Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

20/07/2001 - 20/07/2015 : Carlo Giuliani


de : Roberto Ferrario
lundi 20 juillet 2015 - 13h41 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire
JPEG - 83.8 ko

L’article de la maman de Carlo Giuliani, a propos du moment quand on s’est rencontré a Paris en 2003...


Haidi Giuliani

Depuis plus d'un an et demi, désormais, je voyage de ville en ville, d'initiative en initiative, d'un débat organisé par le Forum social à une fête de Liberazione [quotidien du Parti de la Refondation Communiste,] ou de Legambiente [Ligue pour la protection de l'environnement], en passant par quelques Centres sociaux, messagère de rien, ne représentant que moi-même.

On me pose souvent des questions auxquelles je ne sais pas ou je ne peux pas répondre, parfois on me charge d'une responsabilité, d'une importance que je n'ai pas, que je ne reconnais pas. C'est un pèlerinage auquel je n'ai pas su ou pas voulu me soustraire jusqu'ici, poussée par l'urgence des choses à dire, à dénoncer, par la nécessité de faire mémoire pour prévenir.

Parfois mes itinéraires passent les frontières, les occasions sont toujours différentes: une campagne pour la participation au Forum Social Européen de Florence m'a amenée en Grande Bretagne; une conférence de presse d'un groupe rebelle, à Athènes et à Salonique; un congrès de magistrats démocratiques, à Barcelon e; le G8, à Evian.

En France, c'est le cinéma qui m'y a amenée. Déjà il y a un an, j'aurais du aller au Festival de Cannes avec Francesca Comencini pour présenter son travail: "Carlo Giuliani, ragazzo". Mais je n'y suis pas arrivée, j'avais honte, je ne comprenais pas pourquoi sur l'écran il devait y avoir mon visage, et j'ai dit non. Et puis, j'ai compris: ce film est parvenu à arriver, dans notre Pays, là où tant de mots avaient été refusés, est parvenu à ouvrir beaucoup de portes fermées. Combien de fois ai-je entendu quelqu'un me dire "j'ai changé d'idée, après l'avoir vu, j'ai compris qu'on nous avait raconté un tas de mensonges"! Grâce a Francesca, à sa propreté morale, à son langage essentiel.

Un jour un message est arrivé à l'adresse du comité: il venait d'un groupe, et même d'un collectif parisien; il parlait de Carlo, nous avons répondu. Après quelque temps, nous nous étions tellement attachés à leurs "lettres d'information" que laur absence se faisait sentir quand elles tardaient à arriver. Et c'est justement le Collectif Bellaciao qui m'a invitée à Paris en même temps que Les Films d'Ici, quand ces derniers ont acheté les droits et ont programmé la projection du film de Francesca dans quelques salles.

A mon arrivée à l'aéroport je trouve un "comité d'accueil" composé de Roberto et Giustiniano, du Collectif, et de Samuel, de la maison cinématographique de distribution. Bientôt s'ajoutent à eux d'autres personnes et tous ensemble nous nous acheminons vers la salle où dans peu de temps aura eu lieu le débat. En attendant, nous nous asseyons dehors, à la table d'un café: il y a un coin d'Italie sur ce trottoir parisien; les questions, les nouvelles, les informations,les souvenirs se tressent en forme bilingue et la sensation est celle des retrouvailles entre amis qui ne se voient pas depuis un moment. Samuel, qui s'était éloigné en exploration, revient avec un large sourire: la salle est pleine,beaucoup de gens seraient venus à la deuxième projection; au-delà de la satisfaction personnelle, au-delà d'une réponse à la passion humaine et politique, il y a la juste reconnaissance d'un travail accompli.

Aussi pendant le débat, parmi les personnes assises dans la petite salle, le long de l'escalier et sur le palier, nombreux sont ceux et celles qui parlent italien; certains portent leur témoignage direct sur les journées gênoises: il est toujours dramatique d'entendre raconter les lacrymogènes tirés à hauteur d'homme, l'acharnement avec lequel étaient poursuivis et frappés les manifestants, l'incrédulité devant la violence immotivée, les abus, l'illégalité. C' est dramatique, quelque soit la langue dans laquelle on le raconte, au bout d'un jour, d'un an ou de deux. Le matin suivant je renouvellerai l'expérience dans une autre salle: ici il y en aura peu qui parlent italien, ce seront presque tous des Français, dont de nombreux enseignants. Mais l'indignation sera la même.

Le soir, ils m'offrent quelques heures près de Belleville, le quartier qui est le théâtre des romans de Pennac. En réalité, le cadeau est multiple: parce qu'en moi j'entends les rires de Carlo ado, lisant "Au bonheur des ogres" et "Monsieur Malaussène". Parce que autour de moi il y a les copains et les copines du Cinéma, du Collectif et les autres amis. Enfin parce que nous sommes au Babel Café, le bar où est "né" Manu Chao et où continuent à se rencontrer ses amis pour jouer librement. En effet, B-Roy arrive avec son incroyable accordéon et tout de suite Thomas, webmaster du site avec Roberto, et Bruno se lèvent et l'accompagnent avec les guitares, tandis que Johnny va et vient parmi les tables en offrant à tous une boutade, une poignée de main, une grimace…

Tandis que je vole entre les nuages, en rentrant à Gênes, je pense au travail de ce petit groupe qui consacre son temps libre à faire de l'information, en finissant toujours les traductions tard dans la nuit; je pense à tous les militants qui nous garantissent la circulation des nouvelles et des idées; un travail généreux qui nous permet à tous d'établir des rapports, de garder des liens. Et leur travail est d'autant plus précieux qu' est moindre l'espace que les grands média concèdent aux gens du commun, à qui fait de la politique "d'en bas", au mouvement.

Merci, Bellaciao!
La maman de Carlo



10.07.2003
Collectif Bellaciao














Imprimer cet article


Commentaires de l'article
20/07/2001 - 20/07/2015 : Carlo Giuliani
20 juillet 2015 - 16h25 - Posté par Ni doblit ni perdon

Carlo Giuliani (Rome, 1978 - Gênes, 20 juillet 2001), était un étudiant de 23 ans, poète et activiste anarchiste italien, issu d’une famille bourgeoise (son père est dirigeant syndical). Il fut tué le 20 juillet 2001 durant les manifestations altermondialistes contre le sommet du G8 à Gênes.

Giuliani fut tué par balles dans une confrontation où les carabiniers italiens (carabinieri ou police militaire) arrosaient depuis une jeep de gaz lacrymogène les manifestants qui leur lançaient des pierres.

Carlo Giulani avait attrapé un extincteur et s’apprêtait à le lancer à l’intérieur de la jeep. Il reçut une décharge de balles à la face alors qu’il chargeait le véhicule. Comme la jeep manœuvrait pour s’éloigner, la roue arrière passa deux fois sur le corps du jeune homme.

Vidéo de l’époque : https://www.dailymotion.com/video/x...






Pour comprendre le nouveau pouvoir des Banques Centrales
lundi 25 - 14h20
de : Lepotier
Ici mieux qu’ailleurs...
lundi 25 - 11h24
de : Hulk
1 commentaire
Bagnols sur cèze (30 Gard) : les raisons d’un incendie.
lundi 25 - 04h24
de : L’iena rabbioso
Fier d’être un minimaliste vaincu !
dimanche 24 - 18h05
de : Claude Janvier
1 commentaire
Violences policières : nier, nier, il en restera toujours quelque chose
dimanche 24 - 18h04
ACHÈVEMENT D’UN MONDE INVIVABLE
dimanche 24 - 17h24
1 commentaire
La liberté d’expression en net progrès aujourd’hui à Angers
samedi 23 - 21h36
de : Le CERCLE 49
Que sait-on des navires iraniens qui arriveront au Venezuela ?
samedi 23 - 17h50
de : joclaude
1 commentaire
Un monarque s’en inspire d’un autre ! Des accusations fusent !
samedi 23 - 16h17
de : joclaude
La chenille qui redémarre.
vendredi 22 - 16h14
de : L’iena rabbioso
Le concept de peuple-classe dans ATTAC Démocratie
vendredi 22 - 11h59
de : Christian DELARUE (ATTAC Démo)
1 commentaire
TRUMP, président ou gangster : La paix du monde en danger ?
vendredi 22 - 11h30
de : joclaude
Licenciements, où en est-on ?
vendredi 22 - 10h41
Urgence sociale
vendredi 22 - 02h09
de : Martine lozano
Le 21 mai 1871 débutait la Semaine sanglante
jeudi 21 - 22h00
de : Le pouvoir est maudit
2 commentaires
Appel à agir contre la réintoxication du monde !
jeudi 21 - 16h41
de : jean1
1 commentaire
Pas la haine du voleur de vélo.
mercredi 20 - 23h17
de : Christian DELARUE
Opération mangouste - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 20 - 18h38
de : Hdm
Astuces patronales pour un monde d’après, pire qu’avant !
mardi 19 - 07h48
2 commentaires
La contestation mise au ban
lundi 18 - 23h02
de : Le CERCLE 49
la macronie en dessin
lundi 18 - 12h19
de : jean1
CONVERGENCE DES LUTTES : Vers une fusion des syndicats patronaux CFDT MEDEF ?
dimanche 17 - 23h03
de : Viktor Yugov
4 commentaires
Même pas mort.
dimanche 17 - 11h06
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Dans l’ESS, RTT et autres progrès
dimanche 17 - 00h08
de : Christian DELARUE
Et si on essayait la démocratie... pour voir ?
samedi 16 - 19h43
de : Le Cercle 49
15 mai 1948 / 15 mai 2020 : 72 ans de résistance jusqu’à la libération !
samedi 16 - 18h21
de : Jean Clément
Arrestations à Bologne
samedi 16 - 17h24
de : jean1
1 commentaire
Déconfiture - C’est l’heure de l’mettre !
samedi 16 - 10h02
de : Hdm
Entre deux flics, la lutte s’est déconfinée dès le 11 mai un peu partout en France
vendredi 15 - 23h56
de : La Gazette des confiné·es
1 commentaire
Coronavirus dans les abatoirs
vendredi 15 - 23h13
de : azard
1 commentaire
Lettre ouverte de Léon Landini à François Ruffin.
vendredi 15 - 17h11
de : jodez
Philippe Martinez : « Gouvernement et patronat confondent la solidarité avec la charité.
vendredi 15 - 16h19
de : JO
Ce n’est pas avec des médailles qu’on résoudra les problèmes de l’hôpital
vendredi 15 - 11h23
de : JO
Création du CNNR : Conseil National de la Nouvelle Résistance
jeudi 14 - 22h12
Le capitalisme ne va pas s’effondrer tout seul, il faut s’en préoccuper !
jeudi 14 - 15h22
de : Eve76
2 commentaires
32 HEURES : ET SI C’ÉTAIT LE MOMENT ?
mercredi 13 - 20h56
de : Ch Delarue
Crise sanitaire sous contrôle ouvrier à la coopérative Scop-Ti
mercredi 13 - 10h11
1 commentaire
AU NORD DE L’ÉCONOMIE - Des Corons au coworking
mercredi 13 - 07h47
de : Ernest London
1 commentaire
Italie : 12 mai 1977, l’assassinat de Giorgiana Masi (videos)
mardi 12 - 23h36
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Ligue des Droits de l’Homme Toulouse : Communiqué.
lundi 11 - 16h36
de : joclaude

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Christophe nous a quittés (video)
vendredi 17 avril
de Roberto Ferrario
Je me rappelle de cet soirée moi et Thom juste derrière a gauche entrain de manger du couscous vapeur... Le musicien et chanteur Christophe nous a quittés hier soir. Il collaborait encore récemment avec les musiciens de Ménilmontant Hakim Hamadouche, Mirabelle Gilis etc. et l’association Ménil Mon Temps souhaitait lui proposer d’être le parrain de la prochaine édition du Gala des Artistes de Ménilmontant. Nous le croisions au restaurant La Cantine de Ménilmontant. Il y (...)
Lire la suite
« Vous paierez tout et vous paierez cher, vous les capitalistes ! » Milan, 16 avril 1975, très sombre souvenir... (vidéo)
jeudi 16 avril
de Roberto Ferrario
Une soirée mémorable dans une trattoria a coté d’un canaux de Milan (Naviglio) Claudio, moi et d’autres camarades on mange ensemble pour fêter nôtres élections comme représentants des étudiants dans nôtres respectif instituts technique, lui dans ITIS du Tourisme, moi dans l’ITIS Molinari (XI ITIS). Une semaine après le 16 avril 1975 tard dans la soirée un coup de téléphone d’un camarade de mon organisation politique (A.O.)... J’arrête de manger avec mes parents (...)
Lire la suite
Scoop Bellaciao : scandale, un rapport de Santé Publique France de mai 2019 réclamait 1 milliard de masques !
jeudi 26 mars
de Roberto Ferrario
6 commentaires
La date est importante (mai 2019), le gouvernement de Macron ne peut donc pas continuer à dire que les responsables sont les anciens gouvernements... Deuxièmement, c’est cette phrase dans le rapport qui est très importante et qui détermine le milliard de masque demandé : "En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30% de la population..." Il est extrêmement "bizarre" (...)
Lire la suite
Projection-soutien aux grévistes "Soigne et tais-toi" Mardi 4 février à 19h30
jeudi 30 janvier
de Info’Com-CGT
2 commentaires
Pour soutenir les grévistes qui luttent actuellement contre la réforme des retraites, "Les rencontres Info’Com" organisent une soirée projection-soutien du film ’’Soigne et tais-toi". • Date : 4 février à 19h30 • Lieu : Salle Colonne au 94 bd Auguste-Blanqui 75013 Paris • Participation libre reversée à la Caisse de grève. "Les rencontres Info’Com" est un rendez-vous culturel organisé par le syndicat Info’Com-CGT. Son objectif est de vous (...)
Lire la suite
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite