Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Appel à la mobilisation contre l’OMC et les accords de libre-échange
de : via campesina
mardi 3 septembre 2019 - 21h27 - Signaler aux modérateurs

https://viacampesina.org/fr/la-via-...

JPEG - 173.2 ko

3 septembre 2019

( Organisation Mondiale du Commerce : https://viacampesina.org/fr/contre-... )

Deux décennies après sa création, l’Organisation mondiale du commerce (OMC) – l’un des porte-drapeaux de la mondialisation et du néolibéralisme – est confrontée à une crise existentielle provoquée par le même groupe de personnes qui l’a créée. Cela se produit également à un moment où les paysan·ne·s et les populations autochtones sont dans une situation bien pire qu’il y a vingt ans : leurs terres, leurs rivières, leurs océans et leurs forêts ont subi une érosion massive et des expulsions forcées leur sont infligées par des entreprises avides de profits. Les marchés paysans locaux et les systèmes alimentaires de plusieurs pays ont été décimés par un ordre du commerce international qui ne tient compte que de la marchandisation de tout, y compris des aliments que les gens consomment. Alors que cette organisation a inscrit dans ses objectifs fondateurs “d’aider les pays en développement à tirer pleinement parti du système commercial mondial”, l’OMC est responsable des problèmes du monde en développement aujourd’hui : la montée du chômage rural, la faim croissante, les inégalités énormes qui existent entre pays et au sein des pays, l’augmentation de la dette mondiale par habitant.

La Via Campesina avertit le monde depuis longtemps sur les risques de dérégulation et d’expansion débridée du capital mondial. En tant que personnes travaillant sur le terrain pour nourrir 70% de la population mondiale, nous avons été les premiers à faire les frais des accords de libre-échange qui ont été mis de l’avant par l’OMC et d’autres institutions multilatérales. L’OMC a pris la tête du peloton en séduisant et en contraignant nos gouvernements à adhérer aux grands projets de quelques pays riches. La dévastation causée par ce modèle descendant de la gouvernance mondiale a d’abord été ressentie sur nos territoires lorsqu’il a fait chuter les prix de nos produits, détruit les marchés paysans locaux, effacé la riche biodiversité qui existait dans nos champs, enlevé notre autonomie sur les semences et chassé des millions de nos frères et soeurs de leurs territoires.

C’est cette destruction des pays qui a forcé l’un des nôtres, Lee Kyung Hae de Corée du Sud, à se tuer devant le lieu de la réunion ministérielle de l’OMC à Cancun, Mexique, en 2003. Le 10 septembre de la même année, lorsqu’il a commis cet acte tragique, il avait autour du cou une banderole sur laquelle on pouvait lire “L’OMC tue les agriculteurs”. Autrefois cultivateur de riz autosuffisant en Corée rurale, Lee avait tout perdu à cause du dumping bon marché du riz et de la viande importés, résultat d’accords de libre-échange imposés par l’OMC. Il a pris une mesure si extrême parce que les riches et les quelques personnes qui dirigeaient ces institutions ou qui en profitaient étaient trop éloignées des réalités vécues dans les campagnes. Son acte de sacrifice a amené le compte rendu déprimant du monde rural juste devant leurs portes, même si, dans ses derniers instants, il a courageusement fait écho aux demandes des paysans et des communautés rurales du monde entier : “garder l’agriculture hors des négociations de libre-échange de l’OMC”.

Depuis lors, La Via Campesina célèbre chaque année le 10 septembre comme Journée internationale de lutte contre l’OMC et les accords de libre-échange, afin de perpétuer le souvenir de Lee Kyung Hae et de ne pas rester muet devant les conséquences désastreuses du libre-échange international. 16 ans après ce tragique incident, qu’est-ce qui a changé ?

Rien, si ce n’est que ceux qui financent l’OMC refusent maintenant de continuer à le faire. C’est ironique quand les riches capitaines du capitalisme prétendent qu’ils ont obtenu de mauvais accords de l’OMC. Il y a donc lieu de se demander qui a obtenu la bonne affaire. Mais ne nous laissons pas berner par cette mascarade de fausses menaces faites par les pays occidentaux riches de se retirer de l’OMC. Au cours de la dernière décennie, nous avons assisté à la mise en place d’accords de méga libre-échange bilatéraux et régionaux ou en créant de nouveaux blocs commerciaux unifiés.

Ainsi, alors que l’OMC finira par être affaiblie ou morte, le capitalisme veut continuer à prospérer par d’autres moyens. Il porte des noms différents selon les continents.

Le Partenariat économique régional global (RCEP) comprenant les pays de l’ANASE, l’Inde, l’Australie et la Nouvelle-Zélande est l’un de ces accords commerciaux du nouvel âge qui veulent créer un marché unifié dans la région, négocié ” en dehors de l’OMC “. Les organisations paysannes de cette région ont souligné l’impact que cela pourrait avoir sur leurs moyens d’existence, en particulier sur ceux des petits producteurs laitiers, ainsi que les lois restrictives sur les semences et plus encore. Pourtant, ces négociations se poursuivent à huis clos de la manière la plus opaque possible, menées par quelques uns qui n’ont jamais tenu une charrue dans leurs mains !

L’accord UE-Mercosur entre l’Europe et le bloc économique et politique composé de l’Argentine, du Brésil, du Paraguay, de l’Uruguay et du Venezuela, en négociation depuis 17 ans et finalement signé par la Commission européenne en juillet dernier, en est un autre exemple. La Coordination européenne de la Via Campesina (ECVC) avait averti que l’accord avec le Mercosur menace de saper les normes en matière de santé, d’environnement et de bien-être des animaux dans l’Union européenne, en plus de manquer de cohérence politique avec les grandes promesses faites à la COP 23. Les organisations paysannes du bloc Mercosur l’appellent un modèle néocolonial qui aboutira à une concentration du capital pour quelques-uns et à la pauvreté pour la majorité.

En Afrique, la création de l’Accord de libre-échange continental africain, un méga-accord régional de libre-échange, est ” fondée sur l’idée que la libéralisation du commerce, par la réduction des barrières tarifaires et non tarifaires, augmentera considérablement le commerce intracontinental et que cet accroissement sera bénéfique pour tous “. CADTM, 20191. Rien ne peut être plus éloigné de la vérité.

Les organisations paysannes du Canada ont également dénoncé l’Accord Canada-États-Unis-Mexique (USMCA, connu auparavant sous le nom d’ALENA) pour ne pas avoir tenu compte des préoccupations des producteurs de céréales et des producteurs laitiers du pays. L’Accord global et progressif de partenariat transpacifique (CPTPP) entre l’Australie, le Brunei, le Canada, le Chili, le Japon, la Malaisie, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, le Pérou, Singapour et le Vietnam a semé la peur de la capture des systèmes de semences par les entreprises, la dilution de la réglementation des OGM et de graves inquiétudes chez les petits producteurs alimentaires.

Bon nombre, sinon la totalité, de ces accords commerciaux comportent la disposition controversée du règlement des différends entre investisseurs et États, qui, dans tous les cas, permet invariablement aux entreprises privées de passer outre aux lois nationales souveraines et de poursuivre les gouvernements nationaux pour menace à leur rentabilité. Un système qui permet aux sociétés privées multinationales de traduire une nation souveraine devant un tribunal international opaque, car le ” crime ” de choisir le bien-être des gens plutôt que le profit est à leurs yeux dangereux et doit être farouchement combattu.

REJETER L’OMC ET LES ALE, MOBILISER POUR UNE ALTERNATIVE MENÉE PAR LES PAYSAN·NE·S !

C’est dans cet esprit que La Via Campesina appelle ses membres et alliés à ne pas se laisser abuser par l’écran de fumée d’une ” OMC en voie d’affaiblissement ” et à prendre conscience du nouvel âge, et que les accords bilatéraux de libre-échange sont aussi voire plus nocifs. Alors que nous nous souvenons de Lee Kyung Hae en septembre de cette année, agissons, éduquons et organisons aussi les membres ruraux de notre mouvement et nos alliés au sujet des dangers qui guettent ces négociations commerciales faites à huis clos. Il est important que nous rejetions toutes sortes d’accords de libre-échange et que nous œuvrions au démantèlement complet de l’OMC alors qu’elle se prépare à se réunir pour la prochaine réunion ministérielle au Kazakhstan.

Il est important d’informer la population des alternatives paysannes qui existent, qui peuvent nourrir la population et aussi sauver la planète. La Déclaration des Nations Unies sur les droits des paysans et autres personnes travaillant dans les zones rurales (UNDROP), que notre mouvement a remportée après 17 ans de négociations acharnées, est un instrument de protection des droits de nos peuples et nos efforts doivent être consacrés à la faire appliquer dans nos pays.

Il est vital pour nos mouvements de promouvoir et de renforcer les marchés paysans locaux en vendant des aliments produits localement selon des méthodes agroécologiques aux clients locaux, dans le respect de la diversité des systèmes alimentaires locaux. Nous exigeons des politiques nationales qui renforcent ces systèmes de marché paysans et qui rejettent les accords de libre-échange qui constituent une menace existentielle pour eux. Il est important que nos mouvements sur le terrain soutiennent également la Campagne mondiale pour un traité des Nations Unies sur les droits de l’homme qui vise à mettre fin à l’impunité des sociétés transnationales et à supprimer les dispositions controversées du mécanisme de règlement des différends entre investisseurs et États, et de tous les accords de libre échange.

A partir du 10 septembre, nous exhortons les 182 organisations paysannes de La Via Campesina dans 81 pays, l’ensemble de nos mouvements sociaux alliés, les institutions académiques, les écoles politiques de formation et les ONG à organiser des actions directes, des événements publics, des sessions d’étude et des manifestations pour exposer les dangers de ces accords de libre-échange dans leurs régions et leurs pays et aussi pour présenter une alternative enracinée dans les cultures locales, leur contexte et leur biodiversité.

Que l’appel de ralliement pour nos actions mondiales soit une fois de plus : “L’OMC et les accords de libre échange HORS de l’agriculture !”

“Les systèmes de commerce paysan au lieu du libre-échange”

“La souveraineté alimentaire, pas le libre-échange !”

Envoyez les détails de vos actions planifiées à lvcweb K3P viacampesina.org ou partagez-les sur les médias sociaux avec les hashtags #OMCtue #SouverainetéAlimentaireMaintenant. Suivez nos pages Facebook et Twitter pour découvrir les caricatures et les affiches officielles de la journée d’action qui seront lancées pendant la semaine. Pour télécharger des affiches de nos archives, cliquez ici et pour faire vos propres affiches, cliquez ici.



Imprimer cet article





Voilophobie : tentative de compréhension et d’explication.
dimanche 20 - 00h18
de : Christian DELARUE
7 commentaires
Canal Seine-Nord : la catastrophe écologique et économique en route !
samedi 19 - 19h08
de : Eve
5 commentaires
Reconnaissance faciale dans les lycées
samedi 19 - 11h02
de : quadrature du net
LA RAGE CONTRE LE RÈGNE DE L’ARGENT
samedi 19 - 08h44
de : Ernest London
Points de vue sur les Gilets jaunes
vendredi 18 - 16h35
de : jean 1
Yankees et son larbin français, effacent les preuves, de leur "implication terroriste" en syrie
vendredi 18 - 11h59
de : nazairien
"Gôôôche" démocratique et républicaine ou TRAHISON ?
vendredi 18 - 10h45
de : jean-marie Défossé
2 commentaires
Badgeophobie ou syndicalistophobie
jeudi 17 - 23h45
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Est-ce que oui ou non castaner va dégager ?
jeudi 17 - 20h22
de : jean 1
VERS LA BANLIEUE TOTALE
jeudi 17 - 14h12
de : Ernest London
Est ce la panique, en macronie ? Le gouvernement envisage de retarder la réforme des retraites (vidéo)
jeudi 17 - 12h49
de : nazairien
3 commentaires
Le Crédit Mutuel prépare une vague de licenciements massifs
jeudi 17 - 11h23
de : PDUROC
Suspicion délation répression ... et agressions impérialistes
jeudi 17 - 10h56
de : Chantal Mirail
Sous le voile, une femme !
jeudi 17 - 10h36
de : Chantal Mirail
2 commentaires
Sociale vigilance / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 10h28
de : Hdm
Droit d’informer : Nous ne devons pas nous habituer aux intimidations, aux gardes à vue et aux poursuites judiciaires
jeudi 17 - 09h58
Barcelone : des manifestants indépendantistes affrontent les forces de l’ordre pour la troisième nuit consécutive (vidéo
jeudi 17 - 00h53
de : nazairien
1 commentaire
Une personne porte ici un signe religieux ostensible !
mercredi 16 - 22h29
de : Christian DELARUE
8 commentaires
La manifestation des pompiers dégénère : incidents et tensions (15 octobre 2019, Paris) (vidéo)
mercredi 16 - 16h24
de : nazairien
2 commentaires
Des scènes de guérilla urbaine dans le centre de Barcelone, après la condamnation des dirigeants séparatistes (vidéo)
mercredi 16 - 16h09
de : nazairien
1 commentaire
Retraites : la CGT, FO, Solidaires et la FSU appellent à la grève le 5 décembre
mercredi 16 - 07h54
1 commentaire
15 Octobre 1987 THOMAS SANKARA
mardi 15 - 17h29
de : CADTM
De qui se moque t on ? Les frais d’hébergement des députés à Paris vont être davantage remboursés
mardi 15 - 17h11
de : nazairien
2 commentaires
ZOMIA ou l’art de ne pas être gouverné
mardi 15 - 14h20
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge
lundi 14 - 23h10
de : Frank
Nucléaire : le danger qui nous menace s’accroît
lundi 14 - 23h03
de : pierre peguin
Emission - Sabotage de l’école – Un peuple éclairé serait-il incontrôlable ?
lundi 14 - 20h03
de : Emission - Polémix et La Voix Off
Rojava : « La révolution ne doit pas disparaître »
lundi 14 - 17h10
de : jean 1
1 commentaire
Pascale Locquin
lundi 14 - 15h45
de : locquin
Les "gilets jaunes, bleus, verts, oranges" dans le VIéme ar, pour la "défense des victimes de l’amiante
dimanche 13 - 14h17
de : nazairien
Le voile ... dévoile une fois de plus sa stratégie de dislocation des valeurs républicaines
dimanche 13 - 11h56
de : Jean-Marie Défossé
18 commentaires
Toulouse, les baqueux toujours aussi dérangés, les CRS sous "captagon" ? et les gedarmes veulent faire aussi bien (vidéo
dimanche 13 - 02h25
de : nazairien
Rencontre débat « L’anarchisme pour les nuls »
samedi 12 - 21h15
de : jean 1
Le crépuscule de l’OTAN.
samedi 12 - 20h56
de : L’iena rabbioso
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h18
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h14
N’abandonnons pas les Kurdes et les populations de Syrie - Tribune collective sur Libération
samedi 12 - 16h33
de : Christian DELARUE
3 commentaires
GAZ ET FLOUZE À TOUS LES ÉTAGES - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 11 - 15h08
de : Hdm
Intervention turque en Syrie : la révolution politique du Rojava menacée de toute part
vendredi 11 - 08h12
23 commentaires
Rejetée
jeudi 10 - 15h28
de : jean 1

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Pour être un membre irréprochable parmi une communauté de moutons, il faut avant toute chose être soi-même un mouton. Albert Einstein
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite