. Pour lui, Thales se situe de facto au cœur de systèmes d’armes conçus autour des capacités de tir, des systèmes de communication et des capteurs, que l’on parle d’un avion de chasse ou d’un blindé. Dans la vision de Patrice Caine, la « hiérarchie industrielle » devrait être logiquement inverse, Nexter, Dassault ou Airbus devenant simples équipementiers des « systèmes d’armes Thales », terrestres ou aériens, ni plus ni moins… Mais à vouloir en faire trop, Thales commence à en agacer plus d’un.

Contrat belgo-néerlandais : le coup de Jarnac de Thales n’a pas fonctionné

Mais parfois, la concurrence est plus rude que prévue pour Thales. Dans les tuyaux depuis 2017, le super contrat de 2,2 milliards d’euros avec les gouvernements belge et hollandais vient d’être remporté par un consortium dans lequel on retrouve… Naval Group, le spécialiste français de la construction de bâtiments militaires. Cela semble logique de prime abord. Pourtant, pendant des mois, un autre dossier a eu les faveurs des pronostics : celui présenté par le tandem Thales/STX. Naval Group a finalement remporté le contrat au nez et à la barbe de son actionnaire et néanmoins meilleur ennemi, et ce sur tous les tableaux : technique, financier et industriel. Et ça, Patrice Caine n’a pas du tout apprécié. D’autant plus que les projets actuels de Naval Group – le rapprochement avec sa contrepartie italienne Fincantieri – ont tout pour déplaire à Thales : Fincantieri apporte dans ses bagages l’équipementier Leonardo, un concurrent direct. L’opposition butée de Thales au rapprochement franco-italien commence à tourner au mauvais feuilleton politico-industriel.

Il faut dire que les relations entre Thales et Naval Group sont houleuses depuis plusieurs années, l’idée d’un rachat des parts de l’Etat de Naval Group ayant déjà été à l’ordre du jour chez Thales. Comme le dit son PDG, « 35% (du capital de Naval Group), c’est trop ou trop peu ». Mais le statu quo risque de durer car l’État tarde à s’exprimer. Il y a peu de chances que Thales mette la main sur son partenaire/concurrent. De là à imaginer une décision de sortie du capital de Naval Group il n’y a qu’un pas, profitant de la confortable plus-value générée par les excellents résultats récemment annoncés par le constructeur naval…

(*) https://www.lopinion.fr/edition/int...



Imprimer cet article





Licenciés - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 30 - 20h34
de : Hdm
BIELORUSSIE : Autre volée de mois-vert pour notre monarque !
mercredi 30 - 14h24
de : joclaude
2 commentaires
Appel à soutien aujourd’hui place Sainte-Marthe !
mardi 29 - 19h00
de : jean1
En macronie on est en guerre, la mobilisation ne suit pas pour la cause Humaine ?
mardi 29 - 13h56
de : joclaude
1 commentaire
PRIX NOBEL POUR LA PAIX : La candidature de Cuba enregistrée !
lundi 28 - 22h53
de : joclaude
COVID19 : video avec le Professeur TOUSSAINT
lundi 28 - 22h42
de : joclaude
Quand l’Etat espagnol se retourne contre…le gouvernement !
lundi 28 - 18h56
de : Antoine (Montpellier)
Rage et désespoir au rassemblement en hommage à Doona à Montpellier
lundi 28 - 17h49
1 commentaire
L’autre « police des moeurs »
lundi 28 - 13h20
de : Christian Delarue
1 commentaire
Bielorussie : réponse pertinante de Loukachenko !
lundi 28 - 11h08
de : joclaude
5 commentaires
Justice sociale et climatique : « sans mouvements sociaux, il ne se passera rien »
lundi 28 - 09h15
Client-mystère : un monde sans foi ni loi ( du travail )
dimanche 27 - 18h32
de : client mystere
2 commentaires
RASSEMBLEMENT POUR EXIGER LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH ! VENDREDI 02/10/2020 à 18h00, place de Ménilmontant - Paris
dimanche 27 - 12h32
de : Jean Clément
Pedo - Stan Maillaud lanceur d’alerte condamné
dimanche 27 - 11h15
de : marcel
Dictature sanitaire : qui manipule qui ?
samedi 26 - 17h53
de : Claude Janvier
1 commentaire
lancement initiative citoyenne européenne pour des revenus de base - collecte de signatures
samedi 26 - 09h01
de : angela anaconda
1 commentaire
Badges, signes : brève position syndicale
vendredi 25 - 15h46
de : Christian Delarue
7 commentaires
Action-fête de soutien aux grévistes de l’Hôtel Ibis Batignolles
vendredi 25 - 14h41
de : Alain Collet
1 commentaire
COVID 19 : Des Municipalités sous l’oeil haineux de la macronnie !
jeudi 24 - 16h24
de : joclaude
1 commentaire
L’appel du vide - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 23 - 23h39
de : Hdm
Des grèves reconductibles inédites chez Labosud
mercredi 23 - 09h18
Femmes prises entre capitalo-patriarcat et hyperpatriarcat : alliances à former.
mercredi 23 - 08h37
de : Christian Delarue
7 commentaires
France : Tenue républicaine exigée par les Amish
mardi 22 - 10h37
de : Sanaga
1 commentaire
Grande fête du livre des éditions Noir et Rouge
lundi 21 - 23h28
de : Frank
BOLIVIE Perspectives avant les élections du 18 octobre
lundi 21 - 19h16
de : allain graux
APPEL AU MOIS INTERNATIONAL D’ACTIONS POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH
lundi 21 - 17h44
de : Jean Clément
COVID 19 : Cuba vient de mettre au point un vaccin !
lundi 21 - 16h40
de : joclaude
Représentation syndicale avec son badge (ou pas) et rien d’autre !
lundi 21 - 12h11
de : Christian Delarue
2 commentaires
SEXYPHOBIE AU MUSEE d’ORSAY
lundi 21 - 01h28
de : Christian Delarue
4 commentaires
Premiers de corvée, premiers oubliés ! Des sans-papiers marchent vers l’Élysée
dimanche 20 - 17h03
CHILI/VENEZUELA : une superbe historique, afin que nul n’en ignore !
dimanche 20 - 16h31
de : joclaude
CUBA : courrier au Canard Enchaîné
dimanche 20 - 16h12
de : joclaude
Amérique Latine : Démocratie contre blocus !
dimanche 20 - 15h19
de : joclaude
1 commentaire
Racket sur les retraités et les personnes en perte d’autonomie : le rapport Vachey
dimanche 20 - 15h04
de : joclaude
1 commentaire
Entre droit de critique du voile et nécessaire respect des personnes
samedi 19 - 23h25
de : Christian Delarue
2 commentaires
Le néocolonialisme d’ENGIE au Brésil
samedi 19 - 21h53
de : Mr Mondialisation
SEXYPHILIE anodine d’Instagram et SEXYPHOBIES agressives ailleurs
samedi 19 - 17h02
1 commentaire
journée internationale pour la paix : visio-conf. ce 18 septembre 2020
jeudi 17 - 23h32
Le désempuissantement populaire participe de la perte de démocratie.
jeudi 17 - 20h50
de : Christian Delarue
4 commentaires
Pourquoi beaucoup de salariés ont la tête ailleurs
jeudi 17 - 12h16
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite