Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Retour sur "Chocolate Factory", de Paul McCarthy


de : Jean Scorza
mardi 28 octobre 2014 - 11h17 - Signaler aux modérateurs

Dans le cadre de la Foire internationale d’art contemporain, l’installation de Tree de l’américain Paul McCarthy Place Vendôme avait suscité la colère des réactionnaires. D’abord, l’artiste avait été agressé en plein jour par un « passant » mais très vraisemblablement un membre de l’extrême droite qui l’a traité de « stupid fucker artist » qui « insultait la France ». Quelques jours plus tard, l’œuvre elle-même était vandalisée par des nervis d’extrême droite, ce qui l’a contraint à la retirer. Cité dans Le Nouvel Observateur, Paul McCarthy regrettait : « Au lieu d’engendrer une réflexion profonde autour de l’existence même des objets comme mode d’expression à part entière, notamment dans la pluralité de leur signification, nous avons assisté à de violentes réactions » [1]. Le choix de la violence contre l’art fait partie de la tradition de la droite la plus réactionnaire. C’est pour cela que nous défendons la liberté totale pour l’art, au-delà de ce que l’on puisse penser sur l’œuvre elle-même et donc condamner les agressions à l’artiste et son œuvre.

« L’art n’est pas un miroir, mais un marteau », disait Trotsky. L’installation Chocolate Factory [2] de l’américain Paul McCarthy à la Monnaie de Paris n’est pas tant le marteau de la critique révolutionnaire consciente qu’une mise en scène volontairement déformée de la société capitaliste. S’il faut refuser de penser l’art seulement comme un moyen de comprendre l’idéologie dominante donc l’idéologie de la classe dominante à une époque déterminée, et s’il faut le penser également pour soi et dans son autonomie (relative) par rapport au politique (et pas par rapport au social), McCarthy nous invite de manière explicite à penser son art aussi comme une remise en question culturelle et sociale.

Là où le crétinisme journalistique conservateur n’a vu que le sensationnel des « obsessions sexuelles » [3] de l’artiste et où le journalisme petit-bourgeois de gauche ne voit que les références au stade « sadico-anal » dans l’œuvre de McCarthy [4], on peut facilement voir autre chose de bien plus profond si l’on comprend tout simplement que l’art est aussi un instrument capable de mettre en discussion le quotidien tel qu’il se manifeste à nous. Pourtant, de nouveau, si l’on se tient à la critique journalistique, l’installation ne serait finalement qu’une critique de l’ « Amérique puritaine » et « son hypocrisie en matière sexuelle » comme le voudrait Le Figaro (il faudrait d’ailleurs leur demander si cette critique ne s’appliquerait pas aussi à la France), de la « société de consommation » selon Libération, voire de la « société du spectacle » d’après Le Monde [5].

Portrait de l’artiste en travailleur

Dès l’entrée, le visiteur est mis en face de sculptures gonflables géantes, d’objets sexuels de diverses tailles et couleurs qui font référence à Tree. Derrière ces sculptures se trouve une grande salle où a été construite une usine à chocolat (ou plutôt un atelier) à partir de plaques en bois. Dans cette usine travaillent des performeurs silencieux habillés en rouge avec des perruques blondes fabriquant des plugs anaux ou des figurines du Père Noël en chocolat armés de sex-toys. Le bruit des machines, les uniformes de travail, le geste rythmé des performeurs fait comme si on était dans n’importe quelle usine de France. Les œuvres qui sortent des moules sont elles aussi stockées pour être ensuite vendues et consommées comme n’importe quelle marchandise. L’installation continue donc à la caisse du magasin du musée de la Monnaie, où l’on peut acheter pour 50 euros un plug anal ou un père Noël en chocolat.

Cette usine ne fonctionne pas en flux tendu. Derrière l’atelier de production des stocks de marchandises s’accumulent sans cesse. C’est le premier moment où le visiteur peut être directement en contact avec les « œuvres », toujours sous l’œil des vigiles du musée. Comme le dit le site de la Monnaie : « Produites en tirage illimité, consommables et périssables, ces figurines sont mises en vente à l’entrée de l’exposition ainsi que dans la librairie. Jour après jour, Chocolate Factory se développe à l’image d’une sculpture, créant des problèmes logistiques, des problèmes de stockage, affectant au final sa capacité même de fonctionner. »

L’auteur a choisi également d’intégrer à son installation de nouveaux éléments à partir de son agression physique Place Vendôme. Des panneaux reprennent avec violence les mots du passant qui l’a traité de « stupid fucker artist » qui « insultait la France ». Ce rajout est un trait propre à McCarthy qui s’était déjà positionné contre la vision héroïque de l’artiste, dans Painter (1995) où un peintre/clown qui peint avec de la merde se coupe les doigts avec un hachoir.

Quelqu’un nous informe enfin que les ouvriers/performeurs sont en fait des étudiants stagiaires embauchés à partir d’annonces de recrutement dans des sites web destinés aux étudiants dans les métiers de la culture. L’exposition était déjà un miroir déformé de la production marchande, or là, la barrière entre l’art comme représentation et le réel tombe totalement, peut-être à l’insu de l’artiste.

L’art produit ici sous la forme de marchandises achetables et vendables par n’importe quel individu est un art que McCarthy veut émancipé de toute authenticité, comme dirait Walter Benjamin, émancipé de tout ce qui est unique à l’œuvre d’art qui échappe à la reproduction. Chocolate Factory est plus que la vente de cartes postales de la Joconde comme liquidation de tout héritage culturel de l’œuvre et de toute authenticité, c’est la production en série d’art contemporain. De même, l’idée derrière Tree était l’ambiguïté entre un plug anal vert géant et un sapin de Noël, le tout installé dans une des places les plus « chic » de Paris. Ici l’ambiguïté hésite entre le chocolat et la merde (objet récurrent dans l’œuvre de l’américain). C’est de la merde produite en série et vendue à 50 euros pièce. L’odeur de chocolat qui est présente partout nous donne envie de consommer cette marchandise produite à l’atelier de McCarthy. En quelque sorte, il nous donne à manger la merde produite par la société capitaliste.


NOTES

[1] « Paul McCarthy renonce à réinstaller son oeuvre polémique », Le Nouvel Observateur, 18 octobre 2014.

[2] Actuellement à la Monnaie de Paris, du 25 octobre jusqu’au 4 janvier 2015. Entrée gratuite.

[3] « Après le sapin sextoy, Paul McCarthy expose ses chocolats », Le Figaro, 24 octobre 2014.

[4] « Paul McCarthy, ses œuvres de merde », Libération, 24 octobre 2014.

[5] « Monnaie de Paris : Paul McCarthy et la chocolaterie », Le Monde, 24 octobre 2014.

Source : http://www.ccr4.org/Retour-sur-Choc...



Imprimer cet article





RTS : Suisse, la mortalité 2020 inférieur à celle de 2019, malgré le covid !
jeudi 6 - 14h06
de : RTS - Suisse
LIBAN : LA FSM EN SOLIDARITÉ AVEC LES TRAVAILLEURS ET LE PEUPLE DU LIBAN APRÈS LES EXPLOSIONS
jeudi 6 - 09h47
de : jodez
Trois quart de siècle plus tard…
mercredi 5 - 22h49
de : Pierre Péguin
A Sara Dura ! Un été de mobilisation contre le TAV en Val Susa
mercredi 5 - 22h42
de : No TAV
LE SOUVERAINISME AU SERVICE DE QUI ?
mercredi 5 - 19h42
de : Nemo3637
1 commentaire
Desabrahamisation de l’anthropologie pour la PMA
mardi 4 - 01h26
de : Christian DELARUE
Désabrahamisation de l’anthropologie : ouverture hors dogmes
mardi 4 - 01h12
de : Christian DELARUE
2 commentaires
FATIGUÉE
samedi 1er - 18h47
de : jean1
6 commentaires
BLACK AND WHITE
samedi 1er - 16h21
de : Nemo3637
Pénurie de gants ? La honte de ce régime ripoux !
vendredi 31 - 17h26
de : joclaude
VENEZUELA : L’IRAN ouvre à CARACAS son premier supermarché !
vendredi 31 - 16h48
de : joclaude
Report des élections Présidentielles en Bolivie.
vendredi 31 - 11h00
de : joclaude
Des personnalités appellent Darmanin à « soutenir » le policier « lanceur d’alerte »
jeudi 30 - 23h31
de : Christian DELARUE (MRAP)
1 commentaire
ATTAC : Gisèle Halimi n’est plus, Attac est en deuil
jeudi 30 - 00h06
de : Christian DELARUE (ATTAC)
Gisèle HALIMI, une grande militante - MRAP
mercredi 29 - 21h19
de : Christian DELARUE (MRAP)
BOLIVIE : La Centrale Ouvrière Bolivienne déclare une grève générale illimitée
mercredi 29 - 16h01
de : joclaude
29 juillet 1900 : un ouvrier anarchiste tue le roi d’Italie
mercredi 29 - 15h14
de : jean1
PLAN DE RELANCE EUROPÉEN : L’ARNAQUE MACRON
mardi 28 - 16h34
de : joclaude
1 commentaire
Fin des prospectus : les c…, ça ose décidément tout !
mardi 28 - 11h10
de : Michel B.
5 commentaires
Ceux qui doivent vivre et ceux qui doivent mourir ; la sélection
mardi 28 - 00h41
de : Jean-Yves Peillard
Affaire Girard-Coffin : Un effet Obono
lundi 27 - 23h03
de : Christian Delarue
4 commentaires
Un policier révèle des centaines de cas de maltraitance et de racisme dans les cellules du tribunal de Paris
lundi 27 - 19h31
de : jean1
1 commentaire
OMISSION, DÉFORMATION, DÉSINFORMATION
lundi 27 - 17h32
COLOMBIE:L’Ambassadeur de Cuba en ce pays sollicité pour l’envoi de médecins !
lundi 27 - 15h37
de : joclaude
CASTEX : "Monsieur T2A", casseur de l’Hôpital
lundi 27 - 14h43
de : joclaude
L’Espagne se propose de rééduquer les prisonniers politiques
dimanche 26 - 22h51
de : Antoine (Montpellier)
3 commentaires
Le Covid-19 frappe plus durement les pauvres !
dimanche 26 - 16h36
de : joclaude
1 commentaire
NICARAGUA:Le président Daniel Ortega, a commémoré le 41e anniversaire de la révolution.
vendredi 24 - 11h21
1 commentaire
MEXIQUE:Certains devraient y réfléchir puisque apparemment, c’est possible !…
vendredi 24 - 10h48
de : joclaude
Séparatisme désormais !
jeudi 23 - 23h17
de : Christian Delarue
4 commentaires
LE MONDE CHANGE, l’impérialisme ne va pas tarder à s’en apercevoir !
jeudi 23 - 18h00
de : joclaude
Je n’ai qu’un cri : scandaleux !
jeudi 23 - 11h34
de : joclaude
LE SEGUR DE LA HONTE !
jeudi 23 - 11h08
de : joclaude
Tensions au Caucase : une diversion opportune pour Nikol Pashinyan ?
mercredi 22 - 20h58
2 commentaires
HONG-KONG : Pour savoir de quoi on parle !
mercredi 22 - 15h02
de : joclaude
3 commentaires
LIBÉRONS GEORGES IBRAHIM ABDALLAH
mercredi 22 - 09h46
de : jodez
MACRON PUTAIN, ENCORE 600 JOURS
mardi 21 - 21h05
de : joclaude
L’ODEUR DU CACA BRUN
lundi 20 - 18h47
de : Nemo3637
1 commentaire
20/07/2001 - 20/07/2020 : Carlo Giuliani
lundi 20 - 13h55
de : Roberto Ferrario
MA COMBINE CONTRE LE VIRUS : SANS CHEMISE SANS PANTALON !
lundi 20 - 10h54
de : Nemo3637

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite