Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

ARGENTINE : le spectre d’un retour du péronisme fait plonger la Bourse !


de : joclaude
lundi 19 août 2019 - 15h53 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

Argentine : le spectre d’un retour du péronisme fait plonger la Bourse,un article de RFI du 12 août 2019 sur les conséquences des résultats de l’élection de dimanche au niveau de l’économie argentine. D’après Macri, évidemment, c’est la faute au kirchnérisme… Bien entendu, ce n’est jamais la sienne ! Quelque soit le résultat des élections d’Octobre, les Révolutionnaires ne peuvent que se réjouir, de quelconque affaiblissement du capitalisme !

Source:Argentine : le spectre d’un retour du péronisme fait plonger la Bourse 13 Août 2019, 16:10pm | Publié par Bolivar Infos Argentine : le spectre d’un retour du péronisme fait plonger la Bourse

Par RFI Publié le 13-08-2019 Modifié le 13-08-2019 à 08:09

Avec notre correspondant à Buenos Aires, Jean-Louis Buchet

La forte réaction des marchés à la défaite de Mauricio Macri est à la hauteur de la déception des investisseurs. Vendredi dernier, sur la foi de sondages confidentiels qui prédisaient un résultat serré, ils avaient acheté des actions et des titres de la dette argentins. La Bourse avait bondi et le peso s’était raffermi.

Mais dimanche soir, Alberto Fernández devance l’actuel président Mauricio Macri de 15 points et le retour des péronistes au pouvoir à l’occasion des élections d’octobre paraît inévitable. Or, le péronisme, du moins dans la version qui a été celle de la présidence de Cristina Kirchner, c’est le contrôle des changes, les restrictions à la circulation des capitaux et le dirigisme économique.

Lundi noir

D’où ce lundi noir : les investisseurs vendent, les actions argentines chutent de 59% à New York et de près de 38% à Buenos Aires et le peso perd 28% face au dollar.

Alberto Fernández, qui se veut le représentant d’un péronisme modéré, a jugé cette réaction irrationnelle et accusé les autorités de laisser faire. Il est vrai que la Banque centrale a tardé à intervenir, tandis que Mauricio Macri affirmait que c’était à l’opposition de prouver que les craintes qu’elle suscite sont infondées.

« Le doute qui s’est installé s’explique par le fait qu’ils n’inspirent pas confiance, a tancé le président sortant lors d’une conférence de presse. Et la confiance est difficile à obtenir. Dans le passé, beaucoup de gens ont décidé qu’ils n’allaient pas laisser leur argent dans ce pays. Si la victoire du camp Kirchner se confirmait en octobre ou en novembre, c’est terrible ce qu’il peut se passer. On ne peut pas revenir en arrière, parce que le monde voit ceci comme la fin de l’Argentine ! »

En attendant, les Argentins vont payer l’addition en raison de la hausse des prix qu’entraînera la dévaluation.

Soutien de Bolsonaro

Lors d’une visite près de la frontière entre les deux pays, le président brésilien – qui n’a jamais caché sa préférence pour le conservateur Macri - ne s’est pas gêné pour donner son opinion sur le résultat des primaires :

« La bande à Cristina Kirchner, qui est la même que celle de Dilma Rousseff, la même que celle de Maduro et Chávez, et de Fidel Castro, a montré le bout de son nez ici. Si cette gauche pourrie revient au pouvoir en Argentine, nous pourrions avoir une nouvelle crise de réfugiés dans le sud du Brésil. »

Jair Bolsonaro fait référence à l’État de Roraima, dans le Nord du Brésil, où des dizaines de milliers de Vénézuéliens ont traversé la frontière à la suite de l’effondrement de l’économie du pays. Selon lui, la victoire d’Alberto Fernandez aux élections d’octobre provoquerait un désastre économique similaire en Argentine.

http://www.rfi.fr/ameriques/2019081...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
ARGENTINE : le spectre d’un retour du péronisme fait plonger la Bourse !
19 août 2019 - 17h02 - Posté par JOclaude

Source:Argentine : Fernandez domine largement les primaires
12 Août 2019, 16:58pm | Publié par Bolivar Infos
Argentine : Fernandez domine largement les primaires

Par RFI Publié le 12-08-2019 Modifié le 12-08-2019 à 08:19

Avec nos correspondants à Buenos Aires, Aude Villiers-Moriamé & Jean-Louis Buchet

Il est accueilli en fanfare, dimanche soir après les résultats, tel un futur président d’Argentine qu’il sera peut-être dans quelques mois. Alberto Fernandez arrive tout sourire à son QG de campagne, qui déborde de militants survoltés.

« Je suis heureuse ce soir. Parce que nous avions commencé à perdre espoir ces dernières années. Nos salaires se dégradent, tout est très cher. La, j’ai confiance et j’ai l’espoir que tout s’améliore », confie Lourdes, euphorique.

Car c’est un raz-de-marée qui a eu lieu ce dimanche. Et une gifle pour Mauricio Macri : à l’exception de Buenos Aires, la capitale, il recule dans tous les grands centres urbains, qui lui avaient donné la victoire à la présidentielle en 2015.

Une partie des classes moyennes a abandonné le président libéral non péroniste. Patrons de PME qui ont dû fermer boutique ou licencier, cadres et employés dont le pouvoir d’achat est laminé par l’inflation, les déçus du macrisme sont nombreux.

Ils n’ont pas été convaincus par le discours du président candidat à sa réélection, selon lequel les sacrifices d’aujourd’hui seraient une étape sur le chemin du redressement de la troisième puissance économique d’Amérique latine.

Le retour de Cristina Kirchner

C’est un succès pour l’ancienne première dame et présidente Cristina Kirchner, candidate à la vice-présidence, qui a permis de réunifier la famille péroniste de gauche en cédant la première place à son ancien directeur de cabinet.

Jouant sur du velours, Alberto Fernandez a promis d’en finir avec la crise et l’austérité. Sans beaucoup plus de précisions. L’Argentine, en proie aux cycles, traverse une grave dégradation économique et sociale depuis l’an dernier.

« Nous n’avons jamais fait de folie lorsque nous avons été au pouvoir, prévient Fernandez. Nous avons toujours réglé les problèmes que d’autres ont créés, et une fois de plus, nous allons régler les problèmes que d’autres ont créés. »

Ces primaires ne sont qu’un indicateur qui, faute de compétition interne à chaque camp, faisait office de grand sondage. La présidentielle aura lieu le 27 octobre et on voit désormais mal comment la victoire pourrait échapper à Alberto Fernandez.

En Argentine, il suffit d’obtenir 45% des suffrages pour être élu dès le premier tour. Cap sur cet objectif : « Nous allons entamer maintenant une nouvelle étape de la campagne jusqu’aux élections d’octobre », promet Alberto Fernandez.

http://www.rfi.fr/ameriques/2019081...






BIELORUSSIE : Autre volée de mois-vert pour notre monarque !
mercredi 30 - 14h24
de : joclaude
2 commentaires
Appel à soutien aujourd’hui place Sainte-Marthe !
mardi 29 - 19h00
de : jean1
En macronie on est en guerre, la mobilisation ne suit pas pour la cause Humaine ?
mardi 29 - 13h56
de : joclaude
1 commentaire
PRIX NOBEL POUR LA PAIX : La candidature de Cuba enregistrée !
lundi 28 - 22h53
de : joclaude
COVID19 : video avec le Professeur TOUSSAINT
lundi 28 - 22h42
de : joclaude
Quand l’Etat espagnol se retourne contre…le gouvernement !
lundi 28 - 18h56
de : Antoine (Montpellier)
Rage et désespoir au rassemblement en hommage à Doona à Montpellier
lundi 28 - 17h49
1 commentaire
L’autre « police des moeurs »
lundi 28 - 13h20
de : Christian Delarue
1 commentaire
Bielorussie : réponse pertinante de Loukachenko !
lundi 28 - 11h08
de : joclaude
5 commentaires
Justice sociale et climatique : « sans mouvements sociaux, il ne se passera rien »
lundi 28 - 09h15
Client-mystère : un monde sans foi ni loi ( du travail )
dimanche 27 - 18h32
de : client mystere
2 commentaires
RASSEMBLEMENT POUR EXIGER LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH ! VENDREDI 02/10/2020 à 18h00, place de Ménilmontant - Paris
dimanche 27 - 12h32
de : Jean Clément
Pedo - Stan Maillaud lanceur d’alerte condamné
dimanche 27 - 11h15
de : marcel
Dictature sanitaire : qui manipule qui ?
samedi 26 - 17h53
de : Claude Janvier
1 commentaire
lancement initiative citoyenne européenne pour des revenus de base - collecte de signatures
samedi 26 - 09h01
de : angela anaconda
1 commentaire
Badges, signes : brève position syndicale
vendredi 25 - 15h46
de : Christian Delarue
7 commentaires
Action-fête de soutien aux grévistes de l’Hôtel Ibis Batignolles
vendredi 25 - 14h41
de : Alain Collet
1 commentaire
COVID 19 : Des Municipalités sous l’oeil haineux de la macronnie !
jeudi 24 - 16h24
de : joclaude
1 commentaire
L’appel du vide - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 23 - 23h39
de : Hdm
Des grèves reconductibles inédites chez Labosud
mercredi 23 - 09h18
Femmes prises entre capitalo-patriarcat et hyperpatriarcat : alliances à former.
mercredi 23 - 08h37
de : Christian Delarue
7 commentaires
France : Tenue républicaine exigée par les Amish
mardi 22 - 10h37
de : Sanaga
1 commentaire
Grande fête du livre des éditions Noir et Rouge
lundi 21 - 23h28
de : Frank
BOLIVIE Perspectives avant les élections du 18 octobre
lundi 21 - 19h16
de : allain graux
APPEL AU MOIS INTERNATIONAL D’ACTIONS POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH
lundi 21 - 17h44
de : Jean Clément
COVID 19 : Cuba vient de mettre au point un vaccin !
lundi 21 - 16h40
de : joclaude
Représentation syndicale avec son badge (ou pas) et rien d’autre !
lundi 21 - 12h11
de : Christian Delarue
2 commentaires
SEXYPHOBIE AU MUSEE d’ORSAY
lundi 21 - 01h28
de : Christian Delarue
4 commentaires
Premiers de corvée, premiers oubliés ! Des sans-papiers marchent vers l’Élysée
dimanche 20 - 17h03
CHILI/VENEZUELA : une superbe historique, afin que nul n’en ignore !
dimanche 20 - 16h31
de : joclaude
CUBA : courrier au Canard Enchaîné
dimanche 20 - 16h12
de : joclaude
Amérique Latine : Démocratie contre blocus !
dimanche 20 - 15h19
de : joclaude
1 commentaire
Racket sur les retraités et les personnes en perte d’autonomie : le rapport Vachey
dimanche 20 - 15h04
de : joclaude
1 commentaire
Entre droit de critique du voile et nécessaire respect des personnes
samedi 19 - 23h25
de : Christian Delarue
2 commentaires
Le néocolonialisme d’ENGIE au Brésil
samedi 19 - 21h53
de : Mr Mondialisation
SEXYPHILIE anodine d’Instagram et SEXYPHOBIES agressives ailleurs
samedi 19 - 17h02
1 commentaire
journée internationale pour la paix : visio-conf. ce 18 septembre 2020
jeudi 17 - 23h32
Le désempuissantement populaire participe de la perte de démocratie.
jeudi 17 - 20h50
de : Christian Delarue
4 commentaires
Pourquoi beaucoup de salariés ont la tête ailleurs
jeudi 17 - 12h16
1 commentaire
Des papiers pour tous ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 08h17
de : Hdm

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite