Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

ARGENTINE : le spectre d’un retour du péronisme fait plonger la Bourse !


de : joclaude
lundi 19 août 2019 - 15h53 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

Argentine : le spectre d’un retour du péronisme fait plonger la Bourse,un article de RFI du 12 août 2019 sur les conséquences des résultats de l’élection de dimanche au niveau de l’économie argentine. D’après Macri, évidemment, c’est la faute au kirchnérisme… Bien entendu, ce n’est jamais la sienne ! Quelque soit le résultat des élections d’Octobre, les Révolutionnaires ne peuvent que se réjouir, de quelconque affaiblissement du capitalisme !

Source:Argentine : le spectre d’un retour du péronisme fait plonger la Bourse 13 Août 2019, 16:10pm | Publié par Bolivar Infos Argentine : le spectre d’un retour du péronisme fait plonger la Bourse

Par RFI Publié le 13-08-2019 Modifié le 13-08-2019 à 08:09

Avec notre correspondant à Buenos Aires, Jean-Louis Buchet

La forte réaction des marchés à la défaite de Mauricio Macri est à la hauteur de la déception des investisseurs. Vendredi dernier, sur la foi de sondages confidentiels qui prédisaient un résultat serré, ils avaient acheté des actions et des titres de la dette argentins. La Bourse avait bondi et le peso s’était raffermi.

Mais dimanche soir, Alberto Fernández devance l’actuel président Mauricio Macri de 15 points et le retour des péronistes au pouvoir à l’occasion des élections d’octobre paraît inévitable. Or, le péronisme, du moins dans la version qui a été celle de la présidence de Cristina Kirchner, c’est le contrôle des changes, les restrictions à la circulation des capitaux et le dirigisme économique.

Lundi noir

D’où ce lundi noir : les investisseurs vendent, les actions argentines chutent de 59% à New York et de près de 38% à Buenos Aires et le peso perd 28% face au dollar.

Alberto Fernández, qui se veut le représentant d’un péronisme modéré, a jugé cette réaction irrationnelle et accusé les autorités de laisser faire. Il est vrai que la Banque centrale a tardé à intervenir, tandis que Mauricio Macri affirmait que c’était à l’opposition de prouver que les craintes qu’elle suscite sont infondées.

« Le doute qui s’est installé s’explique par le fait qu’ils n’inspirent pas confiance, a tancé le président sortant lors d’une conférence de presse. Et la confiance est difficile à obtenir. Dans le passé, beaucoup de gens ont décidé qu’ils n’allaient pas laisser leur argent dans ce pays. Si la victoire du camp Kirchner se confirmait en octobre ou en novembre, c’est terrible ce qu’il peut se passer. On ne peut pas revenir en arrière, parce que le monde voit ceci comme la fin de l’Argentine ! »

En attendant, les Argentins vont payer l’addition en raison de la hausse des prix qu’entraînera la dévaluation.

Soutien de Bolsonaro

Lors d’une visite près de la frontière entre les deux pays, le président brésilien – qui n’a jamais caché sa préférence pour le conservateur Macri - ne s’est pas gêné pour donner son opinion sur le résultat des primaires :

« La bande à Cristina Kirchner, qui est la même que celle de Dilma Rousseff, la même que celle de Maduro et Chávez, et de Fidel Castro, a montré le bout de son nez ici. Si cette gauche pourrie revient au pouvoir en Argentine, nous pourrions avoir une nouvelle crise de réfugiés dans le sud du Brésil. »

Jair Bolsonaro fait référence à l’État de Roraima, dans le Nord du Brésil, où des dizaines de milliers de Vénézuéliens ont traversé la frontière à la suite de l’effondrement de l’économie du pays. Selon lui, la victoire d’Alberto Fernandez aux élections d’octobre provoquerait un désastre économique similaire en Argentine.

http://www.rfi.fr/ameriques/2019081...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
ARGENTINE : le spectre d’un retour du péronisme fait plonger la Bourse !
19 août 2019 - 17h02 - Posté par JOclaude

Source:Argentine : Fernandez domine largement les primaires
12 Août 2019, 16:58pm | Publié par Bolivar Infos
Argentine : Fernandez domine largement les primaires

Par RFI Publié le 12-08-2019 Modifié le 12-08-2019 à 08:19

Avec nos correspondants à Buenos Aires, Aude Villiers-Moriamé & Jean-Louis Buchet

Il est accueilli en fanfare, dimanche soir après les résultats, tel un futur président d’Argentine qu’il sera peut-être dans quelques mois. Alberto Fernandez arrive tout sourire à son QG de campagne, qui déborde de militants survoltés.

« Je suis heureuse ce soir. Parce que nous avions commencé à perdre espoir ces dernières années. Nos salaires se dégradent, tout est très cher. La, j’ai confiance et j’ai l’espoir que tout s’améliore », confie Lourdes, euphorique.

Car c’est un raz-de-marée qui a eu lieu ce dimanche. Et une gifle pour Mauricio Macri : à l’exception de Buenos Aires, la capitale, il recule dans tous les grands centres urbains, qui lui avaient donné la victoire à la présidentielle en 2015.

Une partie des classes moyennes a abandonné le président libéral non péroniste. Patrons de PME qui ont dû fermer boutique ou licencier, cadres et employés dont le pouvoir d’achat est laminé par l’inflation, les déçus du macrisme sont nombreux.

Ils n’ont pas été convaincus par le discours du président candidat à sa réélection, selon lequel les sacrifices d’aujourd’hui seraient une étape sur le chemin du redressement de la troisième puissance économique d’Amérique latine.

Le retour de Cristina Kirchner

C’est un succès pour l’ancienne première dame et présidente Cristina Kirchner, candidate à la vice-présidence, qui a permis de réunifier la famille péroniste de gauche en cédant la première place à son ancien directeur de cabinet.

Jouant sur du velours, Alberto Fernandez a promis d’en finir avec la crise et l’austérité. Sans beaucoup plus de précisions. L’Argentine, en proie aux cycles, traverse une grave dégradation économique et sociale depuis l’an dernier.

« Nous n’avons jamais fait de folie lorsque nous avons été au pouvoir, prévient Fernandez. Nous avons toujours réglé les problèmes que d’autres ont créés, et une fois de plus, nous allons régler les problèmes que d’autres ont créés. »

Ces primaires ne sont qu’un indicateur qui, faute de compétition interne à chaque camp, faisait office de grand sondage. La présidentielle aura lieu le 27 octobre et on voit désormais mal comment la victoire pourrait échapper à Alberto Fernandez.

En Argentine, il suffit d’obtenir 45% des suffrages pour être élu dès le premier tour. Cap sur cet objectif : « Nous allons entamer maintenant une nouvelle étape de la campagne jusqu’aux élections d’octobre », promet Alberto Fernandez.

http://www.rfi.fr/ameriques/2019081...






Ici mieux qu’ailleurs...
lundi 25 - 11h24
de : Hulk
Bagnols sur cèze (30 Gard) : les raisons d’un incendie.
lundi 25 - 04h24
de : L’iena rabbioso
Fier d’être un minimaliste vaincu !
dimanche 24 - 18h05
de : Claude Janvier
1 commentaire
Violences policières : nier, nier, il en restera toujours quelque chose
dimanche 24 - 18h04
ACHÈVEMENT D’UN MONDE INVIVABLE
dimanche 24 - 17h24
1 commentaire
La liberté d’expression en net progrès aujourd’hui à Angers
samedi 23 - 21h36
de : Le CERCLE 49
Que sait-on des navires iraniens qui arriveront au Venezuela ?
samedi 23 - 17h50
de : joclaude
1 commentaire
Un monarque s’en inspire d’un autre ! Des accusations fusent !
samedi 23 - 16h17
de : joclaude
La chenille qui redémarre.
vendredi 22 - 16h14
de : L’iena rabbioso
Le concept de peuple-classe dans ATTAC Démocratie
vendredi 22 - 11h59
de : Christian DELARUE (ATTAC Démo)
1 commentaire
TRUMP, président ou gangster : La paix du monde en danger ?
vendredi 22 - 11h30
de : joclaude
Licenciements, où en est-on ?
vendredi 22 - 10h41
Urgence sociale
vendredi 22 - 02h09
de : Martine lozano
Le 21 mai 1871 débutait la Semaine sanglante
jeudi 21 - 22h00
de : Le pouvoir est maudit
2 commentaires
Appel à agir contre la réintoxication du monde !
jeudi 21 - 16h41
de : jean1
1 commentaire
Pas la haine du voleur de vélo.
mercredi 20 - 23h17
de : Christian DELARUE
Opération mangouste - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 20 - 18h38
de : Hdm
Astuces patronales pour un monde d’après, pire qu’avant !
mardi 19 - 07h48
2 commentaires
La contestation mise au ban
lundi 18 - 23h02
de : Le CERCLE 49
la macronie en dessin
lundi 18 - 12h19
de : jean1
CONVERGENCE DES LUTTES : Vers une fusion des syndicats patronaux CFDT MEDEF ?
dimanche 17 - 23h03
de : Viktor Yugov
4 commentaires
Même pas mort.
dimanche 17 - 11h06
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Dans l’ESS, RTT et autres progrès
dimanche 17 - 00h08
de : Christian DELARUE
Et si on essayait la démocratie... pour voir ?
samedi 16 - 19h43
de : Le Cercle 49
15 mai 1948 / 15 mai 2020 : 72 ans de résistance jusqu’à la libération !
samedi 16 - 18h21
de : Jean Clément
Arrestations à Bologne
samedi 16 - 17h24
de : jean1
1 commentaire
Déconfiture - C’est l’heure de l’mettre !
samedi 16 - 10h02
de : Hdm
Entre deux flics, la lutte s’est déconfinée dès le 11 mai un peu partout en France
vendredi 15 - 23h56
de : La Gazette des confiné·es
1 commentaire
Coronavirus dans les abatoirs
vendredi 15 - 23h13
de : azard
1 commentaire
Lettre ouverte de Léon Landini à François Ruffin.
vendredi 15 - 17h11
de : jodez
Philippe Martinez : « Gouvernement et patronat confondent la solidarité avec la charité.
vendredi 15 - 16h19
de : JO
Ce n’est pas avec des médailles qu’on résoudra les problèmes de l’hôpital
vendredi 15 - 11h23
de : JO
Création du CNNR : Conseil National de la Nouvelle Résistance
jeudi 14 - 22h12
Le capitalisme ne va pas s’effondrer tout seul, il faut s’en préoccuper !
jeudi 14 - 15h22
de : Eve76
2 commentaires
32 HEURES : ET SI C’ÉTAIT LE MOMENT ?
mercredi 13 - 20h56
de : Ch Delarue
Crise sanitaire sous contrôle ouvrier à la coopérative Scop-Ti
mercredi 13 - 10h11
1 commentaire
AU NORD DE L’ÉCONOMIE - Des Corons au coworking
mercredi 13 - 07h47
de : Ernest London
1 commentaire
Italie : 12 mai 1977, l’assassinat de Giorgiana Masi (videos)
mardi 12 - 23h36
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Ligue des Droits de l’Homme Toulouse : Communiqué.
lundi 11 - 16h36
de : joclaude
Je télétravaille, tu télétravailles, le patron profite !
lundi 11 - 08h14

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Christophe nous a quittés (video)
vendredi 17 avril
de Roberto Ferrario
Je me rappelle de cet soirée moi et Thom juste derrière a gauche entrain de manger du couscous vapeur... Le musicien et chanteur Christophe nous a quittés hier soir. Il collaborait encore récemment avec les musiciens de Ménilmontant Hakim Hamadouche, Mirabelle Gilis etc. et l’association Ménil Mon Temps souhaitait lui proposer d’être le parrain de la prochaine édition du Gala des Artistes de Ménilmontant. Nous le croisions au restaurant La Cantine de Ménilmontant. Il y (...)
Lire la suite
« Vous paierez tout et vous paierez cher, vous les capitalistes ! » Milan, 16 avril 1975, très sombre souvenir... (vidéo)
jeudi 16 avril
de Roberto Ferrario
Une soirée mémorable dans une trattoria a coté d’un canaux de Milan (Naviglio) Claudio, moi et d’autres camarades on mange ensemble pour fêter nôtres élections comme représentants des étudiants dans nôtres respectif instituts technique, lui dans ITIS du Tourisme, moi dans l’ITIS Molinari (XI ITIS). Une semaine après le 16 avril 1975 tard dans la soirée un coup de téléphone d’un camarade de mon organisation politique (A.O.)... J’arrête de manger avec mes parents (...)
Lire la suite
Scoop Bellaciao : scandale, un rapport de Santé Publique France de mai 2019 réclamait 1 milliard de masques !
jeudi 26 mars
de Roberto Ferrario
6 commentaires
La date est importante (mai 2019), le gouvernement de Macron ne peut donc pas continuer à dire que les responsables sont les anciens gouvernements... Deuxièmement, c’est cette phrase dans le rapport qui est très importante et qui détermine le milliard de masque demandé : "En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30% de la population..." Il est extrêmement "bizarre" (...)
Lire la suite
Projection-soutien aux grévistes "Soigne et tais-toi" Mardi 4 février à 19h30
jeudi 30 janvier
de Info’Com-CGT
2 commentaires
Pour soutenir les grévistes qui luttent actuellement contre la réforme des retraites, "Les rencontres Info’Com" organisent une soirée projection-soutien du film ’’Soigne et tais-toi". • Date : 4 février à 19h30 • Lieu : Salle Colonne au 94 bd Auguste-Blanqui 75013 Paris • Participation libre reversée à la Caisse de grève. "Les rencontres Info’Com" est un rendez-vous culturel organisé par le syndicat Info’Com-CGT. Son objectif est de vous (...)
Lire la suite
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite